LES PIQUES DE L’AS DE CE MERCREDI

Partagez ce contenu!

LES PIQUES DE L’AS DE CE MERCREDI

SenePlus  |   Publication 28/10/2020>

Une autre embarcation de 200 émigrés clandestins échoue à Saint-Louis

Apparemment, les jeunes ne sont pas près de renoncer à l’émigration clandestine malgré les dispositions sécuritaires du gouvernement. Alors qu’on parle encore de l’embarcation de migrants qui a heurté le patrouilleur de la marine, la gendarmerie nationale annonce l’arrestation de près de 08 jeunes migrants clandestins. D’après la gendarmerie, une embarcation, avec à bord près de 200 jeunes émigrés clandestins, a échoué à hauteur de l’embouchure du fleuve Sénégal. Cette pirogue aurait quitté Mbour pour se rendre en Espagne. Informée de la présence de l’embarcation, des unités d’intervention de la gendarmerie se sont portées sur les lieux. Seulement les pandores n’ont interpellé que huit personnes sur les 200 candidats à l’émigration. Les gendarmes ont saisi également des moteurs de pirogue ainsi que des denrées alimentaires. La brigade de recherches de Saint-Louis a ouvert une enquête.

Absentéisme inacceptable des députés

Les députés ont un sérieux problème avec le respect de l’heure. La menace du président de l’Assemblée nationale l’année passée sur les retards et l’absentéisme n’a pas eu d’effets. Hier, la plénière portant sur la création de la SOMISEN qui devait débuter à 10h s’est ouverte 1h30 plus tard. Ce qui a mis le député Mame Diarra Fam en colère. Vers 10h, elle a interpellé le président de l’Assemblée Nationale, Moustapha Niasse sur le respect de l’heure d’ouverture des séances de plénières. Avant de bouder la salle. Cependant, Moustapha Niasse lui apporté la réplique. « Si le quorum n’est pas atteint, la plénière ne peut débuter.», a déclaré le Président Niass avouant ainsi son impuissance. Il a tenu également à souligner que l’atteinte du quorum n’est pas de son ressort mais plutôt de celui des députés. Au finish, sur les 15 députés, seul le tiers des députés était présent. Le peuple qu’ils représentent appréciera..

Pape Alé Niang et Mody Niang condamnés

Le journaliste Pape Alé Niang et l’ancien porte-porte de l’Office national de lutte contre la fraude et la corruption (Ofnac), Mody Niang, ont été condamnés hier par le tribunal à 3 mois avec sursis pour diffamation à l’encontre de l’ancien directeur du Centre des œuvres universitaires de Dakar (Coud) et actuel ministre de l’Enseignement Supérieur, Dr Cheikh Oumar Hanne. En plus de cette peine, ils devront payer au ministre de l’Enseignement Supérieur, Cheikh Oumar Hanne la somme de 10 millions de F Cfa. Pour rappel, l’ancien directeur du COUD, qui s’est senti diffamé par le livre écrit par le journaliste et préfacé par Mody Niang, avait traduit en justice ces derniers. Renvoyé à plusieurs reprises, le procès a finalement eu lieu le 26 août dernier. Quid de Nafi Ngom Keïta ? Elle s’en est tirée à bon compte d’autant plus que le tribunal s’est déclaré incompétent à son sujet. Cheikh O Hanne remporte ainsi une victoire symbolique qui devrait le couvrir …

Le taux de guérison de la covid-19 est de 91%

Le bilan du ministère de la Santé et de l’Action Sociale confirme le fléchissement de la pandémie et une hausse du taux de guérisons. Hier, il y a eu un record des guérisons avec 121 patients hospitalisés qui sont rentrés chez eux. Le cumul des patients guéris est de 14 316 à la date du 26 octobre, soit un taux de guérison de 91%.Aussi sur 453 tests réalisés, 6 sont revenus positifs, soit un taux de positivité de 1,32%. Il s’agit de 03 cas contacts, 01 cas importé et 02 cas issus de la transmission communautaire. Ces derniers sont recensés à Ouakam. Par contre, la courbe des cas graves monte en flèche. De quatre cas graves, 07 patients sont pris en charge dans les services de réanimation. Mais aucun décès n’a été enregistré ce lundi. A la date d’hier, 15 571 cas ont été déclarés positifs dont 14 437 guéris, 322 décédés et 811 sous traitement.

Covid-19

Restons sur la pandémie qui est en phase d’extinction si la tendance se poursuit, pour souligner que le taux d’attaque au cours des 7 derniers jours est de 0,8 cas pour 100 000 habitants. En plus, le taux d’attaque cumulé S10-S43 (Ndlr, Semaine) est de 93 cas pour 100 000 habitants. Le ministère de la Santé renseigne que dans la région de Dakar, seuls les districts sanitaires de Yeumbeul et Pikine ont un taux d’attaque cumulé inférieur à la moyenne nationale. En dehors de Dakar, les districts sanitaires de Kédougou, Saraya, Ziguinchor, Thiès et Popenguine ont un taux d’attaque cumulé supérieur à la moyenne nationale. Quant au taux de positivité, il est estimé à 7,4 % à la date du 26 octobre. Un cumul de 322 décès a été enregistré à la date du 26 octobre, soit une létalité de 2,06% parmi les cas confirmés. Selon le ministère de la Santé et de l’Action Sociale, le taux d’occupation des lits est en moyenne de 11,2% à Dakar, 0,8% dans les autres régions. A la date du 26 octobre, les différents laboratoires ont testé 209 414 échantillons.

Fin de bourde à Medina Baye

Après 10 jours de «Burda», Médina Baye a bouclé la boucle hier. Mais à 24h de la célébration de la naissance du Prophète Mohamed (PSL), la cité religieuse commence à refuser déjà du monde. Couché à même le sol, un groupe de nigérians visiblement lessivé par le voyage trouve néanmoins le temps de regarder Cheikh Mouhamadou Amine Baba Lamine Niasse sur l’écran mis à l’entrée de la mosquée, chanter les vers de poète «Badi» à l’occasion du dernier jour du «Burda». D’ailleurs, comme eux beaucoup de fidèles n’ont pas pu entrer dans la mosquée déjà pleine à craquer. En effet, à 24h du Gamou, à Médina Baye, c’est déjà la ferveur des grands évènements religieux.

Bas du formulaire

Partagez ce contenu!

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*