LES PIQUES DE L’AS DE CE MERCREDI

Partagez ce contenu!

LES PIQUES DE L’AS DE CE MERCREDI

SenePlus  |   Publication 07/04/2021

JEUX DE CARTES – Vive nos forces de l’ordre ! A bas les farces !

Si le chef du Centre de planification de conduite des opérations, une instance de l’armée, déclare ne pas identifier de “forces occultes” au Sénégal, c’est comme si le vigile attentif d’une maison affirme que tout est sous contrôle. Le Colonel Diouma Sow est l’une des meilleures voix indiquées sur le sujet. Une voix qui fait autorité. Toutes les voix qui se sont exprimées ces derniers temps tendant à attester la thèse occulte ne sont pas du tout sérieuses. Elles ne sont pas fiables quel que soit le niveau de responsabilité de ceux qui les portent. Il faut écouter la voix qu’il faut là où il faut. Le ministre de l’Intérieur, celui des Affaires étrangères et toutes les personnalités qui se sont prononcées en ce sens lors des dernières manifestations ont donc tout faux. On pourrait bien les “condamner” pour diffusion de fake news. Soit ils n’ont pas été à la bonne source, soit ils ont voulu verser dans la manipulation puérile avec des desseins inavoués. Dans tous les cas, ils ont été irresponsables. Car aucune situation n’explique de telles attitudes venant de gouvernants censés nous apporter la “bonne parole”. S’ils jouent à nous faire peur, c’est qu’ils n’appréhendent pas assez leur rôle. Qu’ils ne mesurent pas à sa juste valeur leur noble mission. «Une menace n’est pas venue en dehors des frontières pour perturber la quiétude des Sénégalais », explique le Colonel à nos confrères de la Tfm. Paroles d’une “Grande muette”. Paroles précieuses qui nous réconfortent et confortent notre conviction restée vive en dépit des allusions qui sèment le doute. Nos forces de l’ordre, nos forces de défense sont d’un tel professionnalisme ! On leur doit respect, soutien et admiration. Elles doivent être très éloignées des petites querelles, des petites combines, des petits calculs politiciens. Elles transcendent les coteries. Elles sont nos forces tout court. Il faut les épargner des farces de mauvais goût.

Mim Reew

Macky Sall sur l’urgence climatique et la covid-19

La Banque Africaine de Développement (Bad) et le Centre mondial pour l’adaptation climatique ont initié hier, une rencontre virtuelle de haut niveau sur l’urgence climatique et la pandémie covid-19. Plusieurs chefs d’Etat africains dont le Président Macky Sall, le FMI et des représentants des pays du G20, ont pris part à la rencontre. Lors de son intervention, le Président Macky Sall a souligné la nécessité de relancer l’économie du continent pour faire face aux effets dévastateurs de la pandémie en Afrique. A l’en croire, ses conséquences sur le plan économique et social menacent la stabilité des pays africains.

Mohamed Ibn Chambas fait ses adieux

Le représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies en Afrique de l’ouest a fait ses adieux hier, au président de la République. Mohamed Ibn Chambas a profité de l’audience que lui a accordée le Président Macky Sall pour louer la démocratie sénégalaise. Selon Ibn Chambas, le Sénégal est un modèle de démocratie et de stabilité en Afrique et dans la sous-région. Il a rendu hommage au peuple sénégalais pour sa volonté de préserver la paix dans le pays. Le fonctionnaire international a été élevé, par le chef de l’Etat, à la dignité de commandeur de l’ordre national du Lion.

Deux nouveaux décès liés au coronavirus

Deux décès liés au coronavirus ont été enregistrés le lundi 05 avril 2021, portant le nombre total de morts à 1065. C’est ce qu’a indiqué le ministère de la Santé et de l’Action sociale dans son communiqué d’hier faisant état du bilan du jour. Selon les autorités sanitaires, sur 793 tests réalisés lundi dernier, 34 sont revenus positifs, soit un taux de positivité de 4, 29%. Les cas positifs sont composés de 13 cas contacts et de 21 cas issus de la transmission communautaire. Les contaminations communautaires sont réparties comme suit : 03 aux HLM Grand Yoff et Vélingara ; 02 à Mermoz et Thiès ; 01 aux Almadies, Liberté 4, Mamelles, Nord Foire, Parcelles Assainies, Plateau, Thiaroye, Yoff, Zack Mbao, Zone B et Mbour. Depuis l’apparition de la Covid-19 jusqu’à présent, 39127 cas ont été déclarés positifs dans le pays, dont 37822 guéris. Si l’on se fie à Abdoulaye Diouf Sarr et ses collaborateurs, 239 patients sont sous traitement, dont 28 cas graves pris en charge dans les services de réanimation.

Le vaccin AstraZeneca mis encore en cause

Hier, le ministère de la Santé et de l’Action sociale a annoncé dans son communiqué quotidien faisant état de la situation du coronavirus au Sénégal que 2954 personnes ont été vaccinées le lundi 05 avril 2021. Ce qui porte le bilan de la campagne de vaccination contre la Covid-19, selon les autorités sanitaires, à 308318 individus vaccinés. Exhortant les populations au respect strict des mesures de prévention individuelle et collective, Abdoulaye Diouf Sarr et ses collaborateurs vont certainement être interpellés de nouveau sur le vaccin AstraZeneca qui suscite encore une polémique. En effet, un responsable de l’Agence européenne des médicaments (EMA) a confirmé l’existence d’un lien entre le vaccin AstraZeneca contre le coronavirus et les cas de thrombose observés après son administration. Au même moment, l’université d’Oxford a annoncé qu’elle a suspendu les essais sur les enfants du vaccin contre le Covid-19 qu’elle a développé avec le laboratoire anglo-suédois AstraZeneca, dans l’attente de l’avis du régulateur britannique.

Clôture de la première session ordinaire du CESE

Le Conseil Economique, Social et Environnemental (CESE) a clôturé sa session ordinaire en vidéoconférence le 09 avril prochain. Les conseillers ont travaillé sur les deux thèmes de la saisine présidentielle à savoir «l’émigration et Emploi des jeunes» et «les inondations et Assainissement». La ministre de la Jeunesse, Mme Néné Fatimata Tall, sera auditionnée jeudi par les conseillers. Et le vendredi, ce sera le tour des ministres Serigne Mbaye Thiam, ministre de l’Eau et de l’Assainissement, Samba Sy, ministre du Travail, du Dialogue social, des Organisations professionnelles et des Relations avec les Institutions. Il faut rappeler que les auditions se font par webinaire à cause de la covid-19. Les sessions du CESE ont été également ouvertes aux universitaires, aux professionnels et aux meilleurs talents du secteur privé national pour permettre à l’institution d’aborder les sujets les plus complexes.

Appel d’offre pour 12 blocs offshore

Le bloc pétrolier Sénégal Offshore Sud Profond (SOSP) est bien ouvert à la concurrence pour son exploitation. Ainsi, les compagnies intéressées par l’un des 12 blocs sont invitées à faire parvenir leurs offres avant le 30 mai 2021. La précision est de Petrosen qui rappelle que le bloc est inclus dans les 12 blocs proposés à l’appel d’offres international (licensing round)lancé en novembre 2019 par l’Etat du Sénégal. Ce bloc d’une superficie de 7653 km² se situe au sud de Rufisque Offshore, Sangomar Offshore et Sangomar Offshore Profond (RSSD) où d’importantes découvertes ont été réalisées au cours des dernières années. Le champ de Sangomar, en cours de développement, illustre bien le potentiel dont regorge le bassin sédimentaire du Sénégal.

Décès de l’ancien gouverneur Ibrahima Sakho

Un grand commis de l’Etat tire sa révérence. L’ancien préfet de Dakar et secrétaire général du ministère de l’Intérieur, Ibrahima Sakho, est décédé hier, à l’hôpital Principal de Dakar. C’est le Khalife de la Famille El Hadji Elimane Sakho, Mouhamdoul Habib Sakho qui a donné l’information. Administrateur civil, Ibrahima Sakho a gravi tous les échelonnements du commandement territorial, avant de terminer sa mission sur terre au Secrétariat général du ministère de l’Intérieur. C’est récemment qu’il a été remplacé à son dernier poste. Ibrahima Sakho a été gouverneur de la région de Saint-Louis et de Ziguinchor. La levée du corps est prévue aujourd’hui à 16H à l’hôpital Principal de Dakar.

Colère des travailleurs d’Eiffage Marine

Ça rouspète à Eiffage Marine. Et l’activiste Guy Marius Sagna a repris service après une pause due à sa détention. Il était hier, aux côtés des travailleurs d’Eiffage Marine qui ont arboré des brassards rouges en guise de protestation contre leurs conditions de travail. Selon Guy Marius Sagna, ces travailleurs font chaque jour 12h de travail alors qu’ils avaient signé des contrats pour 08h par jour. Par conséquent, ajoute-t-il, ils font chaque jour 04h supplémentaires qui n’ont jamais été payées depuis septembre 2019. Dénonçant ce traitement, Guy Marius Sagna indique que les salaires des travailleurs de Eiffage Marine ne sont jamais fixes. Il a condamné l’attitude de leurs chefs qui traitent les ouvriers comme des esclavages. Les travailleurs vont manifester samedi prochain devant le port de Dakar

Sit-in des travailleurs de l’agriculture

Le Syndicat national des techniciens et travailleurs de l’Agriculture (Sntta) a mis à exécution ses menaces. Après une longue pause, ils ont déterré hier la hache de guerre. Selon le secrétaire général du Sntta, Samba Gaye, les travailleurs en ont marre du dilatoire des autorités pour le remboursement des indemnités de logement, de risques, de responsabilités et de technicité agricole. Car, à l’issue des concertations avec leur tutelle, leur plateforme revendicative a été transmise au ministère des Finances et du Budget. Mais comme les choses ne bougent pas, les travailleurs ont tenu un sit-in hier dans les locaux du ministère de l’Agriculture et de l’Equipement Rural pour dénoncer l’inertie des autorités. Ainsi, le Syndicat National des Techniciens et Travailleurs de l’Agriculture a décrété une grève de 72h renouvelables.

Aida Sow Diawara sur le déclassement du littoral

Le député-maire de Golf Sud, Aïda Sow Diawara brise le silence pour démentir l’information sur un supposé partage du foncier sur le littoral et un marché de gré à gré sur la réfection de l’école élémentaire publique Adolphe Diagne. Elle dénonce l’attitude de ses détracteurs qui ne comprennent rien de la décentralisation. L’édile de Golf Sud précise que la réhabilitation de l’école Adolphe Diagne a été faite sans un seul franc de la mairie. A l’en croire, l’école a été réfectionnée grâce au partenariat avec l’ONG «Feeling up» etle ministère des Finances. Pour ce qui est du foncier, Aïda Sow Diawara précise qu’il n’y a aucun déclassement du littoral effectué par le Chef de l’Etat et qu’aucune transaction foncière n’a été opérée sous son magistère.

20e édition du Forum du 1er Emploi

Le ministre de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation a présidé hier, l’atelier préparatoire de la 20e édition du Forum du 1er Emploi organisé chaque année par le Mouvement des Entreprises Du Sénégal(Meds). Le forum constitue une étape importante pour les jeunes en quête d’un premier contrat de travail. Selon Dr Cheikh Oumar Hann, ce rendez-vous annuel constitue, au Sénégal, le plus grand rassemblement de jeunes à la recherche d’une première expérience professionnelle. Il remercie le président du Meds, Mbagnick Diop d’avoir associé son département à ses multiples actions. Le ministre de l’Enseignement Supérieur a souligné que le Président Macky Sall accorde une place centrale à la jeunesse dans sa politique. En outre, Dr Hann indique que les nouvelles disciplines et les nouveaux métiers sont désormais mieux pris en compte dans les cursus qui doivent régulièrement évoluer pour répondre aux attentes de l’économie.


Partagez ce contenu!

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*