Nouvel attelage gouvernemental/Entre permutations, changements et reconductions : Une équipe ministérielle «de combat» en pleine ébullition sociale

https://www.dakaractu.com  Il s’agira, pour le tout nouveau premier ministre Amadou Ba, de se pencher sur les résultats. Cette équipe gouvernementale qui vient d’être mise en place après la nomination du Premier ministre aura en charge de grands défis qui ont été énoncés par le président de la République. Ils sont au total, 38 ministres qui vont accompagner le Premier ministre dans la déclinaison de ces urgences qui sont prises en compte dans le plan Sénégal émergent dans ses axes 2 et 3.

C’est après plusieurs heures d’attente que le Premier ministre est descendu des escaliers accompagné du secrétaire général du gouvernement pour donner la liste des 30 nouveaux ministres. Il faut remarquer que de forts changements ont été notés.

Le ministre des forces armées, Me Sidiki Bara, reprend les commandes dans son ministère. De la même manière, toujours par rapport aux ministres reconduits, Me Aïssata Tall Ministre Affaires étrangères, Félix Diome ministre de l’Intérieur, Amadou Mansour Faye ministre des infrastructures, des transports et du désenclavement, Serigne Mbaye Thiam ministre de l’eau et de l’Assainissement, Marie Khémesse Ngom Ndiaye ministre de la Santé, Oumar Sarr ministre des Mines et de la Géologie, Sophie Gladima ministre du Pétrole et des énergies, Samba Sy ministre du Travail, Abdoulaye Seydou Sow, ministre de l’Urbanisme, du logement et de l’hygiène publique, Moustapha Diop, ministre du Développement industriel et des Pmi, Pape Amadou Ndiaye ministre de l’artisanat et de la transformation du secteur informel, Aly Saleh Diop, ministre de l’Élevage et de la production animale. Samba Ndiobène Kâ aussi est reconduit au ministère du développement communautaire, de la solidarité nationale et de l’équipement territorial. De grands retours également, largement opérés dans ce nouvel attelage gouvernemental. Il s’agit de  Mame Mbaye Ka Niang, ministre du Tourisme et des loisirs, Ismaïla Madior Fall, garde des sceaux, ministre de la Justice, Abdou Karim Fofana, ministre du Commerce et de la consommation, des Pme, porte-parole du Gouvernement. Du sang neuf, notamment avec l’arrivée de Oulimata Sarr qui remplace Amadou Hott à l’économie, au plan et à la coopération, de Moustapha Ba qui quitte la direction du budget pour être le ministre des finances et du budget,   Pape Malick Ndour, ancien coordonnateur du Prodac qui remplace Néné Fatoumata Tall au  ministère de la jeunesse, de l’emploi et de l’entreprenariat, de Fatou Diané qui devient ministre de la Femme, de la Famille et de la protection des enfants en remplacement de Ndèye Saly Diop Dieng, Victorine Ndèye ministre de la microfinance, de l’économie sociale et solidaire en remplacement de Zahra Iyane Thiam et Papa Sagna Mbaye, un membre de l’Afp, qui devient Ministre de la Pêche et de l’Économie Maritime en remplacement de Alioune Ndoye. Alioune Sow, ancien ministre sous Wade et allié de Benno, devient ministre de la Culture et du patrimoine historique. Moussa Bocar Thiam, ministre de la Communication, des télécoms et de l’économie numérique en remplacement de Abdoulaye Diop, ancien ministre de la culture et de la communication. Cependant, des permutations ont aussi été à l’origine de la réapparition de certains ministres dans l’attelage  gouvernemental. Il s’agit de Aly Ngouille Ndiaye, qui avait été une fois ministre de l’intérieur, et qui est désormais, ministre de l’agriculture, de l’équipement rural et de la souveraineté alimentaire, en remplacement de Moussa Baldé qui prend les rênes du ministère de l’Enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation. Cheikh Oumar Hanne quitte l’enseignement supérieur et prend les commandes de de l’Éducation, Mariama Sarr devient ministre de la Formation professionnelle, de l’apprentissage et de l’insertion remplacée par Gallo Bâ Ministre de la Fonction publique et de la transformation du secteur public. Alioune Ndoye remplace Abdou Karim Sall à la tête de l’Environnement du développement durable et de la transition écologique, Doudou Kâ, directeur général de l’AIBD est déployé au ministère des Transports aériens et du développement des infrastructures aéroportuaires, en remplacement d’Alioune Sarr. Mamadou Talla est nommé ministre des collectivités territoriales, de l’aménagement et du développement des territoires à la place d’Oumar Guèye. L’ancien ministre des télécommunications et de l’économie numérique Yankhoba Diattara, devient le ministre des Sports. Le Premier ministre, dans son discours d’après  proclamation de la liste des membres du gouvernement, a estimé que des ministres sont aussi attachés à certains ministères stratégiques, pour faciliter le travail dans le département. Ainsi, Annette Seck devient ministre auprès du Ministre des affaires étrangères et des sénégalais de l’Extérieur chargée des sénégalais de l’Extérieur, Mamadou Saliou Sow, ministre auprès du Garde des Sceaux chargé de la Bonne gouvernance de la promotion des droits humains, Birame Faye ministre auprès du ministre de l’intérieur chargé de la sécurité de proximité et de la protection civile et Yankhoba Issa Diop ministre auprès du ministre de l’Eau et de l’Assainissement chargé de la prévention et de la prévention des inondations. Les enjeux et les chantiers, selon le Premier ministre, restent vastes pour le gouvernement déjà mis en place. D’ailleurs, le travail sera immédiat,   car estime Amadou Bâ, il n’y a pas de temps à perdre…
%d blogueurs aiment cette page :