cropped-LOGO-RP
Loading ...
00221 77 515 16 66 mamadouly4435@gmail.com

Classement–Régularité de la croissance économique : Le Sénégal en première classe mondiale

https://lequotidien.sn Les performances économiques du Sénégal, analysées suivant différents angles, lui ont permis de réaliser la croissance moyenne la plus régulière au cours de la décennie 2011-2021, le classant à la tête de tous les pays du monde.

Le Sénégal vient d’être déclaré pays à la plus régulière moyenne de croissance économique pour la décennie 2011-2021. World Economics, le site qui fait autorité en matière de données statistiques dans le monde, classe le pays de Macky Sall au premier rang des pays dont le taux de croissance a régulièrement progressé au cours de des dix dernières années, aussi bien parmi les pays de la classe A que ceux classés dans la catégorie B, en termes de fiabilité des statistiques économiques.

Le Sénégal est classé dans la catégorie B. Cela n’est pas négligeable, si l’on sait que beaucoup de pays africains sont classés dans les catégories C et D. Le classement de World Economics prend en compte pour sa liste, des éléments comme la fiabilité des données statistiques nationales, le niveau de gouvernance, le niveau de l’informel dans l’économie, l’index de corruption, entre autres. Pour être du niveau B, les pays doivent être au-dessus de la moyenne pour tous ces éléments. Ceux dont les données ne remplissent pas ces conditions, sont dans les catégories inférieures, C et D. Il est vrai que la majorité des pays occidentaux sont classés dans la catégorie A, c’est-à-dire des plus fiables. Ce qui n’est pas étonnant quand on sait que ce sont leurs concitoyens qui font et publient les données, mais cela est une autre histoire. Le classement de World Economics n’a pris en compte que les pays des catégories A et B, et le Sénégal est en tête dans toutes ces deux catégories, en termes de la qualité et la régularité de son taux de croissance, qui a été de 5,3% en moyenne. Il est suivi, sur cette liste, par la Roumanie, pays de catégorie A, et la Lituanie, pays de catégorie B. Leur niveau de croissance à toutes les deux a été de 3,5% pour la même période, même si leur niveau de gouvernance a été plus élevé que celui du Sénégal. Avec 58,4/100, le pays de la Teranga est au-dessus de la moyenne, mais pas extraordinaire.

Néanmoins, le second pays africain sur la liste des 10 premiers pays à croissance moyenne régulière est le Maroc dont la moyenne a été de 2,6% de croissance pour la période, avec un taux de gouvernance encore moins bon que celui du Sénégal, car situé à 51,3/100. Le pays africain suivant, et qui est d’ailleurs le 11ème et dernier de la liste, est l’Ile Maurice, pays classé dans la catégorie A. Sa croissance moyenne n’a pourtant été que d’1,6% sur la période, même si en termes de gouvernance, le pays fait 81,5%, comme une bonne partie de pays occidentaux.

Cela peut paraître futile, mais l’exercice auquel s’adonnent les économistes de World Economics est largement scruté par les économistes et les partenaires économiques et financiers, ainsi que les éventuels investisseurs. Les indicateurs du site sont pris en compte dans les décisions d’investir ou de prêter assistance à un pays. Que ce site estime donc que le Sénégal a pu réaliser des performances économiques sur une longue durée, même si des esprits chagrins ne manqueront jamais de noter que la croissance ainsi générée n’a pas été totalement inclusive, pourrait fortement aider à convaincre des partenaires à venir chercher des possibilités d’investir ici. Par Mohamed GUEYE –