Macky Sall « recrute » des transhumants pour…son 3e mandat

Partagez ce contenu!

Macky Sall « recrute » des transhumants pour…son 3e mandat

https://www.xibaaru.sn Le Parti Démocratique Sénégalais (PDS) est en train de se vider. Des libéraux sont entrain de quitter le navire pour rejoindre la mouvance présidentielle. La dernière recrue du président Macky Sall est le maire de Pikine Nord. Amadou Diarra a officiellement déposé ses bagages dans la coalition Benno Bokk Yakaar (BBY), lundi passé. Le Chef de l’Etat a transformé son parti en réceptacle de transhumants. Ce pour préparer les prochaines élections locales de 2022 mais aussi un éventuel 3ème mandat en 2024.
Le Président Macky Sall est entré dans le record des présidents qui ont enregistrés le plus de transhumants dans leurs rangs. Depuis son accession au pouvoir il a vidé les partis de l’opposition. Son ancien camarade de parti Idrissa Seck, après avoir été son adversaire, est devenu son meilleur ami maintenant. Nommé président du Conseil Economique Social et Environnemental (CESE) Idrissa Seck et le Chef de l’Etat sont désormais du « Mburook ak Sow ». Idy-Kirikou-Seck est maintenant au centre de toutes les décisions gouvernementales.
Le Président Macky Sall qui prépare les prochaines échéances électorales continue de saigner le Parti Démocratique Sénégalais (PDS). Après Oumar Sarr, Amadou Sall, Sada Ndiaye, le Chef de l’Etat vient encore de pêcher dans la mare des libéraux. Amadou Diarra a officiellement rejoint le « Macky » lundi passé.
Le maire de Pikine Nord justifie sa décision. « Abdoulaye Timbo, Néné Fatoumata Tall, et d’autres appels en sourdine ont toujours tenté de me faire adhérer à l’Apr jusqu’à ce que le boss lui-même (Macky Sall) m’invite à une audience pour me faire savoir qu’il a besoin de moi et de mes qualités politiques. J’ai répondu favorablement à cet appel en lui faisant savoir que j’ai besoin de lui pour soutenir ma commune en réalisant ses projets », explique-t-il.
Macky Sall est une véritable bête en politique. Le Président de la République a réussi à décimer l’opposition avant les prochaines élections locales. Amadou Diarra rejoint l’Alliance Pour la République (APR) à huit (8) mois desdites élections fixées au 23 janvier 2022. Sa venue vient gonfler les rangs de la mouvance présidentielle dans la banlieue. Macky Sall veut battre l’opposition dans toutes les élections. D’où ce recrutement important.
Cette massification montre que le Chef de l’Etat veut remporter toutes les élections. Même s’il ne le dit pas clairement, le Président Macky Sall voudrait effectuer un troisième mandat. Le locataire du Palais n’a pas encore abandonné ce projet tant contesté par les Sénégalais. Il ne peut plus se passer des délices du pouvoir. Il compte sur ses nouveaux « alliés » pour s’éterniser au pouvoir. Mais Macky risque de trouver en face de lui une farouche résistance.
Le Chef de l’Etat doit d’ores et déjà oublier la question du 3e mandat car celle-ci a déjà été réglée par la constitution. « La durée du mandat du Président de la République est de cinq ans. Nul ne peut exercer plus de deux mandats consécutifs ». Cet article règle définitivement le problème. Le Président doit se conformer à la constitution. Sinon la population le fera partir par la force de la rue et ses nouveaux alliés n’y pourront rien.
L’histoire a démontré que des transhumants n’ont jamais gagné une élection. La preuve de 2012 est la plus édifiante. Abdoulaye Wade avait reçu tellement de transhumants que le PDS s’était retrouvé noyé par les opposants dans leurs instances de décisions. Et aujourd’hui Macky veut rassembler autour de sa personne en « réduisant l’opposition à sa plus simple expression ». Le président de la République fera-t-il exception à la règle ? Les prochaines élections nous édifierons.Aliou Niakaar Ngom


Partagez ce contenu!

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*