cropped-LOGO-RP
Loading ...

LE DIRECTEUR GÉNÉRAL DE L’ANASER APPELLE LES USAGERS AU RESPECT DES DISPOSITIONS DU CODE DE LA ROUTE

Kaolack, 28 sept (APS) – Le directeur général de l’Agence nationale de la sécurité routière (ANASER), Cheikhou Oumar Gaye, a de nouveau appelé mercredi les usagers à respecter les règles du Code de la route, afin d’éviter les nombreux accidents de la circulation. ‘’Nous appelons les usagers de la route, les conducteurs de deux-roues communément appelées motos ‘Jakarta’ (…), les piétons, les charretiers, entre autres automobilistes à respecter les prescriptions du Code de la route’’, a lancé M. Gaye.

Il s’entretenait avec des journalistes, à l’issue d’une réunion sur l’insécurité routière, sous la présidence du gouverneur de Kaolack, en prélude au Gamou – la commémoration de la naissance du prophète Mouhammad – prévu le 8 octobre prochain.

Deux cent trente-et-un accidents de la route ayant fait 70 morts et 537 blessés ont été dénombrés sur la route nationale 1, qui relie Dakar à Tambacounda (est), entre janvier et septembre 2022, indiquent les dernières données de la compagnie de gendarmerie de Kaolack. La compagnie des sapeurs-pompiers de Kaolack, pour sa part, affirme que 57 des 78 interventions qu’elle a effectuées du 30 août au 27 septembre impliquent des motos ‘’Jakarta’’. Ces accidents ont fait deux morts et 86 blessés, selon les sapeurs-pompiers. Pour éviter les nombreux accidents de la route sur la nationale 1, Cheikhou Oumar Gaye conseille aux automobilistes d’observer un ‘’respect strict’’ des dispositions du Code de la route. Il leur demande de faire également preuve de plus de patience, de se reposer en cas de fatigue et d’éviter les ‘’facteurs aggravants’’ des accidents de la route, l’usage de psychotropes et la conduite en état d’ébriété. De même recommande-t-il le port de la ceinture de sécurité et d’éviter les excès de vitesse, les dépassements dangereux et le téléphone au volant. Il recommande le port du casque aux usagers des deux-roues. ‘’Si vraiment on évite ces facteurs aggravants, on peut se donner les chances d’avoir un Gamou paisible’’, assure le directeur général de l’ANASER. ‘’Malheureusement, a-t-il ajouté, lors de la dernière édition du Magal’’, l’événement commémorant l’exil au Gabon de Cheikh Ahmadou Bamba (1853-1927), ‘’on a eu un bilan très lourd en ce qui concerne les accidents de la route. Celle de cette année fait partie des éditions du Magal dont les bilans sont plus lourds en termes d’accidents de la route, avec 33 morts’’. Pourtant, de nombreux efforts ont été fournis, selon lui, en termes de sensibilisation, de mobilisation des professionnels des transports terrestres et de prévention, avec des services de vérification et de dépannage gratuits.

Malgré tout, il y a eu ‘’ce bilan assez lourd’’, s’est désolé Cheikhou Oumar Gaye.

Selon le directeur général de l’Agence nationale de la sécurité routière, avec la construction de l’autoroute Mbour-Fatick-Kaolack, le contournement de la ville de Kaolack est envisagé. Cela induirait davantage de sécurité et permettrait aux usagers de la route de pouvoir se déplacer en toute sécurité, a-t-il assuré. Le but de la réunion présidée par le gouverneur de Kaolack avait pour but de recueillir les besoins en matière de lutte contre l’insécurité routière et d’élaborer un plan local de sécurité routière pour cette région, a expliqué M. Gaye. ‘’Nous profitons du Gamou’’, une période au cours de laquelle les populations rallient par milliers les cités religieuses, ‘’pour venir porter ce message de sensibilisation et de lutte contre les accidents de la route’’, a-t-il poursuivi.ADE/BK/ESF