LES TENSIONS DU TF 4407 AFFECTENT LE BON VOISINAGE A YOFF

Partagez ce contenu!

LES TENSIONS DU TF 4407 AFFECTENT LE BON VOISINAGE A YOFF

https://www.seneplus.com L’ASs-Des affrontements ont éclaté entre les talibés de Cheikh Mansour Diouf et des jeunes Layènes. A l’origine du différend entre ces deux communautés qui vivaient en parfaite harmonie : l’assiette foncière de l’aéroport Léopold Sédar Senghor.
Le problème du découpage de l’assiette foncière de l’ancien aéroport de Dakar dont une partie est réclamée par le Collectif de la Défense des Intérêts de la Communauté lébou (Cdicl) Dengor, Ouakam et Yoff est à l’origine de tensions entre talibés mourides et layènes, dans la commune de yoff. Membre du Cdicl, Seydina Issa Diop laye se dit victime d’agression de la part des talibés de Cheikh Mansour Diouf
Des affrontements ont éclaté entre les talibés de Cheikh Mansour Diouf et des jeunes Layènes. A l’origine du différend entre ces deux communautés qui vivaient en parfaite harmonie : l’assiette foncière de l’aéroport Léopold Sédar Senghor.
Tout est parti de la tentative d’agression de Seydina Diop Laye (fils de Seydina Laye Thiaw, 3ème khalife général des Layènes) dans la nuit du mardi 22 juin dernier par les talibés de Cheikh Mansour Diouf qui a débouché sur une altercation entre ces derniers et des jeunes de la communauté Layène. Ce qui a instauré une vive tension dans la commune de Yoff.
Relatant sa version des faits, Seydina Issa Diop Laye indique qu’il est la cible des talibés de Cheikh Mansour Diouf à cause du problème de l’assiette foncière de l’ex-aéroport que le Collectif de la Défense des Intérêts de la Communauté lébou de Ngor, Ouakam et Yoff réclame et dont il est l’un des membres les plus en vue. «Après avoir investi mon domicile en mon absence, les talibés du Cheikh Mansour Diouf, qui avait accueilli les dignitaires Lébou pour discuter de l’affaire des 1000 parcelles que l’Etat voulait attribuer à chacun des trois villages, ont attaqué deux domiciles des membres de ma famille. Ce n’est pas la première fois qu’il (Cheikh Mansour Diouf) nous agresse. Il y a eu des précédents», affirme Seydina IssaDiop Laye qui précise toutefois qu’il ne se laissera pas faire. «Je poursuivrai ma mission au sein du Collectif pour la défense des intérêts de la communauté Lébou», dit-il.
Présent aux côtés de Seydina Issa Diop Laye, Mame Matar Guèye de l’Ong «Jamra» abonde dans le même sens et indique la seule source des tensions, c’est l’assiette foncière que réclament les Lébou. «Tout ce que le pouvoir en place veut, c’est faire de l’amalgame entre le titre foncier 4407 qui était une réquisition pour cause d’utilité publique et la loi de 1964 sur le domaine national. C’est la plus grande injustice foncière du Sénégal indépendant», tonne le responsable de Jamra qui estime que «cette loi n’a rien à voir avec une réquisition qui, à terme, devait faire objet de réparation à la fin des délais de la réquisition».
Rappelant par ailleurs que les premiers découpages des terres de l’ex-aéroport au 1e mars 2013 et au 10 avril de la même année, Mame Matar Guèye soutient que le Premier ministre d’alors, Abdoul Mbaye, avait reçu sur sa table une liste des politiciens et autres hommes d’affaires qui avaient des vues sur l’assiette foncière de l’ex aéroport. «L’Etat a vendu 50 hectares de l’ex-aéroport à la Caisse des Dépôts et Consignation (CDC).
La proposition des 1000 parcelles faite par l’Etat, si elle était acceptée par les Lébou, causerait d’autres tensions entre eux et les sérères de Diass», clame Mame Matar Guèye. Par conséquent, il recommande au Collectif de tout faire pour rencontrer le Président Macky Sall afin de trouver des solutions face à cette impasse que constitue l’assiette foncière de l’ancien aéroport de Dakar. Sitapha BADJI


Partagez ce contenu!

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*