Santé maternelle et infantile : Plaidoyer pour la professionnalisation du travail des «bajenu gox»

Partagez ce contenu!

Santé maternelle et infantile : Plaidoyer pour la professionnalisation du travail des «bajenu gox»

http://lesoleil.sn L’Ong AcDev, grâce à un financement du Centre de recherche pour le développement international (Crdi), a initié, en collaboration avec la direction de la Santé de la mère et de l’enfant, un projet de recherche et de motivation des « bajenu gox » (marraines de quartier).
En évaluant ce projet, le 24 août dernier, le président de l’Ong AcDev, Dr Cheikh Tidiane Athié, a magnifié le travail accompli, ces dernières années, par les « bajenu gox », au Sénégal. Selon lui, les actions de celles-ci ont pesé positivement sur les indicateurs de santé maternelle et infantile mais aussi dans l’amélioration de la qualité des services de santé au niveau communautaire. « Elles ont fait reculer les accouchements à domicile dans certains quartiers et villages. Certaines « bajenu gox », malgré leurs maigres moyens, prennent en charge, au plan financier, des femmes en les amenant dans les structures de santé. Par ces gestes, elles ont aussi contribué à augmenter la fréquentation des centres de santé », indique Dr Athié, qui rappelle que le but du projet est de trouver des solutions pour motiver ces marraines de quartier qui travaillent de façon bénévole.
Celui-ci donne comme piste, la professionnalisation des « bajenu gox ». Il est conscient que l’on ne peut pas donner un salaire à tous les acteurs communautaires. Mais, il faut utiliser les méthodes au niveau local pour leur permettre de pouvoir générer des ressources à travers leurs propres activités.
Cela, poursuit-il, nécessite la mise en place d’activités génératrices de revenus qui leur permettent de s’autonomiser et de renforcer leur pouvoir d’action.Eugène KALY


Partagez ce contenu!

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*