Me El Hadj Amadou Sall :«Pas question de laisser Macky Sall et Aly Ngouille Ndiaye…»

Partagez ce contenu!

iGFM – (Dakar) «Nous n’accepterons pas que des voleurs, des fraudeurs organisent des élections dans ce pays… il n’est pas question de laisser Macky Sall et Aly Ngouille Ndiaye organiser ces élections »

Suite à la décision du Conseil constitutionnel sur l’invalidation de la candidature de Karim Wade en perspective de la présidentielle du 24 février 2019, le PDS refuse un candidat autre que ce dernier.

Joint au téléphone, le chargé de communication du  PDS, Me El Hadj Amadou Sall pointe du doigt le Conseil constitutionnel et selon lui « les 7 sages agissent sous la dictature du Président Macky Sall ». Ce dernier revient sur la décision du Conseil constitutionnel portant invalidation de la candidature de Wade-fils : « notre réaction est à la fois individuelle et collective parce que c’est le PDS ».

Il poursuit, « l’ensemble de l’opposition a rejeté cette décision du Conseil constitutionnel qui est à la fois injuste et tout semble indiqué qu’elle correspond à l’intention où la volonté de faire plaisir ou de rendre service au pouvoir politique.  Donc, ceci n’est plus une décision judiciaire mais plutôt une décision politique et politicienne. Et nous n’accepterons pas la décision politique, car elle n’est pas conforme au droit, elle est une interprétation que la totalité de la communauté scientifique à rejeter. Nous demandons que les sénégalais résistent à l’oppression et organisent partout à travers l’ensemble du territoire sénégalais des comités de résistance national. Parce qu’aujourd’hui notre pays est marqué par une violence, une dictature qui n’est plus rampante, par un pouvoir qui est totalement autoritaire et qui aujourd’hui le sénégalais aura ôté toute légitimité ».

Très amer, Me El Hadj Amadou Sal dénonce : « Le Président Macky Sall tente de rester au pouvoir par la violence en usant de fraude, de vol, en violant la conscience de la population sénégalaise. Et à ces comités de résistance, on leur demande de veiller et de se battre pour que le principe de démocratie soit restauré. Nous dénions l’opposition dénié à Macky Sall le droit d’organiser des élections qui manquerait de transparence.  Il n’a plus aucune pertinence pour organiser ces élections. Donc le PDS et toute l’opposition l’on dit, il n’est pas question de laisser Macky Sall et Aly Ngouille Ndiaye organisés des élections, nous nous y opposerons en usant de notre droit de résister à l’oppression. Il nous faut une autorité neutre, indépendante, démocratique et transparence reconnue par toute la communauté publique sénégalaise, les partis politiques et les associations de la société civile étant seule apte à organiser des élections. Donc nous n’accepterons pas que des voleurs, des fraudeurs organisent des élections dans ce pays » dixit le porte-parole du PDS ».MARIEM SALL


Partagez ce contenu!

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*