RENCONTRE AVEC LES ENTREPRISES FRANÇAISES A PARIS : Macky veut son Ter en fin d’année

Partagez ce contenu!

RENCONTRE AVEC LES ENTREPRISES FRANÇAISES A PARIS : Macky veut son Ter en fin d’année

http://www.enqueteplus.com La finition des travaux et la mise en service du Train express régional (Ter) ont occupé une bonne partie des audiences accordées hier par le président de la République aux entreprises françaises.
Le Train express régional (Ter) peine encore à effectuer ses premiers allers-retours entre Dakar et Diamniadio. Ses travaux lancés en décembre 2016 pour deux ans, le train à grande vitesse ‘’inauguré’’ à la veille de la Présidentielle 2019, suscite plus d’interrogations que d’espoirs d’alléger les problèmes de mobilité dans l’agglomération dakaroise.
Mais son avenir est en train de se jouer en France, où le président de la République, Macky Sall, effectue depuis hier une visite de deux jours, au cours de laquelle il prend part, en tant qu’invité d’honneur, à l’université d’été du Medef (Mouvement des entreprises de France).
Après un diner avec son homologue français Emmanuel Macron, le président Macky Sall a rencontré les équipes d’Engie France et Thales France pour un avancement rapide du Ter. Ces deux entreprises sont responsables de l’électricité et du système de signalisation du train express. Leurs déclarations confortent la nouvelle tendance des autorités sénégalaises qui ont annoncé la fin des travaux à la fin de l’année.
Comme l’indique Pierre Hardouin d’Engie France, ‘’nous avons eu une bonne réunion de travail (avec le président Sall). Les équipes sont mobilisées et nous avons l’engagement que les experts de l’Apix seront avec nous pour nous permettre de tenir ce planning extrêmement ambitieux’’.
Celui qui a été nommé directeur général d’Engie Axima d’ajouter : ‘’Nous avons fait un point précis sur l’avancement de ce projet magnifique. A date, il avance bien. Les équipes sont totalement mobilisées et nous avons trouvé des accords pour qu’ensemble, avec l’Apix et avec les partenaires, nous mobilisions l’ensemble des parties et avec Systra pour que l’objectif ambitieux soit tenu et que nous arrivions le plus vite possible à mettre en service cet objet extrêmement moderne du Ter de Dakar.’’
Cette échéance, la nième, a été donnée par le ministre des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement Oumar Youm, qui a récemment déclaré, sur un plateau de télévision, que ‘’les travaux ont été exécutés à 90 % et nous espérons que le Ter sera mis en circulation entre la fin de l’année 2020 et le début de l’année 2021’’. Et pour Arnaud Valranges, Directeur du Développement de Systra, l’entreprise assistant maitre d’ouvrage de l’Apix (l’Agence nationale chargée de la promotion de l’investissement et des grands travaux) ‘’tous les acteurs sur ce projet sont mobilisés avec des objectifs communs pour réussir les échéances fixées à la fin de l’année. Il y a des enjeux, déjà une mobilisation, de la transparence. Nous sommes confiants’’.
Reliant le centre de la capitale à sa banlieue, grâce à 14 gares réparties dans les centres urbains les plus denses, le Ter, une fois mis en service, devrait soulager 115 000 passagers par jour.
Le président Macky Sall a également reçu, hier, une délégation de la Banque publique d’investissement (BPI France) qui finance les lampadaires solaires de Dakar, le Ter, les frégates Piriou militaires commandés par le gouvernement du Sénégal. Ces derniers sont trois patrouilleurs lance-missiles du type OPV 58 S dont le contrat de commande avait été signé à l’occasion d’une visite de l’ancien Premier ministre français Edouard Philippe au Sénégal. Il faut savoir que la BPI France conseille le ministère sénégalais des Finances sur les outils d’accompagnement des entrepreneurs.

Démarrage imminent des travaux de dépollution de la baie de Hann

Au plan environnemental, Macky Sall a discuté avec les responsables du groupe Pfeiffer qui a en charge le projet de dépollution de la baie de Hann. Son représentant Ludwig Pfeiffer a annoncé le lancement futur du projet qui est prévu le mois prochain. Il a aussi saisi l’occasion pour présenter au chef de l’Etat un projet pour la réhabilitation de l’assainissement de Grand-Dakar.
Sous le thème de la Renaissance des entreprises de France (REF), l’édition 2020 de l’université d’été du Medef, à laquelle prendra part environ 2 000 chefs d’entreprise, abordera les grandes questions autour de la souveraineté économique, de l’urgence de la transition écologique et de la préservation de la biodiversité, des nouveaux modes de consommation et l’évolution du travail, etc.
Pour la journée d’aujourd’hui, le président Macky Sall intervient, lors d’une keynote spéciale au cours de laquelle il sera notamment interrogé par des chefs d’entreprise sur l’impact de la Covid-19 en Afrique et sur l’attractivité du territoire. Conscient de la gravité de la menace pour l’économie du continent africain, il avait lancé, au mois d’avril, l’Appel de Dakar pour, notamment, l’annulation de la dette publique africaine et le réaménagement de sa dette privée et une meilleure capitalisation des expertises africaines dans la phase post-Covid-19.LAMINE DIOUF


Partagez ce contenu!

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*