LES PIQUES L’AS DE CE WEEK-END

Partagez ce contenu!

LES PIQUES L’AS DE CE WEEK-END

SenePlus  |   Publication 06/09/2020

Révolte des hôteliers

C’est un secret de polichinelle, la pression fiscale a atteint son point culminant. Sans doute, les services fiscaux veulent limiter les impacts de la covid19. D’après le site le citoyensn.com citant des sources dignes de foi, les hôteliers ont reçu des avis à tiers détenteurs pour s’acquitter des taxes dues et vont se réunir mardi prochain pour organiser la riposte face aux services des impôts. S’ils ne font pas reculer le fisc, beaucoup verront leurs comptes bloqués. Ils demandent le report des paiements de la taxe pour 2021 suite à l’impact de la pandémie de la covid19 sur les activités du tourisme, d’autant qu’ils n’ont pas reçu de touristes pour l’année 2020

Macky étale sa colère

Le chef de l’Etat a laissé éclater sa colère mercredi dernier en conseil des ministres compte tenu des images et vidéos virales sur les réseaux sociaux montrant des populations pataugeant dans des eaux glauques à cause des inondations intervenues ces derniers jours. Si Macky Sall est aussi fâché, d’après des sources de «L’As», c’est qu’il ne comprend pas que des milliards aient été injectés dans les inondations depuis son arrivée au pouvoir et que la situation perdure toujours. Même si dans le communiqué, il est dit que de manière laconique que le président de la République a demandé au ministre de l’Eau et de l’Assainissement de lui soumettre un rapport détaillé sur l’état de mise en œuvre du Programme décennal de lutte contre les inondations sur la période 2012-2022. Mais, il n’a pas mâché ses mots face aux autorités qui ont géré ces questions. Macky Sall a également demandé au même ministre «d’intensifier, à l’échelle du territoire national, l’exécution de la matrice d’actions prioritaires adoptées pour faire face aux inondations au titre de l’année 2020». De même, a-t-il recommandé aux ministres concernés par les inondations «d’accorder une priorité spéciale à la restructuration et à la rénovation des quartiers inondables, notamment ceux de Kaolack, SaintLouis, Kaffrine, Ziguinchor, Guédiawaye et Pikine». Il veut que cela soit fait «en relation avec les maires des communes» concernées.

Abdoul Mbaye et la lutte contre les inondations

Les vagues d’eaux qui ont déferlé sur Dakar ces derniers jours à cause de la pluie ont déterré une vieille polémique sur la lutte contre les inondations. D’après le leader de l’Alliance pour la Citoyenneté et le Travail (Act), les instructions données lors du dernier Conseil des ministres sont des répétitions de celles de 2012. Car, souligne Abdoul Mbaye, le plan de lutte contre les inondations a été intentionnellement abandonné. Pire, relève-t-il, même les 750 milliards Fcfa n’ont jamais été dépensés. En effet, rappelle l’ancien Premier ministre, depuis son départ du gouvernement, la souffrance des populations face aux inondations a cessé d’être une priorité pour le régime en place. Car, dit-il, en lieu et place de la lutte contre les inondations, le pouvoir a choisi de grandes dépenses vers de grands projets comme le TER ou ces nombreux avions inutiles d’Air Sénégal. Au peuple, demande-t-il, de juger à la fois la gouvernance du surplace et le gaspillage de l’argent du contribuable. Il ajoute que les gains illicites réalisés par Frank Timis et ses associés-acolytes auraient suffi à couvrir les dépenses essentielles du Plan Décennal de Lutte contre les Inondations.

Lancement du PLD/AS, Alinard Ndiaye se démarque

Ça sent la désolidarisation ! A peine lancée, la toute nouvelle formation politique portée sur les fonts baptismaux par Oumar Sarr et Cie connait déjà un désistement dans ses rangs. A en croire le président du Mouvement «Libérez Karim», Alinard Ndiaye par ailleurs membre fondateur du courant And Suqqali Soppi qui a généré ce nouveau parti, il n’a aucun lien avec le Parti des Libéraux et Démocrates/And Suqqali créé par les transfuges du Parti Démocratique Sénégalais (Pds) dont Oumar Sarr, Me El Hadji Amadou Sall entre autres. En outre, Alinard Ndiaye soutient qu’il reste et demeure militant du PDS. Désormais, informe-t-il, toute son action politique va tourner autour du combat pour le retour de Karim Wade au Sénégal, son rétablissement dans ses droits civiques et la réalisation de l’alternance politique en 2024. A cet effet, Alinard Ndiaye annonce une conférence de presse dans les prochains jours pour décliner leur feuille de route, leur cadre et leurs stratégies politiques de mise en œuvre.

L’ONFP forme des lutteurs en technique de garde rapprochée

Plusieurs lutteurs ont été formés aux techniques en garde rapprochée par l’Onfp. Les bénéficiaires ont reçu hier leurs attestations de formation à la Mairie de Guédiawaye à l’occasion d’une cérémonie présidée par le Directeur général de l’ONFP, Dr Souleymane Soumaré. D’ailleurs, ce dernier a recruté séance tenante trois lutteurs en l’occurrence Tidiane Faye, alias «le Professeur de l’arène», Thiatou Yarakh et Ama Ndao. Les trois lutteurs recrutés ont obtenu les meilleures notes à l’issue de la formation. Et pourtant, le Dg de l’ONFP voulait recruter les deux premiers, mais le formateur lui a révélé que Thiatou Yarakh et Ama Ndao sont arrivés deuxième exaequo. Ainsi dès ce lundi ils vont s’acquitter des formalités administratives pour leurs contrats. Ces lutteurs font partie d’une cohorte de 20 lutteurs membres de l’association formation insertion des lutteurs au Sénégal (FILS) conformément à la convention signée avec l’ONFP.

Des milliers de paquets de cigarettes saisis à Rosso

Les douaniers sont devenus la terreur des fraudeurs et autres trafiquants de stupéfiants. Les gabelous continuent de démanteler des réseaux et couloirs de trafic international de drogue, de véhicules volés et de produits prohibés. Leur dernière prise date du 1er septembre. Ce jourlà, les éléments de la brigade mobile des Douanes de Rosso ont saisi plusieurs dizaines de cartons de cigarettes de marques rares à Rosso. Il s’agit de 19 000 paquets de cigarettes de marques Yallow Crane Tower, Yuxi, Oris, Nanjong, Fupongwang et Zhen Long conditionnés dans des cartons et de 1800 pots de 50 bâtons de la marque Double Happiness. La saisie a été faite à 10 heures sur un véhicule de type Renault Master. Selon les douaniers, la particularité de ces cigarettes est qu’elles sont inconnues du grand public. La valeur de la marchandise saisie et du véhicule est estimée à près de 21 millions Fcfa. Une enquête est ouverte.

Un trafiquant récidiviste de faux médicaments tombe à Kaffrine

Restons avec les douaniers pour dire qu’ils mènent toujours avec succès les opérations de lutte contre le trafic de faux médicaments. Un business lucratif au Sénégal. Cette fois, c’est un récidiviste qui est tombé avec 192 kg de médicaments contrefaisants composés essentiellement de Cotrim et de Dexamethasone. Selon la douane, le prévenu était activement recherché pour avoir organisé une importation en contrebande de faux médicaments d’une valeur de 37 millions Fcfa avant de prendre la fuite. Cette fois-ci, sa stratégie n’a pas prospéré. Pour tromper les agents des Douanes, il abandonne le trafic par véhicule particulier et emprunte les transports en commun. Mais il ignorait que les gabelous étaient à sa trousse pour le mettre hors d’état de nuire. Le mardi 1er septembre, au cours d’un service de barrage sur l’axe Kaffrine-Koungheul, la brigade mobile des Douanes de Kaffrine a intercepté un minicar de transport en commun à bord duquel il avait pris place. Les douaniers découvrent 192 kg de médicaments contrefaits, composés essentiellement de Cotrim et de Dexamethasone dans ses bagages. La valeur totale des médicaments est estimée à 13 millions Fcfa. Le prévenu qui faisait déjà l’objet d’une plainte pour la première affaire, est arrêté et mis à la disposition du parquet de Kaolack.

152kg de chanvre indien «green» interceptés à Nioro

Ne quittons pas la douane sans signaler que la brigade mobile des Douanes de Nioro a mis la main sur 05 colis de chanvre indien de type «green» d’un poids total de 152 kg. La valeur du chanvre indien est estimée à 12 millions de francs CFA. La saisie a eu lieu en début de semaine aux environs de Keur Ali Guèye, dans la sous-préfecture de Paoskoto sur des trafiquants communément appelés «porteurs». Cette saisie est le fruit des opérations de ratissage des éléments de Nioro sur la deuxième ligne, apportant ainsi leur soutien opérationnel aux unités frontalières de Keur Ayip, Keur Mousseu Poste et Saboya, entre autres. L’échange de renseignements et la coordination des actions entre Unités a permis aux agents de Nioro d’effectuer cette prise.

Explosion de bonbonnes de gaz dans un camion à Mbao

Le pire a été évité de justesse à Mbao. Un camion rempli de bonbonnes de gaz a pris feu hier à Mbao causant deux blessés dont un grièvement. Le chauffeur qui tentait de démarrer le véhicule avec une autre batterie a vu brusquement des étincelles. Elles ont touché une bonbonne de gaz. Et bonjour les dégâts. Le chauffeur s’est retrouvé avec des brulures. Nos sources renseignent que les deux blessés ont été acheminés dans une structure sanitaire de la place pour des soins intensifs. La brigade de Gendarmerie de Keur Mbaye Fall a ouvert une enquête.

Pikine-Est en colère contre maires Issakha Diop et Thimbo

Le projet Promoville sème la tension au quartier Nimzaat 02 de la Commune de Pikine-Est. Les populations exacerbées par les inondations sont montées au créneau pour charger leurs maires Issakha Diop et Abdoulaye Thimbo pour avoir zappé leur commune dans le projet. Leur porte-parole, Adama Ndiaye demandent aux autorités étatiques d’apporter des correctifs avant la fin du projet.

Bourde protocolaire

Guédiawaye a-t-il perdu le symbole du principe sacro-saint de l’administration ? C’est la question que se posent les administrés du maire Aliou Sall non moins frangin du chef de l’Etat à la suite de la bourde protocolaire. Ils reprochent à l’adjoint au sous-Préfet de Guédiawaye, Serigne Fall d’avoir failli lors de la cérémonie de lancement de la campagne de nébulisation à Golf Sud. Ce dernier s’est permis de se lever de son siège pour suivre le maire Aliou Sall dans son opération de charme des agents d’hygiène. Car l’adjoint au souspréfet de Guédiawaye arrivé sur les lieux un peu plutôt est accueilli par le maire de Golf Sud, Aida Sow Diawara. Au lieu de lancer l’opération, il a attendu pendant 45 minutes pour que Aliou Sall se pointe et que la cérémonie commence. Aussitôt le maire de Guédiawaye prononce son discours et prétextant une réunion de bureau municipal, il quitte les lieux. C’est dire que le frangin du président Macky Sall est puissant.


Partagez ce contenu!

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*