Mali : l’imam Mahmoud Dicko prône la paix lors d’un grand rassemblement pour fêter la victoire

Partagez ce contenu!

Mali : l’imam Mahmoud Dicko prône la paix lors d’un grand rassemblement pour fêter la victoire

https://www.financialafrik.com Ce vendredi 21 Août 2020, a eu lieu un grand rassemblement à la place de l’indépendance de Bamako aux sons de musique dont l’incontournable “le balayeur balayé” de Tiken Jah Fakoly . L’esprit de Bamako était bon camarade. L’objectif de la rencontre était de célébrer le départ du président Ibrahim Boubacar KEITA et de son régime mais aussi, encourager les forces vives de la nation à œuvrer pour la paix, la cohésion sociale, tout en mettant en garde contre tout esprit de vengeance.

L’imam Mahmoud Dicko, vedette de ce rassemblement, a prêché pour la réconciliation et la paix.

«Je vous demande d’aller vers la paix. Rien que la paix entre les Maliens. Nous sommes de même famille et nous venons de la même famille. Je vous demande également de ne pas semer la haine et la vengeance entre vous. Ce qui m’a gêné, c’est le fait que j’ai entendu que les biens privés de certains concitoyens ont été pillés, saccagés et vandalisés. Donc à partir de ce soir, j’aimerais vous dire que je suis contre le paillage, le vol et le vandalisme des biens publics et privés. Le Mali est un pays de paix , de cohésion sociale, mais un c’est aussi un pays de concorde. Il ne faut pas oublier que nous sommes un peuple digne, nous sommes un peuple debout. C’est pourquoi je vous demande de faire la paix avec vos frères de tout bord. Nous sommes tous des Maliens” , a scandé l’imam à ses adeptes devant des milliers d’adeptes du M5-RFP réunis au boulevard de l’indépendance.
Réagissant aux dénonciations proférées contre la France, l’Imam Mahmoud Dicko a été catégorique. A partir d’aujourd’hui, l’imam ne veut plus voir, ce qu’il a vu et lu sur les pancartes contre certains pays étrangers . «Je ne veux plus que vous mettez ce que j’ai vu sur vos pancartes. Je suis contre cette pratique. Donc je demande à mes enfants d’arrêter ces pratiques qui ne nous grandissent pas”.
En outre, l’autorité morale du M5-RFP a demandé au peuple Malien de pardonner “son grand” frère Ibrahim Boubacar KEITA, transféré du camp de Kati à Bamako pour raisons médicales, selon nos informations.
L’Imam Mahmoud Dicko a remercié les forces de l’ordre d’avoir été au côté du peuple lors de ce “combat historique”. “Mais je leur dit aussi que le peuple les observe dans ce combat ô combien important pour le Mali. Merci pour le parachèvement de notre combat commun » . L’imam lancera un appel à l’endroit de plusieurs responsables politico-religieux issus de la société civile, en les invitant à cultiver la paix et la cohésion sociale. L’autorité morale du mouvement M5-RFP citera quelques responsables à savoir le Cherif Ousmane Madany Haidara, Président du haut conseil Islamique du Mali, le Cherif de Nioro ,Cheichné ould dit Bouyé Haidara et le cardinal Jean Zerbo etc. En mot, l’Imam Mahmoud Dicko se pose en homme de la réconciliation nationale du Mali.  Daouda Bakary KONÉ


Partagez ce contenu!

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*