RENOUVEAU POLITIQUE : Le PDS à l’heure des renouvellements

Partagez ce contenu!

RENOUVEAU POLITIQUE : Le PDS à l’heure des renouvellements

https://www.enqueteplus.com/nod Le Parti démocratique du Sénégal compte se replacer sur l’échiquier politique et est engagé, à fond, dans le processus de renouvellement de ses insistances. Celui-ci va se faire en trois étapes qui vont conduire à l’installation des sections et des fédérations.
Le Parti démocratique sénégalais (PDS) est resté 25 ans sans procéder au renouvellement de ses structures, selon Saliou Dieng, Directeur des structures dudit parti. Il a présidé une rencontre tenue, hier, au Conseil départemental de Diourbel. Elle s’inscrit dans le cadre de la tournée de remobilisation des troupes du parti libéral. Il a aussi informé que ‘’les nouvelles cartes sont numérisées et cédées à 200 F, en lieu et place des 500 F qu’elles coûtaient’’.
Cette rencontre à laquelle ont pris part l’ensemble des responsables des 12 communes du département, a été une occasion saisie pour l’ex-député libéral Famara Senghor pour clouer au pilori, sans les nommer, la bande à Oumar Sarr et à Bara Guèye. A ses yeux, le président Wade a été inspiré, en ‘’enlevant cette graine qui voulait saborder le parti et la mettre entre les mains de l’ennemi’’.
A sa suite, l’ancien ministre et actuel président de la Fédération départementale PDS de Diourbel, Khadim Guèye, a rappelé que le Parti démocratique sénégalais avait programmé le renouvellement de ses structures au mois de janvier 2020. Que les procédures pour renouveler ses structures avaient été définies par le secrétaire général national Me Abdoulaye Wade. ‘’Malheureusement, au mois de mars 2020, nous avons connu le coronavirus et le président Abdoulaye Wade avait demandé à toutes les fédérations, toutes les sections du pays de geler complètement les activités, de ne plus se réunir et de ne plus se rencontrer en groupe. Et finalement, il y a trois mois, avec la baisse de la maladie, il a demandé qu’on reprenne le processus de renouvellement des structures’’.
Ce processus comprend trois étapes. La première consiste en une tournée d’information, pour expliquer aux militants comment se feront les renouvellements dans les différentes localités du pays. La deuxième étape ‘’est la mise en place d’une commission de vente, des superviseurs et des commissaires qui vont diriger la vente de cartes’’. Enfin, la troisième étape consistera en l’installation des sections et des fédérations, en fonction des cartes qui seront vendues.

Innovations

Le Parti démocratique sénégalais vient de boucler, avec la région de Diourbel, une tournée qui a démarré depuis trois mois. Au cours desquels 12 régions du Sénégal ont été visitées. En effet, il ne restait que la région de Diourbel et celle de Thiès. ‘’Peut-être les gens n’ont pas fait attention, mais le parti a profité, de manière très intelligente, des moments très durs de la pandémie pour rencontrer les 35 sections de Dakar. Elles ont été toutes rencontrées l’année dernière. Il ne restait que 13 autres régions du pays. Donc, nous sommes à l’avant-dernière région. Diourbel, c’est aujourd’hui ; Mbacké et Touba, samedi et dimanche, et Bambey, ce sera lundi. Après, il ne restera que les départements de la région de Thiès et le département de Bignona, parce que le moment où l’équipe se trouvait à Bignona, ça avait coïncidé avec les manifestations. Donc, le parti va retourner à Bignona pour tenir une réunion là-bas’’.
Il y a des innovations apportées à la vente des cartes. Khadim Guèye  : ‘’Nous allons avoir, dans un premier temps, des cartes classiques comme celles du PDS dans le passé. Elles seront remplacées par des cartes numérisées, comme les cartes d’identité et d’électeur. Chaque carte aura un code, chaque localité aussi aura un code. Par exemple, un militant de Ndoulo ne peut pas venir acheter une carte qui doit été vendue à Diourbel. C’est pour éviter les confusions, pour éviter les gens qui ont de mauvaises intentions et veulent accaparer les instances locales du parti, alors qu’ils n’ont pas véritablement de base. Donc, tout doit être fait de manière transparente.”Boucar aliou Diallo


Partagez ce contenu!

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*