LES PIQUES DE L’AS DE WEEK-END

Partagez ce contenu!

LES PIQUES DE L’AS DE WEEK-END

SenePlus  |   Publication 04/09/2021

Amadou Diarra porte plainte contre Lamine Guèye (RV)

Les échauffourées entre des militants de la République des Valeurs et de l’Alliance pour la République proche du maire de Pikine Nord, Amadou Diarra, se terminent au tribunal. Après la plainte contre le chargé de protocole du maire, Boubacar Sall qui lui a valu son emprisonnement, Amadou Diarra a également porté plainte contre le responsable local du parti la République des Valeurs, Lamine Guèye pour saccage et destruction de biens publics. Nos sources renseignent que l’édile de Pikine-Nord a commis un huissier qui a fait le constat des dégâts enregistrés lors des violents affrontements entre les deux camps. Il faut rappeler que la porte centrale de la mairie a été endommagée.

La prière des deux «rakka» célébrée dans la sobriété

Depuis plus de 25 ans, la prière des deux «rakka» appelée «Fattelekou Djoulli Gui» de Serigne Touba est célébrée à Diamalaye. Cette prière rappelle les deux «rakka» que Cheikh Ahmadou Bamba Mbacké avait effectués dans l’océan. A cause de la pandémie de covid-19, la célébration se fera cette année dans la sobriété. A ce propos, le comité d’organisation a été reçu hier par le gouverneur de Dakar pour préparer la journée du 21 septembre. Ainsi, le gouverneur et le comité d’organisation ont pris les dispositions pour faire respecter les gestes barrières. Selon le vice-président du comité d’organisation, Babacar Khouma, les fidèles vont respecter la distanciation physique et porter des masques. Déjà, le comité d’organisation dispose de suffisamment de gels hydro alcooliques. Selon M. Khouma, le nombre de fidèles sera réduit pour éviter la propagation du virus. Pour le respect des gestes barrières, le comité d’organisation a suspendu la restauration. A l’en croire, le gouverneur a promis d’assurer la sécurité et le nettoyage du site. Il est attendu moins de 100 personnes afin de respecter les instructions relatives à la maladie, selon Babacar Khouma. Seuls 65 dahiras vont participer à la prière. Il est prévu de réciter 3 000 fois le Saint Coran.

Sursis pour les acteurs et le producteur de Cirque noir

Le tribunal a été clément à l’endroit des acteurs et du producteur de «Cirque Noir», série jugée pornographique. Sous mandat de dépôt depuis deux semaines, ils ont recouvré la liberté à la suite du verdict rendu hier par le tribunal. Le juge n’a pas suivi le réquisitoire musclé du parquetier qui avait demandé des peines de prison ferme lors du procès tenu le 27 août dernier. Le tribunal des flagrants délits qui a rendu le verdict a condamné respectivement le producteur et les acteurs à une peine de 02 ans avec sursis et 06 mois avec sursis. Pour rappel, ces artistes et leur producteur ont été arrêtés par la Division spéciale de Cybersécurité, à la suite d’une plainte de l’Ong Jamra. Ils étaient poursuivis pour diffusion d’images contraires aux bonnes mœurs et outrage public à la pudeur.

Encore des migrants clandestins arrêtés

Il n’y a rien qui douche les ardeurs des jeunes candidats à l’émigration clandestine. Ce ne sont ni les chavirements de pirogues, ni les nombreux décès dans le désert. Alors qu’on épilogue encore sur le chavirement d’une pirogue transportant 58 migrants, d’autres jeunes ont voulu embarquer hier, à Saint-Louis, pour rejoindre les côtes espagnoles. Mais leur rêve a été brisé par les policiers de Saint-Louis qui ont redoublé de vigilance sur ce phénomène qui a repris de plus belle. Alors que les jeunes s’apprêtaient à embarquer, les limiers ont débarqué sur les lieux où ils ont interpellé le convoyeur, un jeune âgé de 36 ans, ainsi que 08 candidats à l’émigration clandestine. Le convoyeur devait acheminer les candidats à Nouadhibou, avant de rallier l’Espagne. Ils sont placés en garde à vue dans les locaux du commissariat de police de Saint-Louis. On renseigne d’ailleurs que 25 autres jeunes, plus chanceux, ont quitté Saint-Louis à bord d’une pirogue pour rejoindre la Mauritanie.

CREDI intègre la coalition «Yewwi Askan Wi»

La coalition de l’opposition «Yewwi askan wi» continue de s’agrandir. En effet, le parti Credi de Pr Hamidou Datt a décidé de donner suite à la demande de Khalifa Sall d’intégrer la coalition. Le parti Credi entend ainsi se battre au sein de Yewwi Askan Wi pour «faire du Sénégal un pays de liberté, de démocratie et de justice».

Unis, nous vaincrons. AG/Jotna de Me Moussa Diop dans «Yewwi Askan wi»

Restons avec la coalition de l’opposition «YewwiAskanwi » pour dire qu’elle continue de s’étoffer. Le mouvement Alternance générationnelle AG/Jotna, de Me Moussa Diop, a rejoint également la coalition de Khalifa Sall et compagnie. Dans une note adressée à ses militants et sympathisants, l’ancien directeur général de Dakar Dem Dikk souligne que lorsque l’heure de la bonne et juste raison de se positionner arrive et que la gestion du pays laisse de plus en plus à désirer, il a toujours su prendre ses responsabilités pour dire non par éthique et sans faiblesse. Il rappelle qu’en 2012, il a été parmi les premiers au sein de Macky2012 à barrer la route au régime de Wade. C’est la raison pour laquelle, dit-il, aucun Sénégalais n’a été surpris de le voir rejoindre la Grande Coalition de l’Opposition «Yewwi Askan Wi», à la suite d’une forte demande d’abord sociale avant d’être politique. A l’en croire, ses amis savent qu’il sera toujours du côté de la Vérité, quel que soit le prix à payer. Selon Me Moussa Diop, une marche triennale est lancée pour un Sénégal meilleur et libéré de la dévalorisation de la parole publique..


Partagez ce contenu!

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*