Locales 2022 : les alliances des partis d’opposition ne font pas peur à Abdou Latif Coulibaly

Attaques contre Thierno Alassane Sall : Réponse à Abdou Latif Coulibaly Par Madior Ly
Attaques contre Thierno Alassane Sall : Réponse à Abdou Latif Coulibaly Par Madior Ly
Partagez ce contenu!

Locales 2022 : les alliances des partis d’opposition ne font pas peur à Abdou Latif Coulibaly

A quelques mois des élections locales, l’opposition sénégalaise travaille dans la formation de coalitions pour faire face au régime en place. Après le lancement de Yewwi Askan Wi, dirigée par Ousmane Sonko et compagnie, le Parti démocratique sénégalais de Abdoulaye Wade et autres ont lancé leur coalition. Cette organisation des opposants ne fait ni chaud ni froid à Abdou Latif Coulibaly, secrétaire général du gouvernement et proche collaborateur du président Macky Sall.
« Je note que cette opposition n’est pas à sa première organisation et n’est peut-être pas à sa dernière. J’ai eu, pendant presque une trentaine d’années, le privilège d’observer les stratégies développées par les opposants face à la majorité en place. La doctrine prônée a toujours été l’unité d’actions et le rassemblement, seulement, à chaque élection, les ambitions des uns et des autres ont eu raison des proclamations de foi dans l’unité », a analysé l’ancien journaliste.
« Je ne suis pas sûr que cette année 2021 puisse porter des ruptures substantielles, si l’on en juge du moins par ce qui se passe actuellement, en dépit de (…) cette unité de l’opposition. Je ne veux pas juger outre mesure ce que fait l’opposition. Je les encourage dans toute action étant de nature à apporter de la qualité à notre démocratie », a ajouté le secrétaire général du gouvernement, dans une interview avec L’Observateur.
Revenant sur les locales de 2014, Abdou Latif Coulibaly a rappelé que leur coalition s’est présentée avec cette même désunion, mais au finish, elle avait largement gagné. Et cette année, le collaborateur de Macky Sall dit avoir le sentiment que la situation ne sera pas très différente. « A quelques nuances près, nous repartons dans la même configuration, mais avec des atouts certains », a-t-il soutenu.
Pour maire de Sokone, sa ville natale, Abdou Latif Coulibaly, dit attendre le feu vert de son parti pour porter sa candidature.


Partagez ce contenu!

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*