Mouhamadou Makhtar Cissé : « une baisse de l’électricité ne peut pas être envisagée dans le contexte actuel »

Mouhamadou Makhtar Cissé : « une baisse de l’électricité ne peut pas être envisagée dans le contexte actuel »
Mouhamadou Makhtar Cissé : « une baisse de l’électricité ne peut pas être envisagée dans le contexte actuel »
Partagez ce contenu!

 

http://www.dakarmatin.com Le ministre de l’Energie et du Pétrole, Mouhamadou Makhtar Cissé a soutenu jeudi qu’« une baisse de l’électricité ne peut pas être envisagée dans le contexte actuel », lors de la livraison de pièce de turbines éoliennes de Vestas au Port autonome de Dakar.

« Une baisse de l’électricité ne peut pas être envisagée dans le contexte actuel. Ce sont 200 milliards F CFA d’investissements qu’il faudra rembourser. Donc, les investissements dans le secteur son très lourd. Ce coût à un impact sur le vécu des Sénégalais. Mais cela, ne permet pas à l’Etat de ne pas investir dans d’autres secteurs dont les Sénégal ont besoin. Il faut d’abord arriver à maîtriser les coûts de production les diminuer pour pouvoir enclencher avec une baisse. Le défi majeur aujourd’hui, c’est la stabilité du système de fourniture de l’électricité », a dit M. Cissé.

« Ce projet fait parti des projets phares que le président de la République à fait le mixe énergétique. C’est-à-dire de la diversification de nos sources en approvisionnement en énergie pour produire de l’électricité pour casser un peu avec du pétrole dont nous sommes importateur net. En attendant que les Sénégalais aient une énergie, ou de l’électricité beaucoup plus propre et en moindre coût”, a-t-il expliqué.

Selon lui, « le Sénégal ne peut pas se permettre d’être producteur de pétrole où de gaz, et ne pas pouvoir construire un écosystème qui devrait lui permettre peut être demain de vendre dans la sous-région. La centrale éolienne fournira jusqu’à 158,7 MW d’une énergie propre et fiable »

Projet de Parc Eolien de Taiba Ndiaye:les Etats-Unis débloquent 140 milliards de F CFA

https://www.pressafrik.com Tulinabo S. Mushingi, Ambassadeur des Etats-Unis au Sénégal a indiqué, jeudi lors de la cérémonie de réception de pièces de turbines éoliennes de Vestas au Port Autonome de Dakar que son pays a fourni un financement direct de garantie d’un montant de 243 millions de dollars soit 140 milliards de F CFA pour la mis en n’œuvre du projet Parc Eolien Taiba Ndiaye.

« Le gouvernement des Etats Unis a fourni un financement direct de garantie d’un montant de 243 millions de dollars, soit 140 milliards de F CFA pour la mise en n’œuvre pas de ce projet. Les efforts conjugués de plusieurs agences américains, inclue notre agence de développement international connu sous le sigle USAID, s’inscrivent dans le cadre de l’initiative phare du gouvernement américain qui s’appelle en anglais « Power Africa ». Elle vise à doubler l’accès en énergie en Afrique subsaharienne d’ici 2030»,dit-il.

Poursuivant son discours, M. Mushingi a rappelé que le président de la République parle de développement inclusif. Pour lui, les 7% de croissance économique dont on parle au Sénégal, doivent être senties par la population. « Les paysans de l’île de Bétinti doivent sentir les 7% pas seulement les gens de Dakar. Nous nous inscrivons dans la même perspective du président pour aller chez les citoyens pour développer des politiques centrées sur les citoyens », a indiqué l’ambassadeur des USA.

Mieux, soutient Tulinabo S. Mushingi, « le nouveau compact MCC de 600 millions de dollars américain, soit 348 milliards de F CFA à savoir 550 millions du coté Américain, 50 millions du coté Sénégalais, ce compact renforcera le réseau de transport et de distribution d’électricité au Sénégal. Et contribuera également à améliorer la gouvernance globale du secteur de l’énergie. Nous nous sommes engagés à faire des réforme au niveau de la Senelec. C’est encore de la valeur ajouté que nous accordons à nos relations ».

Il ajoute : « Chez nous, au Etats-Unis, une autre nouvelle institution est en train d’être créée, et qui va s’appeler la Société de Développement Financière Américaine connu sous le sigle (IDFC). Le budget de cette nouvelle institution, est évalué à près de 60 milliards de dollars soit 37 000 milliards de F CFA ».Ibrahima Mansaly


Partagez ce contenu!

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*