Mr Boubacar CAMARA ne nous soumettez pas au fonds vautour.

Partagez ce contenu!

Mr Boubacar CAMARA ne nous soumettez pas au fonds vautour.

https://www.dakaractu.com Dans son face à face avec le brillant présentateur du Jury du Dimanche le leader Jengu Fippu l’invétéré haut fonctionnaire et aujourd’hui chef de parti politique veut naviguer sur ses experiences dans l’administration et le privé pour se hisser aux premiers rangs du landerneau politique quoi de plus légitime.
Tout au long de ses oraux du Dimanche dans les ondes de la station radio ITV et de ce jeudi face au présentateur de TFM le leader JENGOU déroule idées et propositions ; arguments et critiques ; dans un Sénégal qu’il reconnait être absent pendant 5 longs mois.
Evidemment une durée ou le pays n’est ni resté immobile ni dans le statu quo malgré la pandémie de la covid 19 qui obligea l’observance de trois mois semi-confinement au nom de l’état d’urgence sanitaire. Peut être bien le déphasage entre le Sénégal tel que décrit et présenté par Mr Camara et la résilience sociale ; économique et sanitaire extraordinaire de notre pays l a pris de court le leader Jengou.
Cette embellie explique peut être les contradictions et les paradoxes dans le discours de l’opposant, ancien sherpa et bras administratif de KARIM WADE ; titre et fonctions qu’il récusent a présent.
D’un revers de main Mr Camara affirme que le PSE est dépassé et a montré ses limites ; cependant il est d’avis que le pari du Président Mack SALL d’ériger à Diamnadio une nouvelle ville est une réussite ; je vous rappelle Mr Camara que le Pole urbain est un projet phare du PSE comme l’est d’ailleurs les sphère ministérielles; hub administratif moderne et intelligent pour accueillir plus de 15 ministères des blocs de logements écologiquement adéquats et une plateforme pour des emplois industriels.
Et dans ce sillage Diamnadio sera un nœud d’une agglomération qui va de Dakar à la petite côte et se prolongera avec la nouvelle autoroute à peage Mbour-Kaolack jusqu’aux iles du Saloum. Grace au PSE et la vision du Pr Macky SALL : grand mbour – saly – mbodienne – pointe sarenne connaitront une nouvelle fortune surtout dans le développement de réceptifs modernes pour le tourisme de toute catégorie.
D’ailleurs la SAPCO est en pleine restructuration pour accompagner cette transformation économique de grande envergure. L’AIBD aura bien sur un rôle de connecteur aérien international qu’il va jouer.
Pour Diamnadio qui se développe et séduit parcque tres accessible par l’autoroute à péage et bientôt par le TER les partenaires institutionnels tels que l’ONU ont décidé d’y délocaliser une bonne partie de leur administration dans des plateaux de bureau en construction.
Quant au Président Macky SALL son pari sur ce no man’s land est déjà une réussite c’est pourquoi en novembre 2018 l’ONUDI lui décerna le titre le titre de Champion de la troisième décennie pour le développement industriel en Afrique.
Mr Camara c est avec le cœur meurtri que je vous entends parler d’agriculture et d’industrie en effet c’est sous le régime de Wade Père et Fils que vous avez bien servi que deux fleurons historiques de notre économie tels des icones industrielles : les ICS et la SONACOS ont été affaiblies et dépecées avant d’être rétrocédées à un pseudo industriel; financier aventureux sans scrupules Abbas Jabber.
La Sonacos fut un levier agro industriel unique en son genre avec ses usines de casamance au Sud ; de Lyndiane au Centre du pays et dans le Baol . SONACOS fut un maillage intelligent des trois pole géographiques du pays en unités de collectes de triturations et production d’huile qui assurait un revenu à des centaines de milliers de familles.
Le régime de Wade précipita sa descente aux enfers de toute cette plateforme industrielle en ne sachant pas anticiper et opérer les mutations qui marquèrent le secteur de l’agroalimentaire au niveau mondiale avec l’irruption de soja et de noix de palme.
Ce régime que les Sénégalais ont honni en mars 2012 opta finalement pour la solution la plus facile : brader tout l’actif. Vous y avez votre part de responsabilité car qui ne dit rien consent. N’eut été la volonté farouche du Président Macky SALL et la détermination de la ministre de la justice d’alors : l’actuelle Présidente du Conseil Eco Social et environnemental Mme Aminata TOURE ces deux bijoux seraient un vieux souvenir.. Et malgré tout cela vous trouver à dire et à redire sur le bilan du Président Macky SALL.
L’argument je dirai le faux fuyant selon le quel vous travailliez dans l’administration et non pour le gouvernement est trop facile surtout pour un homme qui ambitionne de présider aux destinées de ce pays. Faites tomber le masque et assumer votre part dans le bilan du régime de WADE.
Un bilan est un tout l’actif comme le passif. Soyez sérieux / D’ailleurs dois je vous rappeler que vous aimez parler d’agriculture et d’autosuffisance alimentaire à un moment ou la pandémie de la covid 19 a chahuté les marches mondiaux du grain. En effet le PSE vient avec son PAP 2 de démontrer toute sa pertinence avec les prochaines mises en œuvre de l’agropole Sud dans la région de Ziguinchor et de l’agropole centre dans la region de Kaolack.
Deux projets qui à terme changeront la donne alimentaire et nutritionnelle au Sénégal car il s’agira de cultiver et de transformer sur place les céréales locales. Ce PSE en marche vous semble l’ignorer peut être bien que vous étiez hors du pays.
Le financement du développement demeure votre dada et vous semblez obéir aveuglément au léviathan de la finance et des marches financiers. Vous affirmez avec véhémence que l’endettement public de masse multilatéral et bilatéral vit ses dernières heures et que notre pays doit scruter d’autres formes et type de financement pour ses projets d’infrastructures etc… et en consultant ou expert dans le domaine vous proposez l’échange des ressources naturelles contre des fonds ou financements.
Je vous invite solennellement à mieux élaborer cette partie de votre programme tant elle semble confuse. Je vous croyais Mr Camara suffisamment patriote et astucieux; malheureusement en formulant une telle proposition vous avez fait tomber le masque . Vous êtes tout simplement un agent des hedge funds et autres fonds vautours.
Oui avec l’arbitrage la mediation et les honoraires d’avocat vous voulez vous sucrer sur notre dos. Je vous rassure d’abord et tentez des à presente de rassurer vos partenaires financiers qui sentent l’appât de notre petrole et notre gaz que vous solutions ne vont jamais prospérer au SENEGAL.
En effet Le Président Macky Sall en homme d’état alerte a sécurisé ; cadenassé et scellé toutes les ressources et actifs ; en somme les mines le pétrole et le gaz etc qui suscitent la voracité des fonds vautours sont hors de portée de vos partenaires financiers parce que durant la dernière reforme constitutionnelle de 2016 dispose clairement que les ressources minières et foncières appartiennent exclusivement au peuple sénégalais.
En termes claires les actifs stratégiques : mines ; petrole ; gaz ; foncier et immobilier sont inaliénables ; incessibles et intransigibles. Ni un gouvernement ni une personne ne peuvent gager or hypothéquer les ressources du pays pour obtenir un prêt ou un financement.
Par ailleurs je suis déçu de constater que vous ne faites pas une lecture profonde et inductive de l’actualité économique et financière internationale . Partout dans les pays avancés surtout d’Amériques du Nord et d’Europe de l’Ouest les machines d’impression des instruments fiduciaires tournent à plein régime c’est l’ère de la monnaie hélicoptère ; des masses impressionnantes de liquidités sont mises a la disposition des ménages et des entreprises pour soutenir et maintenir l’activite de production et de consommation. C’est dans ce cadre qu’il faut comprendre le plan de relance inédit de 2.000 milliards de dollars aux USA , un chèque de 1.200 dollars à tous les adultes américains gagnant moins de 75.000 dollars par an.
En Europe la BCE rachète systématiquement auprès des banques toutes sortes quelque soient sa qualité ; la qualité de son emetter et son niveau de liquidité ; car l’option est le stimulus optimal des économies afin d’éviter une récession économique brusque (soft landing ) Hors une fois le monde sorti de la Covid 19 tous ces excédents de liquidités devront normalement être recyclées ou placées.
Dans un contexte de taux d’inflation trop bas couplé d’un taux d intérêt réel presque négatif c’est l’Afrique et l’Amériques latine qui accueilleront tous ces fonds et liquidités excessifs qui seront à la recherche du seuil minimum de rentabilité. Il y’a qu’en Afrique ou les banquiers centraux sont timorés pour ne pas injecter de la liquidités dans l’economie pour nos consommateurs et surtout nos PME et PMI. Tout ce la pour vous dire Monsieur Camara nos états et gouvernement n’ont pas besoin de vos schémas tout ce qu’il faut pour nos pays c’est avoir un environnement des affaires de qualité et une capacité à concevoir de bon projets.

Le Sénégal avec son administration ; son secteur privé et ses ressources humaines sait concevoir projets structurants et programmes de développement.

Nous connaissons bien le modus opérandi des fonds vautours qui rodent dans tous les pays pétroliers et gaziers avec des contrats d’échanges de ressources nébuleux munis souvent d’actes de saisie des tribunaux d’arbitrage de paris ou Washington leur permettant font main basse sur les ressources de certains pays africains . Le Sénégal ne sera jamais une de leurs victimes.
Les véhicules de financement avec transfert de ressources sont souvent le point d’entrée des fonds vautour dans nos pays avec des titres de dettes transformés en instruments échangeables sur les marchés financiers et au moindre manquement sur les clauses les avocats et arbitragistes initient les procédures de saisie. Conscient de tout je vous invite donc à explorer d’autres voies ; d’autres alternatives comme l’irruption des crypto-monnaies dans un monde post covid en relation avec le financement de la micro – activité des femmes et surtout des jeunes.
Aussi de l’usage des blockchains pour nos PME et PMI avec l’imminence de la ZLECAF cad d’un continent sans frontières économiques et douanières. Moustapha DIAKHATE Ex CS / PM Membre Cabinet Pr Conseil Eco Soc et Env


Partagez ce contenu!

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*