LES PIQUES DE L’AS DE CE MERCREDI

Partagez ce contenu!

LES PIQUES DE L’AS DE CE MERCREDI

SenePlus  |   Publication 01/09/2021

 Le chavirement d’une pirogue fait 01 mort et 02 disparus

A l’image des accidents de la circulation, les victimes des chavirements de pirogues depuis un certain temps sont nombreuses. Une pirogue a coulé dans la nuit du dimanche au lundi, avec quatre jeunes, dans le fleuve Sénégal dans le département de Bakel. Seul le conducteur de la pirogue s’est sorti indemne de ce chavirement. Le corps sans vie d’un des trois Dj (animateurs, ndlr) a été retrouvé par les sapeurs-pompiers de Bakel à hauteur du village de Tiyabou. Ses deux camarades sont portés disparus pour le moment. Les sapeurs-pompiers continuent les recherches afin de retrouver les corps. Ces animateurs avaient embarqué à bord de la pirogue à destination de Diaguili. Selon les témoignages, la pirogue a été déstabilisée par le vent qui accompagnait la forte pluie qui s’est abattue dans la localité. Contacté par Seneweb, l’adjoint au maire de Bakel regrette ce drame et invite les populations, surtout la jeunesse, à la prudence en ces temps où les pluies sont accompagnées de vents violents. Les recherches se poursuivent pour retrouver les deux autres disparus.

Kaolack : une militante de Pastef traîne en justice des policiers

La responsable de Pastef à Kaolack, Adji Ndao, a décidé de traîner en justice trois policiers qui l’avaient tabassée lors de son interpellation. La dame qui vit à l’étranger s’était retrouvée avec un œil enflé avant d’être évacuée à l’hôpital. Les militants de Pastef organisaient une caravane de sensibilisation pour les inscriptions sur les listes électorales et de distribution de masques. Face à la presse hier, Adji Ndao a informé avoir introduit une citation directe au parquet de Kaolack pour que les policiers répondent de leurs actes. Adji Ndao indique que l’œil qui a reçu les coups ne voit plus. Après avoir passé plusieurs heures dans les locaux du commissariat, selon la responsable de Pastef, les policiers ont dit qu’ils l’ont confondue avec des transporteurs qui devaient organiser une manifestation.

Vol à main armée dans un campement à Diogo

Les populations de Darou Ndoye (Diogo) dans le département de Tivaouane se sont réveillées dans la douleur. Une dizaine d’hommes armés ont fait irruption au campement de A. Y. Sall, un ex-fonctionnaire international, avant de le dépouiller de ses biens. O. Bassène âgé de 52 ans a reçu une balle au niveau de l’abdomen. Il est décédé. L’épouse du propriétaire du campement, R. N, quant à elle, été violée par les malfrats. Selon une source de Dakaractu, la victime O. Bassène, originaire de Kaolack, était partie rendre visite au petit frère de la dame R. N. Entendant le bruit des assaillants, il est sorti de sa chambre pour s’enquérir de la situation. Il est tombé nez-à-nez sur les malfrats qui ont tiré à bout portant sur lui avant de disparaître dans la nature. Les faits se sont produits la nuit du dimanche au lundi entre 1h et 02 heures du matin. La dépouille de M. Bassène a été transportée à l’hôpital Serigne Abdou Aziz Dabakh de Tivaouane. Une enquête est ouverte par les gendarmes. Déjà trois personnes sont interpellées.

Marche contre la cherté de la vie

Les populations de Guédiawaye comptent marcher le 05 septembre prochain contre la hausse des prix des denrées de première nécessité et la hausse des prix. La manifestation est initiée par le mouvement ATAW de Babacar Mbaye. Les responsables dudit mouvement envisagent de déposer la demande de marche vendredi prochain.

Fin de vacances du gouvernement

C’est la fin des vacances du gouvernement. Après la suspension des réunions hebdomadaires de conseil des ministres depuis le 14 juillet, le président de la République Macky Sall et son gouvernement vont se retrouver aujourd’hui à la salle des banquets. Plusieurs dossiers délicats attendent le gouvernement, notamment la pénurie de sucre, la hausse des prix de certaines denrées et les inondations.

Décès du Khalife général des «Baye Fall»

Le Sénégal continue perdre ses illustres fils. Le Khalife général des «Baye Fall , Serigne Cheikh Dieumb Fall a été rappelé à Dieu hier. Fils de Serigne Modou Moustapha, premier Khalife général des « Baye Fall », le saint-homme avait succédé à Serigne Modou Fallou Fall, en 2007. Il est décrit comme un guide religieux travailleur, discret et qui a marché sur les pas de ses prédécesseurs pour apporter sa pierre à l’édifice. Il a veillé vigoureusement aux respects des principes enseignés par son grand père Mame Cheikh Ibrahima Fall, en combattant les dérives et les innovations infondées. Après l’annonce de son décès, le député Abdoulaye Wilane a réagi. «L’unique est parti après avoir marqué son temps, laissé des traces et des marques ! Serigne Cheikh Djeumb qui a trouvé Serigne Bamba sur terre, a contribué activement et physiquement à la réalisation de la grande mosquée de Touba, s’en est allé. Témoin et acteur agissant, il pourra faire un compte rendu, un rapport fidèle par ce qu’exhaustif de ce qui a été fait dans le mouridisme au moins depuis 1925. Nous présentons nos condoléances émues au khalife général des mourides, notre guide Al Mountaqa. Union de prières avec tous les croyants et Mbok Talibés pour le repos de son âme et son acceptation par Allahou SWT au Paradis. Bon repos à Barzaq Rassoul Faĺl», a écrit le maire de Kaffrine.

Entrée en vigueur du prélèvement de conformité fiscale (Pcf)

Tout opérateur économique qui n’est pas en règle avec le service fiscale se verra appliquer désormais une taxe au taux de 12% sur ses produits et matériels. Cette taxe appelée prélèvement de conformité fiscale (Pcf) sera mise en application à compter d’aujourd’hui et sera calculé par la Direction générale des Douanes pour tout importateur ne présentant pas une attestation de non-assujettissement au PCF. Selon la Direction des Impôts et Domaines, cette mesure favorisant l’équité fiscale entre les acteurs économiques, a institué un prélèvement de conformité fiscale au taux de 12% sur les importations effectuées par les personnes (physiques ou morales) qui ne souscrivent pas régulièrement leurs obligations de déclaration ou de paiement d’impôts et taxes. Il s’agit ainsi pour les autorités d’inciter les opérateurs économiques qui jusque-là ne déclaraient ou ne payaient pas les impôts normalement dus à se conformer à la réglementation fiscale. Aussi la mesure participe à l’élargissement de l’assiette, de promotion de l’équité entre acteurs économiques et de civisme fiscal. Ainsi tout importateur qui n’est pas à jour de ses obligations fiscales ou qui n’est immatriculé dans aucun service des Impôts sera soumis au PCF. Toutefois, précise-t-on dans un communiqué que le PCF ne sera pas réclamé si, dans un délai de 48 heures, l’usager régularise sa situation fiscale ou se fait immatriculer au niveau du Centre des Services fiscaux territorialement compétents. Les importateurs qui sont en règle avec l’administration fiscale sont dispensés du paiement du PCF


Partagez ce contenu!

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*