cropped-LOGO-RP
Loading ...
00221 77 515 16 66 mamadouly4435@gmail.com

Le Nigeria est en effervescence à quelques heures de l’inauguration, ce 22 mai, de ce qui est présenté comme la plus grande raffinerie de pétrole  »à train unique » n’ayant jamais existé au monde. Un projet gigantesque de tous les superlatifs qui devrait impacter significativement la plus grande économie du continent et dont l’inauguration sera l’un des tous derniers actes du président Muhammadu Buhari avant son départ du pouvoir. 

Bâtie sur une superficie de près de 2 635 hectares, à Ibeju-Lekki, à Lagos, la raffinerie, qui est un complexe pétrochimique, a une capacité de traitement de 650 000 barils de pétrole brut par jour, ce qui représente plus de trois fois la production pétrolière d’un pays comme le Ghana. 

Pour son fonctionnement, elle va utiliser une centrale électrique d’une capacité de 435 MW toujours selon les informations fournies par le groupe Dangote. A elle seule, l’infrastructure va utiliser une capacité électrique équivalente à près du 20% de celui d’un pays comme la Côte d’Ivoire évaluée à un peu plus de 2 200 MW. 

Elle est calibrée pour transformer 100% de la qualité de brut que produit le Nigéria et pourra traiter d’autres variétés de bruts produits en Afrique et au Moyen-Orient. A pleine capacité, elle pourra répondre à la demande locale de produits pétroliers raffinés et générer un excédent pour l’exportation. Le gasoil et l’essence (gasoline) qui seront produits seront conformes aux spécifications EURO V, l’une des plus élevées en la matière. 

La raffinerie dispose en outre d’installations maritimes propres à la fois pour faciliter son approvisionnement en brut et l’exportation de sa production. Et ce sont au total 900 jeunes ingénieurs spécialisés dans les opérations pétrolières que le groupe a formé à l’extérieur, en plus d’ingénieurs en maintenance formés dans une université spécialisée en Italie. https://twitter.com/DangoteGroup/status/1660240989385027585 Jean Mermoz Konandi

Nigéria:L’Etat se positionne comme principal fournisseur de brut de la raffinerie de Dangote

https://www.sikafinance.com La Compagnie pétrolière nationale nigériane (Nigerian National Petroleum Company Ltd, NNPC Ltd) va fournir 300 000 barils de brut à la Dangote Oil Rafinery après son inauguration. La promesse a été faite par Mele Kyari, directeur général de la Compagnie lors de la foire nigériane des opportunités pétrolières et gazières 2023.

La réalisation de cette promesse permettra à la Dangote Oil Rafinery de disposer, dès sa mise en service, de près de la moitié des barils qu’elle est capable de raffiner en une journée (650 000 barils).

Le démarrage officiel de la raffinerie de Dangote devrait se tenir le lundi 22 mai prochain. Selon l’agence d’information Bloomberg, l’infrastructure sera l’une des plus importantes en matière de raffinage de pétrole au monde.

Cette initiative s’aligne sur l’ambition de la NNPC Ltd de réorganiser et développer son portefeuille d’actifs de raffinage par le biais de nouveaux projets avec intégration de la production de produits chimiques et en tirant parti de partenariats en capital.

La société publique qui a investi 2,76 milliards de dollars en 2021 pour acquérir 20% du capital de la raffinerie, va ainsi contribuer à garantir l’approvisionnement de l’infrastructure qui vient répondre à des enjeux nationaux majeurs. L’objectif, à terme, est de ‘‘répondre à la demande locale et internationale de produits et de services énergétiques de qualité supérieure ».

Pour rappel, dans une interview accordée au media londonien The Economists rapportée par la presse locale, Aliko Dangote soulignait que le Nigeria importait jusque-là 90% de ses besoins en carburant. Il a révélé ensuite que l’ouverture de la raffinerie permettra au pays d’économiser environ 10 milliards de dollars de devises et générer 10 milliards de dollars supplémentaires grâce ses exportations.Jean-Marc Gogbeu