cropped-LOGO-RP
Loading ...

Soldats décédés au Mali : L’Etat a pris des mesures sociales pour accompagner les familles (ministre)

Dakar, 1 er mars (APS) – Le ministre des Forces Armées, Sidiki Kaba a annoncé mercredi à Dakar que l’Etat a pris des mesures sociales fortes pour accompagner les familles des trois soldats tués dans le cadre des opérations de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA).

‘’L’État a déjà pris des mesures sociales fortes pour accompagner leurs familles dans le deuil et aussi de façon durable indépendamment de ce qui est prévu par les Nations unies’’, a-t-il dit lors de la cérémonie de levée de corps des trois Jambars au camp Dial Diop de Dakar, siège de l’Etat major des armées sénégalaises.

Les soldats Eugène Idrissa Badhine Mingou, Ousseynou Diallo et Pierre Tama Boubane ont été élevés aux rangs de chevaliers dans l’Ordre national du Lion à titre Posthume. Ces militaires sénégalais membres de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation du Mali (MINUSMA) sont décédés à la suite de l’explosion d’un engin improvisé. Cinq autres soldats avaient été blessés dans cette attaque survenue alors que les militaires sénégalais retournaient d’une mission de ravitaillement entre les localités d’Ogassagou et de Savaré. Le véhicule blindé à bord duquel les casques bleus sénégalais avaient pris place avait heurté un engin explosif improvisé à hauteur du village de Songobia, avait précisé la DIRPA. Le ministre des Forces Armées a présenté les condoléances de la Nation aux familles de ‘’ces jeunes soldats partis à fleur de l’âge dans l’accomplissement de leur mission. La nation leur sera éternellement reconnaissante’’. Cette tragédie ‘’nous rappelle hélas que le risque est inhérent à l’engagement du soldat et peut le conduire jusqu’au sacrifice suprême pour la défense de la Patrie ou les idéaux de paix et de liberté auxquels nous sommes profondément attachés’’, a-t-il souligné. Il a rappelé l’engagement du Sénégal, depuis l’Indépendance, dans le maintien de la paix dans le monde notamment dans la sous-région africaine. ‘’Aujourd’hui et encore ils sont près de 2000 militaires sénégalais hommes et femmes qui sont déployés sur plusieurs théâtres notamment avec des contingents en République centre africaine, en Gambie, en Guinée-Bissau et au Mali où nous venons d’enregistrer ces pertes sans compter les gendarmes et les policiers’’, a dit le ministre. Pour Sidiki Kaba, le Sénégal est présent au Mali pour ‘’contribuer au retour de la paix et de la stabilité’’ dans un pays frère ‘’auquel tout nous lie, l’histoire, la géographie, la culture’’. ‘’C’est un devoir pour nous de contribuer à l’atteinte de cet objectif et nous sommes plus que jamais engagés au service de la paix et de la stabilité en particulier dans notre sous-région dans le cadre de notre sécurité collective conformément à nos options diplomatiques nationales’’, a-t-il insisté. Le détachement sénégalais déployé au Mali dans le cadre de la MINUSMA compte 850 militaires.FD/OID/AKS