Perte de compétitivité de la zone UEMOA entre le 3ème trimestre 2020 et le 1er trimestre 2021

Partagez ce contenu!

Perte de compétitivité de la zone UEMOA entre le 3ème trimestre 2020 et le 1er trimestre 2021

https://www.sikafinance.com La compétitivité de la zone UEMOA par rapport à ses partenaires commerciaux et ses concurrents s’est effritée sur la période allant du troisième trimestre 2020 au premier trimestre 2021.
En effet, le taux de change effectif réel (TCER) qui mesure la valeur des produits de l’Union par rapport à celle des produits de ses partenaires et ses concurrents, est ressorti dans le positif durant 3 trimestres consécutifs ; allant de 4,5% au 3ème trimestre 2020 à 6,2% au 1er trimestre 2021 après avoir atteint 6,3% au 4ème trimestre 2020, selon les données officielles de la BCEAO.
Cette évolution traduit clairement une perte de compétitivité de l’Union sur la période vis-à-vis de ses principaux concurrents, en raison principalement de la hausse significative de 8,1% du taux de change effectif nominal, correspondant à une appréciation du franc CFA par rapport aux devises des partenaires commerciaux.
A titre d’illustration, le taux de change effectif nominal au premier trimestre 2021 a reflété notamment une appréciation, en rythme annuel, du franc CFA par rapport au naira (+35,4%), au cédi ghanéen (+16,2%), au rand sud-africain (+6,6%) et au dollar américain (+9,4%).
Cette situation suppose concrètement que pour un même bien fabriqué dans l’UEMOA et dans un pays concurrent, il est plus avantageux d’acheter celui du pays concurrent plutôt que celui produit dans l’Union.
Selon les groupes de partenaires, on note que la zone UEMOA a été moins compétitive par rapport aux pays de la zone euro, aux pays asiatiques ainsi que la plupart des pays environnants. La zone UEMOA est demeurée en revanche plus compétitive par rapport à la zone CEMAC sur la période sous revue.
Soulignons toutefois que cette période de perte compétitivité est consécutive à une longue période de gain de compétitivité réalisé par l’économie de la zone UEMOA, matérialisé par un TCER négatif tout au long de cette période. Celle-ci (la période de gain de compétitivité) s’était en effet étalée sur 8 trimestres consécutifs, c’est-à-dire la période allant du 3ème trimestre 2018 au 2ème trimestre 2020.Dr Ange Ponou


Partagez ce contenu!

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*