Sénégal : 2 113 milliards de FCFA de projets PPP à financer

Partagez ce contenu!

Sénégal : 2 113 milliards de FCFA de projets PPP à financer

https://www.sikafinance.com Dans la mise en œuvre du Plan d’actions prioritaires ajusté et accéléré (PAP 2A) pour la relance économique, le Sénégal a identifié un certain nombre de projets réalisables en mode Partenariat publics-privé pour un montant de 2 113 milliards de FCFA, révèle la direction générale de la Coopération, des Financements extérieurs et du Développement du secteur privé du ministère de l’Economie, du Plan et de la Coopération. Ce chiffre a été rendu public en prélude au vote à l’Assemblée nationale du projet de loi sur les PPP prévu ce lundi.
S’agissant des projets qui seront exécutés par le mécanisme des PPP, ils portent notamment sur les infrastructures routières et maritimes, l’énergie, l’eau, l’économie numérique, la santé et l’habitat social.
Le Sénégal mise sur une participation active des investisseurs privés (nationaux et internationaux) pour réaliser son plan de relance. Estimé à 14 712 milliards FCfa sur la période 2019-2023, le coût du Plan d’actions prioritaires (PAP 2A) a connu une hausse de 614 milliards FCfa par rapport au PAP 2 initial. Le tiers de cette enveloppe doit provenir du secteur privé, soit près de 4 900 milliards.
Lors du conseil présidentiel sur la relance économique tenu le 29 septembre 2020, Macky Sall invitait le secteur privé local et étranger à s’engager afin de jouer sa partition dans la reprise de l’économie sénégalaise.
Pour mieux attirer l’investissement privé, l’Etat du Sénégal a engagé des réformes de la loi sur les PPP qui passe ce lundi devant les députés pour le vote. Le ministère de l’Economie, du Plan et de la Coopération explique que face à l’objectif de mobilisation de financement de secteur privé dans ce PAP 2A notamment à travers les partenariats public-privé ( » PPP « ), combiné avec la complexité caractérisant la préparation et le développement des projets de PPP ainsi que le besoin d’optimiser les schémas de financement, il est apparu approprié d’avoir un nouveau cadre de PPP.
L’objectif global de cette réforme est la mise en place d’un dispositif règlementaire flexible et plus attractif, prenant en compte les bonnes pratiques ainsi que les spécificités de l’environnement des affaires du pays.Ibrahim WANE, Dakar


Partagez ce contenu!

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*