Université Assane Seck de Ziguinchor : L’intersyndicale fusille le ministre Cheikh Omar Hann

SAES, UNIVERSITE, BANQUE MONDIALE… Les vérités de Cheikh Oumar Hann
SAES, UNIVERSITE, BANQUE MONDIALE… Les vérités de Cheikh Oumar Hann
Partagez ce contenu!

Université Assane Seck de Ziguinchor : L’intersyndicale fusille le ministre Cheikh Omar Hann

iGFM – (Dakar) En mouvement d’humeur ce samedi 8 mai 2021, les syndicats du SAES, du SATUC, le SUDES  et la coordination des étudiants ont organisé un grand setting pour dénoncer, disent-ils, la gestion de leur cité (l’Université Assane Seck de Ziguinchor) par le ministre de tutelle, le ministre de l’Enseignement supérieur Cheikh Omar Hann.
En chantier depuis 2015, «nous exigeons dans les meilleurs délais la livraison immédiate des infrastructures de l’université en abandon depuis plusieurs, la mobilisation totale, de ses 960 millions de FCFA et les mesures d’accompagnement nécessaires à l’accueil des nouveaux bacheliers 2021 », a dit Alpha Oumarou Ba.
« Nous ne voulons plus des promesses du ministre Cheikh Omar Hann qui n’a jamais respecté ses engagements envers nous. C’est pourquoi, nous interpellons solennellement le Président de la République Macky Sall car, nous sommes à bout. Et si rien n’est fait d’ci la fin de ce mois de mai, nous passerons à la vitesse supérieure dans les meilleurs délais pour une issue heureuse de la situation à l’université Assane Seck de Ziguinchor », a averti M. Ba porte-parole du jour de l’intersyndical.
Plus que jamais convaincu que l’UASZ est malade, «le ministre Cheikh Omar Hann a mis à dos toutes les composantes de l’UASZ que les gens ont même fini d’assimiler à un lycée. C’est à la fois une honte et un manque de respect du ministre Cheikh Omar Hann qui manque d’ambitions pour cette université », ont soutenu les «grévistes» qui ont formé un front unitaire pour exprimer leur ras-le-bol.
Pour conclure, «Aréna national 38 milliards de FCFA en 28 mois, Dakar Aréna 66 milliards de FCFA en 26 mois, Stade du Sénégal 155 milliards de FCFA en 18 mois, l’UASZ dont les chantiers sont en cours depuis 2015 égale une jeunesse sans formation, sans instruction, sans éducation, sans culture, sans valeurs et sans diplômes », lit-on dans la banderole du jour de l’intersyndical des travailleurs de l’UASZ qui réclament la finition et la réception immédiate des chantiers de l’UASZ


Partagez ce contenu!

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*