cropped-LOGO-RP
Loading ...
00221 77 515 16 66 mamadouly4435@gmail.com

On nous a tout prédit ici au Sénégal, le chaos, la violence… Je peux vous dire que l’ordre public est tenu sans dégâts et nous continuerons», explique Aïssata Tall Sall. KIRA HOFMANN/dpa Picture-Alliance via AFP

ENTRETIEN – La ministre de la Justice du Sénégal revient sur le report de l’élection présidentielle prévue le 25 février.

L e Sénégal connaît des tensions depuis le décret pris samedi par le président, Macky Sall, reportant l’élection présidentielle prévue le 25 février. Le texte a été confirmé par une loi votée lundi à l’Assemblée nationale repoussant le scrutin à décembre 2024 et maintenant jusque-là le président à son poste. La ministre de Justice, Aïssata Tall Sall, (sans lien familial avec le président) s’explique.

LE FIGARO. – Pourquoi l’Assemblée nationale a-t-elle voté le report de l’élection présidentielle?

Aïssata Tall Sall-Nous n’avons jamais demandé à l’Assemblée de reporter cette élection. Ce n’est pas une initiative de l’exécutif, encore moins du président Macky Sall. Le report est venu d’un groupe de l’opposition qui a estimé que son candidat, Karim Wade, aurait été évincé de façon pas normale par le Conseil constitutionnel. Nous ne commentons pas les décisions du Conseil car nous respectons la séparation des pouvoirs. Mais nous ne pouvons pas non plus nous immiscer dans les demandes que les députés…