Tension à la Chambre de Commerce : Birane Yaya Wane pousse Abdoulaye Sow à la sortie et indexe le ministère du commerce

Partagez ce contenu!

Tension à la Chambre de Commerce : Birane Yaya Wane pousse Abdoulaye Sow à la sortie et indexe le ministère du commerce.

https://www.dakaractu.com La coalition « And Deffaratt » Chambre de Commerce et le Collectif des élus de la Chambre de commerce d’industrie et d’agriculture de Dakar pour la transparence (NA LEER) ont fait face à la presse, ce vendredi 21 août 2020, pour répondre aux errements du Directeur du commerce intérieur, M. Ousmane Mbaye.
Le coordonnateur dudit collectif, Birane Yaya Wane, a dénoncé l’attitude du Directeur du commerce intérieur qui a avancé que la Chambre de Commerce de Dakar n’a aucun problème, à la suite de leur sortie de la semaine dernière.  » Ousmane Mbaye n’a pas dit la vérité. Ce qui est à l’origine du problème remonte aux élections de 2010. Nous sommes déterminés à régler cette situation une fois pour toutes. Tous les arrêts rendus par la Cour d’appel et la Cour suprême ne sont pas exécutés, » précise t-il.

Il martèle que le ministère a organisé l’assemblée générale sans faire d’élection. Une forfaiture cautionnée par le ministre du commerce et par le Directeur du commerce intérieur.

Ainsi, le collectif demande à ces derniers d’aller renouveler leurs connaissances et leur formation.  » Ils sont en train d’aggraver la situation. Nous voulons juste savoir pourquoi les arrêts rendus par la justice ne sont pas exécutés jusqu’à présent. Cela fait maintenant 10 ans. Il doit avoir un mandat de 5 ans, on a ajouté deux années dans son mandat. Aujourd’hui, nous sommes en 2020. 10 ans d’illégalité de l’actuel bureau de la Chambre de commerce, d’industrie et d’agriculture de Dakar », a fait savoir M. Wane.
Par ailleurs, les membres du collectif accusent le ministre du Commerce et des Petites et Moyennes entreprises Aminata Assome Diatta de se réfugier derrière un silence indescriptible. « Elle a choisi de rester dans son coin, qu’elle y reste pour toujours. Elle nous a abandonnés et elle ne veut pas trouver une solution à ce problème. »
Toutefois, ils ont également rejeté en touche les compétences du Président de la Chambre de commerce de Dakar, Abdoulaye Sow qui n’a pas les connaissances pour gérer cette institution. À cet effet, ils demandent au Président de la République de prendre cette affaire très au sérieux.


Partagez ce contenu!

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*