L’IFC mobilise 60 millions $ pour l’accès aux produits pétroliers de 11 pays ouest africains

Partagez ce contenu!

L’IFC mobilise 60 millions $ pour l’accès aux produits pétroliers de 11 pays ouest africains

https://www.sikafinance.com L’IFC, la société financière internationale, annonce ce 19 mai avoir mobilisé 60 millions de dollars, soit environ 32, 3 milliards FCFA, au profit de Addax Energy dans le cadre d’un financement visant à appuyer ses opérations d’importation de produits pétroliers en Afrique de l’Ouest.
L’enjeu, selon l’institution, est de garantir l’approvisionnement de la région en ressources énergétiques dont l’accès a été rendu par moment problématique en raison des perturbations enregistrées au niveau du commerce international du fait de la crise sanitaire. Un approvisionnement sécurisé qui du reste est vital pour la relance des économies.
Ce financement est accordé à la faveur de deux facilités de crédit structurés par le groupe Société Générale pour Addax Energy, la branche commerciale d’Oryx Energies, fournisseur indépendant suisse de produits et services pétroliers et gaziers actif sur le continent africain.
Dans les détails, un premier prêt de 20 millions de dollars (environ 10, 8 milliards FCFA) est octroyé par l’IFC dans le cadre d’une opération régionale portant sur une enveloppe de 230 millions de dollars et destinée à financer l’importation de produits pétroliers dans 4 pays (Bénin, Côte d’Ivoire, Sénégal et Sierra Leone) et leur distribution dans 5 autres (Burkina Faso, en Gambie, en Guinée, au Mali et au Niger).
Le second prêt, d’une valeur de 40 millions de dollar (environ 21, 6 milliards FCFA), va financer la totalité des importations et le transport de produits pétroliers de la Mauritanie pour les années 2021 et 2022.
” Le dynamisme de l’activité économique repose sur un approvisionnement régulier en énergie. Le soutien d’IFC à ces deux facilités de crédit permettra aux entreprises et aux consommateurs d’Afrique de l’Ouest de disposer de carburant lorsqu’ils en ont besoin. Ces investissements arrivent aussi à point nommé alors que la région commence à se relever des graves conséquences économiques de la pandémie de COVID-19 “, a souligné Aliou Maïga, directeur régional d’IFC pour l’Afrique de l’Ouest et centrale.Jean Mermoz Konandi

Articles Similaire :


Partagez ce contenu!

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*