Prise en charge des personnels bénéficiant d’une pension d’invalidité : La Dirpa décèle des fraudes sur les carnets de bons médicaux et pharmaceutiques

Partagez ce contenu!

Prise en charge des personnels bénéficiant d’une pension d’invalidité : La Dirpa décèle des fraudes sur les carnets de bons médicaux et pharmaceutiques

https://actusen.sn La Direction de l’Information et des relations publiques de l’Armée (Dirpa) a décelé une entreprise de fraude sur les carnets de bons médicaux et pharmaceutiques des bénéficiaires de pensions d’invalidité. C’est suite aux vérifications opérées sur les états des bons pharmaceutiques de septembre 2020 qu’il a été constaté des retraits de médicaments dans des pharmacies différentes sur la même période par des bénéficiaires. Dans son communiqué transmis à notre Rédaction, la Dirpa explique que « cet état démontre clairement que des carnets en doublon sont détenus par des pensionnés qui les utilisent pour des perceptions indues auprès des pharmacies agréées ». Toutefois, informe le document, les pensionnés concernés ont été identifiés, ainsi que les pharmacies où ils ont perçu les médicaments ».
Face à cette situation, « la Direction du service de Santé a pris immédiatement des mesures conservatoires en demandant de ne plus prescrire pour les pensionnés concernés et aux pharmacies agréées de ne plus leur délivrer de médicaments. Ces mesures seront levées après vérification et délivrance de nouveaux carnets de bons de pharmacies par la Direction de l’Intendance des Armées ».
Par ailleurs, la Dirpa précise dans son communiqué que « les Armées se réservent le droit de mettre en cause la responsabilité des auteurs de ces pratiques frauduleuses ». Déjà, une étude de sécurisation du système de gestion des carnets de bons a été commanditée au plan interne.  De même, renseigne le document, « un contrôle mené par la Direction du service de Santé et de la Direction du service de l’Intendance a, d’ores et déjà, permis la baisse notoire de la facture mensuelle des ordonnances des pensionnés de 900 millions de F Cfa à un maximum de 200 millions de F Cfa par mois ». https://actusen.sn/


Partagez ce contenu!

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*