Serge Sadio, Président de la Fafa : «Développer certains chainons de la filière»

Partagez ce contenu!

Serge Sadio, Président de la Fafa : «Développer certains chainons de la filière»

Serge Sadio, Président de la Fédération des acteurs de la filière avicole (Fafa), estime à 50 % la baisse du chiffre d’affaires dans la filière avicole. Cette baisse, imputée au contexte sanitaire, risque, selon lui, d’être aggravée par la possible augmentation du prix de l’aliment de volaille. « Pour chaque tonne achetée, il faudra rajouter 30 000 francs Cfa. C’est quand même assez cher et nous le déplorons. Nous avons une plateforme, l’Ipas, qui doit être un cadre de concertation, de dialogue mais aussi d’amélioration des conditions de vie des acteurs de la filière avicole en général. Nous restons ouverts à la discussion, mais nous ne pouvons accepter, vu la situation économique du pays, la hausse d’un intrant qui représente 80 % de notre budget », explique-t-il.
Le Président de la Fafa, confiant sur les capacités de la filière à se relancer, appelle à développer certains chainons de la filière. « Il s’agit notamment de la chaine de froid, du conditionnement et du transport de la volaille. C’est autant de maillons que nous gagnerions à améliorer pour créer plus d’emplois. Aujourd’hui, la filière génère quand même 55 000 emplois environ », souligne-t-il. Il note aussi l’essor d’autres produits et services comme la vente en ligne et la livraison à domicile qui pourraient permettre à la filière d’être plus résiliente. « Je voudrais aussi dire aux aviculteurs qu’il n’y a pas que le poulet, il y a d’autres volailles, comme la dinde, la pintade, le pigeon, qui peuvent être développées pour élargir la base de choix du consommateur sénégalais », conclut-il.Abdoul Rahim KA (stagiaire)


Partagez ce contenu!

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*