Remaniement ministériel : Touba et Tivaouane zappées

Partagez ce contenu!

Remaniement ministériel : Touba et Tivaouane zappées

https://directnewsinfo.com Le remaniement opéré le dimanche 1er novembre 2020 continue de faire des vagues. L’un des enseignements majeurs à tirer est que les deux villes religieuses que sont Touba et Tivaouane ont été sevrées de ministres. Aucun ministre pour Touba et Tivouaouane.

Décrpytage

Parcourez la liste des ministres nommés récemment , aucun d’entre eux n’est originaire des villes communément appelées « saintes » comme Touba et Tivouane. Les consciences s’interrogent.
Si l’on scrute l’histoire récente de la politique au Sénégal, on se rend compte que les choix des ministres obéissaient à des critères géographiques  et même religieux. C’est ainsi que sous Senghor, sous Diouf toutes les entités régionales et les villes étaient représentées au sein du gouvernement. Aussi, toutes les confessions religieuses y étaient pour préserver l’équilibre qui est le ciment de notre nation.
Les choses ont commencé à changer sous Wade et Macky. Des régions ou des ethnies sont sur représentées alors que d’autres sont laissées en rade.
En ce qui concerne le dernier remaniement , Touba a été oublié. Aucun ministre pour la ville sainte. Ce qui à coup sûr a généré des frustrations au sein de la classe politique de cette ville , voisine de Mbacké.
Il est clair que Touba constitue un enjeu de taille pour le contrôle des destinées nationales à cause de son poids électoral et de symbole qu’il représente. Wade comme tant d’autres acteurs politiques avaient l’habitude de dire que  : « qui gagne Touba, gagne le Sénégal ». C’est pour montrer la place de la cité de Khadimou Rassoul pour le contrôle du pays. Malhereusement entre le Président Macky Sall et Touba, c’est le désamour

Désamour profond entre Macky et Touba

Si on interroge l’histoire récente de la politique au Sénégal, on se rend compte que depuis son accession à la magistrature suprême, Macky n’ a gagné aucune élection dans la ville sainte. Il y perdu les locales , les législatives. Et même en étant reconduit à la tête du pays, il n’ avait pu embrigader dans ses wagons les électeurs de la capitale du Mouridisme qui lui avaient tourné le dos.
On pensait qu’ il allait mettre à profit ce remaniement pour nommer un ou deux fils de Touba. Ce qui lui permettrait d’avoir des répondants au niveau de la ville religieuse. Ainsi, cette personne serait dotée de moyens pour mieux consolider les racines de l’ Apr et massifier le parti dans cette localité particuilière. Ceci n’ a pas été fait. Ce qui nous amène à nous interoger  : « comment Macky pourrait-il renverser la tendance si  les fils de Touba sont zappés dans le gouvernement ? Pourtant , ce fief ne manque pas de cadres apprtenant à l’ Apr.L’un d’entre eux tempère les ardeurs débordantes. Ainsi dira Khadim Ndiaye, responsable Apr à Touba . « Je pense que l’agglomération n’a pas été zappée comme on dit, car en dehors des postes ministériels, le Président peut toujours utiliser les compétences des fils de la localité dans d’autres stations comme il a eu à le faire par le passé. Par conséquent, il n’y a pas péril en la demeure. L’essentiel, c’est de montrer notre détermination et engagement à faire triompher le parti et de faire  entière confiance au Président pour le reste. Pour cela j’appelle les uns et les autres à la retenuede l’armée des frustrés.


Partagez ce contenu!

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*