Thiès-Gestion des ressources du Covid-19 dans la commune de Méouane : Force pour le développement interpelle Bara Ndiaye

Partagez ce contenu!

Thiès-Gestion des ressources du Covid-19 dans la commune de Méouane : Force pour le développement interpelle Bara Ndiaye

https://directnewsinfo.com La gestion du Covid-19 par la mairie de Méouane continue de faire jaser les populations. Il y a quelques semaines, le maire avait rejeté le don des Industries chimiques du Sénégal (Ics). Pourtant le coordonnateur de Force pour le développement (Fpd) accuse Bara Ndiaye de n’avoir «pas restitué l’enveloppe de l’entreprise Senergy destinée à l’achat de denrées alimentaires pour les impactés du Covid-19, qu’il a réceptionnée». Cheikh Fall ajoute  : «Malgré la demande d’information introduite depuis le 1er juin 2020 par notre mouvement, concernant ce don, le maire n’a encore voulu donner aucune explication. Le montant de cet argent reste inconnu jusqu’à présent par les populations. Nous exigeons donc des éclaircissements en vertu du droit à l’information, mais aussi du droit de contrôle du citoyen.» Fpd révèle, en outre, que la mairie de Méouane a récemment gagné un procès contre une autre entreprise. Il s’agit, en effet, de la Grande côte opérations (Gco), une entreprise spécialisée dans l’extraction du zircon. Selon ce mouvement, la municipalité a récolté de ce procès, «une enveloppe de 53,5 millions de francs Cfa».
Il a d’ailleurs précisé que le comité communal de riposte du covid-19 a été convoqué pour statuer sur comment utiliser cet argent, en plus des 24 millions de francs Cfa émanant du réaménagement budgétaire destiné à lutter contre le coronavirus. Ce qui fait un montant total de 77 millions de francs Cfa. «A l’issue de la réunion du comité communal, il a été décidé de réserver les 33 millions de francs Cfa à l’achat de semences et d’intrants et les 44 millions de francs Cfa à l’achat de vivres pour les populations. Le comité a retenu de procéder à la distribution des semences et intrants et des vivres selon la taille de la population de chaque village. Et le marché des semences et intrants avait été attribué au Gie Diambar et celui des vivres à un certain nombre de commerçants locaux», a dit M. Fall. Il souligne que rien de tel n’a été appliqué par le maire qui a fini par prendre une «décision unilatérale et antidémocratique en bafouant tout ce que le comité communal de riposte avait fait démocratiquement».
Fpd ajoute que Bara Ndiaye a consacré «9 millions de francs Cfa seulement à l’achat de semences qu’il a distribuées en catimini à ses militants, sans même en informer les chefs de village». Et de s’interroger  : «Qu’est-ce que le maire a fait des 68 millions restant des 77 millions ?» Fort de ces éléments, le mouvement «dénonce avec la dernière énergie, cette manière solitaire et brumeuse dont le maire Bara Ndiaye gère la commune de Méouane». Une gestion que Cheikh Fall et Cie jugent «nébuleuse, unilatérale et «gabegique» durant toute la période de lutte contre la pandémie du coronavirus». Nos tentatives de joindre le maire Bara Ndiaye sont restées vaines


Partagez ce contenu!

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*