RELANCE DE LA DECLARATION DE PATRIMOINE : Le oui…mais de la société civile

Partagez ce contenu!

RELANCE DE LA DECLARATION DE PATRIMOINE : Le oui…mais de la société civile

http://www.sudonline.sn Le président Macky Sall a donné, lors du Conseil des ministres du mercredi 15 juillet 2020, un ultimatum à ses ministres de faire leur déclaration de patrimoine, avant la fin du mois d’août. Interpellés sur la question hier, jeudi 16 juillet, des membres de la société civile magnifient la relance de la déclaration de patrimoine, mais invitent le chef de l’Etat à montrer l’exemple, en souscrivant à l’exercice conformément à la Constitution

SADIKH NIASS, SECRETAIRE GENERAL DE LA RADDHO : «Que le Président fasse sa déclaration de patrimoine pour édifier les Sénégalais sur l’évolution de ses biens»

«Cela nous laisse un sentiment mitigé. Parce que d’une part, c’est une bonne chose que de demander aux ministres, aux fonctionnaires ainsi que toutes les personnes qui gèrent un budget supérieur ou égal à 1 milliard, comme le dit bien la loi de 2014, à toutes ces personnes assujetties donc, de faire leur déclaration de patrimoine. Nous disons que voilà un coup qui peut faire repartir cette exigence démocratique, qui est également une exigence pour la transparence. Je pense que c’est dans ce cadre-là qu’on avait adopté cette loi de 2014. Pour lutter contre la corruption, essayer de voir l’évolution des biens des personnes qui sont nommées à des postes de responsabilité, des hauts fonctionnaires, ou bien à des postes de gestionnaire d’un budget supérieur ou égal à 1 milliard, de voir l’évolution de leurs biens et de pouvoir justifier ces biens-là. Une déclaration de patrimoine après la nomination mais également trois mois après la sortie donc de leurs fonctions. Ça, c’est une bonne chose. C’est pour cela que nous disons que cela va booster effectivement cette exigence de transparence. Mais d’autre part, nous nous étonnons du fait que le président lui-même qui devait faire une déclaration de patrimoine à sa réélection ne l’a pas encore fait. On s’attendait à ce que lui-même puisse faire une déclaration de patrimoine pour édifier les Sénégalais sur l’évolution de ses biens. Voir en sept ans comment ses biens ont évolué, justifié l’évolution de ses biens-là. C’est pour cela que nous demandons pour les questions de transparence de se plier à cette exigence de la loi, afin d’éviter qu’il y ait des suspicions qui ont leurs raisons d’être»

ALIOUNE TINE, FONDATEUR D’AFRIKAJOM CENTER : «Que Macky Sall le fasse en même temps»

« Je pense qu’il y a un nouvel agenda qui s’était en train de s’ouvrir et qui s’ouvre avec quand même de bonnes résolutions, résolutions positives de mon point de vue. D’abord, il y a eu la publication des rapports de l’IGE de 2016 à 2019, donc qui montre effectivement que maintenant il y a un souci de transparence et de reddition des comptes. Il y a un souci, mais ce souci ne veut pas dire tout simplement une volonté politique de mettre en œuvre, mais que ce souci est déjà louable. Deuxième remarque effectivement, toujours dans le cadre de la transparence, c’est de dire vous les ministres-là, je veux avant le mois d’août avoir également votre patrimoine. De mon point de vue, c’est un autre geste positif allant dans le sens de la transparence. Disons, la troisième chose sur laquelle je vais intervenir, c’est par rapport au souci de l’opinion. Cela veut dire que le président lui-même serve d’exemple. Ce serait bien effectivement que lui-même, puisque c’est une contrainte constitutionnelle, le fasse en même temps. Je pense que ça serait une très bonne chose dans le cadre d’un souci de légitimité, de légitimer la transparence, d’avoir une gouvernance qui soit en phase avec ce qu’il disait en 2012. Effectivement, que ce Macky de 2012 revienne, nous on applaudit. Macky de 2012, avec les bonnes résolutions qui avaient été prises. Si ce Macky revient, ça veut dire que ce Macky sera en phase avec un nouveau monde, auquel aujourd’hui pratiquement tout le monde aspire. Ce serait une très bonne chose. Donc, effectivement 2012, il avait fait sa déclaration en bonne et due forme, c’était très bien en phase avec la Constitution. Cette fois-ci aussi, si effectivement il demande aux ministres, qu’il dépose même avant les ministres. Je pense que ce serait une bonne chose. Je viens de voir dans un tweet où il demande aux gens de lui poser des questions. Donc, mon souci, c’est qu’au moment même où il a mis ce délai, peut-être avant ce délai, qu’il nous soumette sa déclaration, ce qui sera une excellente chose. Ça, c’est un peu l’attitude que je vais désormais adopter, que chaque geste, chaque acte, chaque discours allant dans le sens de renforcer la gouvernance, la démocratie et les droits de l’homme, que ça vienne de l’Etat du Sénégal, des pouvoirs publics ».


Partagez ce contenu!

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*