Saccage Auchan Sacré-Cœur : Ce qui s’est réellement passé

Partagez ce contenu!

Saccage Auchan Sacré-Cœur : Ce qui s’est réellement passé

https://www.seneweb.com/ L’affrontement entre les forces de l’ordre et les partisans de Ousmane Sonko a causé d’énormes dégâts à Auchan situé à Sacré-Cœur 3.
Les forces de l’ordre qui voulaient disperser les manifestants depuis la Cité Keur Gorgui, ont fini par pousser ces derniers vers le magasin de Auchan Sacré-Cœur.
Très remontés, quelques manifestants ont réussi à entrer dans le magasin en défonçant la porte avant de mettre le feu à quelques produits.

Section de recherches  : Les avocats de Sonko rappellent le commandant à l’ordre

Ils sont des ténors du barreau. Eux, ce sont les avocats constitués pour assurer la défense d’Ousmane Sonko. Ainsi, Mes Cheikh Khoureïchy Ba, Mouhamadou Bamba Cissé, Joseph Étienne Ndione, Ousseynou Ngom, Demba Ciré Bathily et Ndoumbé Wane ont la lourde tâche de tirer d’affaire leur client accusé de viols répétitifs et de menaces de mort sur la masseuse Adji Sarr de l’institut Sweet Beauty sis à Sacré-Cœur.
Mais, d’emblée, le collectif des avocats d’Ousmane Sonko s’est attaqué au commandant de la Section de recherches de la gendarmerie de Colobane. Ce dernier a envoyé une convocation au parlementaire incriminé.
« Notre mandant, l’honorable député Ousmane Sonko du parti Pastef/Les patriotes a reçu, le 6 février courant, une convocation l’invitant à se présenter dans vos locaux, le lundi 8 février à 11 h, pour les besoins d’une enquête pénale le concernant. Nous vous rappelons seulement que monsieur Ousmane Sonko est député à l’Assemblée nationale du Sénégal et est régulièrement domicilié à son adresse sise à la Sicap cité Keur Gorgui villa n°R17», a-t-il soutenu dans le document reçu et signé par Me Ba.
En conséquence, Mes Bamba Cissé et Cie de le recadrer : «Nous vous serons gré de bien vous conformer aux dispositions combinées des articles 61 de la Constitution et 58 de la loi organique portant règlement intérieur de l’Assemblée nationale.»

Mamadou Lamine Diallo : “Macky Sall utilise la criminalisation du viol pour salir et éliminer un opposant”

Le président Macky Sall utiliserait-il la nouvelle loi sur la criminalisation du viol pour ferrer ses opposants? Tout porte à le croire, à en juger par la sortie du député et leader de Tekki, Mamadou Lamine Diallo dans une déclaration reçue, que ‘nous vous Livron un extenso.
Macky Sall a inauguré l’ère de la chasse aux opposants pour installer la dictature de la Famille Faye Sall : ses armes étaient jusqu’ici de nature financière associées aux parrainages corrompus.
Le Mouvement des Femmes a obtenu la criminalisation du viol. Utiliser cet acquis pour salir et éliminer un opposant est d’une gravité extrême confinant à la haute trahison en cas de complot ou de cabale même si c’est un contre-feu pour masquer la faillite de la lutte contre la Covid-19 et le chômage des jeunes.
Sous le constat de son engagement patriotique, il faut défendre l’honorabilité du député Ousmane Sonko, Président de Pastef.
Tekki a vécu dans sa chair la disparition de son coordonnateur Moussa Ndiaye. Nous savons ce qu’est un complot.
Vive la mobilisation patriotique pour la démocratie et les libertés.
Tenez bon, compagnons de Pastef Les PatriotesMamadou Lamine Dial


Partagez ce contenu!

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*