Podor, Île à Morphil : La montée des eaux menace l’existence de plusieurs villages Par Abou Kane

Partagez ce contenu!

Podor, Île à Morphil : La montée des eaux menace l’existence de plusieurs villages Par Abou Kane

Dans l’île à morphil, la saison des pluies a toujours rimé avec calamités .Celle de cette année n’a pas dérogé à la règle .En effet, depuis le début de l’hivernage, cette partie Nord du pays offre un tableau peu reluisant avec des bâtiments qui tombent au quotidien comme des châteaux de carte. Et il a juste suffit 80 millimètres de pluie seulement, pour que ces insulaires se retrouvent avec leurs familles dans les eaux. Cette année encore , les populations sont dans la psychose permanente d’une forte avancée des eaux du fleuve Sénégal , combinée aux eaux de crue qui ceinturent des centaines de localités .Ainsi , c’est l’inquiétude totale dans les villages de Saldé, Wassétacké, Barobé Diackel, Diaranguel , Wallah, Toufndé Gandé, N’Gouye , Cascas et Thioublel pour ne citer que ceux-là. Dans ces localités, beaucoup de maisons ne sont qu’à une dizaine de mètres seulement du fleuve .D’ailleurs depuis quarante-huit heures, nombreuses sont les populations qui ne dorment plus que d’un œil. Dans ces villages les habitants ont presque les pieds dans l’eau. Au village de Saldé, chef-lieu d’arrondissement, ce sont plusieurs concessions et le cimetière qui ont subi la pression de l’eau .Face à une situation devenue intenable, certains ont fui leurs maisons pour être relogés par leurs voisins. Même si certes aucune perte en vie humaine n’a été signalée , selon les prévisions météorologiques , la situation devrait tout de même s’étendre sur une période considérable avec la forte pluviométrie annoncée .Aujourd’hui la seule issue qui vaille pour éviter une quelconque catastrophe pour ces milliers d’habitants qui vivent à proximité de ce fleuve , c’est de quitter les bâtiments en banco pour se protéger , conseille une autorité administrative locale .Ainsi donc , avec la situation de crue exceptionnelle, les populations sont invitées à bien vouloir observer les mesures de vigilance et de prudence aux abords du fleuve Sénégal qui pourrait déborder de son lit à tout moment .Outrées par leurs difficiles conditions de vie actuelles , ces populations se sont vivement prises aux responsables de PUMA le programme d’urgence e de modernisation des axes et territoires frontaliers .Ces derniers qui avaient promis de les sécuriser en érigeant des aménagements le long de la berge du fleuve , n’ont toujours rien fait à part des promesses .Les travaux de ces aménagements étaient évalués à six cent millions de frs cfa renseigne Ibrahima Rassoulou Ly chef de village de Saldé. Et malheureusement, les travaux d’un tel ouvrage sont toujours restés à l’état de projet s’indignent ces insulaires .Conséquences les eaux en furie ont fini de provoquer beaucoup de dégâts et emportant avec elles beaucoup de têtes de bétail. L’autre conséquence de la montée de ces eaux , est que dans plusieurs localités , les paysans ont du mal à accéder à leurs champs .Et selon même certains techniciens de l’agriculture qu’avec le trop plein d’eau de pluie combiné avec l’avancée des eaux de crue, cette situation pourrait négativement impacter sur les cultures .Et probablement les récoltes pourraient bien être en deçà des attentes .Abou KANE


Partagez ce contenu!

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*