Terrorisme : Mamadou Diaou vers la chambre criminelle.

Partagez ce contenu!

Terrorisme : Mamadou Diaou vers la chambre criminelle.

https://www.dakarmatin.com Le jeune franco-sénégalais, Mamadou Diaou accusé d’association de malfaiteurs avec une entreprise terroriste risque d’aller devant la chambre criminelle. C’est en tout cas le souhait du ministère public. Cependant, la décision finale du doyen des juges est attendue, note le journal « Libération » dans sa parution du jour.
Pour rappel, l’instruction a duré quatre ans. Le jeune Diaou est né le 9 juin 1998 à Saint-Brieuc en France. Il est écroué depuis le 18 août 2016 à l’aéroport de Dakar.
Son nom était sur la liste des personnes considérées dangereuses par Securiport et qu’il se rendait dans les zones djihadistes.
Fouillé par la police des frontières à son arrivée, les enquêteurs ont trouvé par devers lui une somme de 170 euros, un passeport ordinaire délivré par la mairie de Saint Brieuc et un téléphone portable, remis à la dic. Pour justifier sa présence à Dakar, il dit en primo venir pour passer des vacances chez un ami puis faire des pays de la sous-région.
Après exploitation de son téléphone par le laboratoire criminalistique informatique de la division spéciale de lutte contre la cybercriminalité de la police judiciaire, les enquêteurs ont trouvé des éléments accablants qui coïncident avec les djihadistes. Confronté avec les nouvelles découvertes dans son téléphone, il reconnaît être membre du groupe dénommé « News Khalifa » qu’il a adhéré par Facebook.
Les membres du groupe communiquent via Télégram. Il révèle des noms de Sénégalais appartenant au groupe. En réalité, fait-il savoir qu’il devait se rendre à son choix dans les pays comme : Syrie, Irak ou Lybie. Il dévoile avoir quitté la France qui dit-il est un pays de mécréants pour effectuer la « Hijra » vers des pays musulmans où s’appliquait la charia. Il soutient qu’il voulait concrétiser sa chahada par une participation aux combats aux côtés des « frères » de l’Etat Islamique.
Son souhait, c’est de mourir en martyr. C’est pourquoi il avait écrit un message d’adieu à ses parents. Son convoyeur dans ces pays aurait pris la fuite après avoir senti son arrestation.
Le jeune Diaou est visé aussi par la justice française pour des faits de terrorisme. Un dossier piloté par la juge Nathalie Poux…


Partagez ce contenu!

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*