Les signes de la fin de règne de Macky…artifices, arrestations et mensonges

Partagez ce contenu!

Les signes de la fin de règne de Macky…artifices, arrestations et mensonges

https://www.xibaaru.sn Ça sent la fin de règne du président Macky Sall ; Tous les signes annonciateurs sont là, mais le président refuse de les voir et de les analyser. Aveugle, le président et ses ministres développent le syndrome d’hubris dont les sont symptômes : narcissisme, arrogance, mégalomanie…les mêmes développés par Me Wade et son fils Karim Wade à la veille de leur chute. Et pourtant le 23 juin 2011 avait alerté Wade tout comme les émeutes du 5 mars 2021 pour Macky Sall
« Tout pouvoir est une conspiration permanente »,  a dit Honoré de Balzac. « Tout pouvoir sans contrôle rend fou », a écrit le philosophe Alain dans son essai « Politique ». Et la tournée économique de Macky Sall nous a permis de tout voir. Les alliés du président dans la Nord sont devenus fous et font voir des artifices au président qui les prend pour de la réalité. Des militants venus de Dakar pour grossir les foules. Ils acclament le président qui croit à sa popularité et pourtant…tout n’est que mensonge.
« Macky Sall qui est en tournée économique dans la zone Nord depuis ce samedi, a arrêté brusquement son convoi pour écouter attentivement les doléances des jeunes en brassards rouges venus l’accueillir sur la route » selon un compte rendu de la agence de presse officielle de l’état. Comme si c’était une première. Et pourtant le président lors du conseil présidentiel, s’est présenté devant les jeunes avec une floraison de promesses. Et c’était le 22 avril. Et il continue encore d’écouter les jeunes comme s’il ne les avait pas compris depuis les émeutes du 5 mars.
Deux jeunes arrêtés à Saint-Louis pour avoir brandi une pancarte avec la mention « Non au 3ème mandat ». C’est la paranoïa qui s’installe au sein de l’exécutif. Et la fuite en avant pour d’autres comme avec Libasse Laye Mboup. Ce chef du Parti sénégalais pour l’action et le développement (Psad), membre de la coalition Benno Bokk Yakaar, a été arrêté à Touba. Il faisait croire à la population de la ville sainte qu’il détient des financements du président Macky Sall, avant d’escroquer plus de 200 personnes.
Les attaques de sa propre famille,  les déclarations de Moustapha Diakhaté sur les intentions inavouées de la première dame qui vont à l’encontre des ambitions du président, les arrestations tous azimuts, les mensonges des politiciens du Nord, les détermination des jeunes à affronter les forces de l’ordre, les contradictions notées au sein de la coalition présidentielle, les dénonciations publiques de certains foyers religieux sur les conditions de vie, la hausse des prix des denrées, la rareté de l’eau et l’augmentation des factures d’eau dans le monde rural, le bradage des terres, la colère des paysans et enfin l’incendie de la maison paternelle du président …un cocktail explosif.
Mais tout ceci ne semble guère émouvoir le président Macky Sall qui savoure sa popularité artificielle pendant sa tournée économique. Il se sent invincible face à une opposition réduite à sa plus simple expression…le président trouve même le moyen de détourner la colère des populations de Ndoulmoumadji en simple mécontentement. Car Macky refuse de voir la vérité en face. Et son entourage l’aide dans ce sens
Mais Macky devrait consulter les travaux du chercheur Ian H. Robertson qui a étudié les comportements des chefs d’états  : « le pouvoir absolu inonde le cerveau de dopamine. Il crée aussi une addiction…Cela n’est pas tout. L’excès de confiance en soi met en place une mécanique mentale qui empêche de s’évaluer à sa juste valeur. » Et aujourd’hui, Macky se croit toujours populaire, aimé et idolâtré…Il ne s’imagine même plus hors du pouvoir en 2024.


Partagez ce contenu!

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*