LES PIQUES DE L’AS DE CE MARDI

Partagez ce contenu!

LES PIQUES DE L’AS DE CE MARDI

SenePlus  |  Publication 14/09/2021

05 morts dans un accident entre Thiès et Tivaouane

Un grave accident de la circulation a fait hier 5 morts, entre Thiès et Tivaouane, précisément à hauteur de Koudiadiène. Le drame implique 3 véhicules (deux cars «Ndiaga Ndiaye» et un camion). Deux corps sans vie ont été dénombrés sur le coup avant que trois blessés graves ne succombent. Les victimes sont deux hommes, deux dames et un enfant. A l’origine de cette catastrophe, un car «Ndiaga Ndiaye» roulant dans le sens Thiès-Tivaouane, qui tentait de dépasser un camion, s’est retrouvé face à face avec l’autre car «Ndiaga Ndiaye». Il y a eu un choc frontal. Les sapeurs-pompiers ont eu beaucoup de peine pour extraire les corps et les blessés.

Le vigile aurait loué la villa au couple Tabarez sans aviser…

Après l’incendie d’une villa de la résidence «La Palmeraie», qui a emporté un couple et son enfant, la police qui a ouvert une enquête a arrêté le vigile. Le nommé Karafa Djiba est actuellement dans les locaux du commissariat urbain de Saly. Selon une source proche de l’enquête, le vigile en garde à vue devrait être déféré au parquet du tribunal de Mbour pour homicide involontaire et mise en danger de la vie d’autrui. En effet, le sieur Djiba est soupçonné d’avoir loué la villa au couple Tabarez sans en informer le propriétaire. Selon certaines indiscrétions, ce couple venu de Saint-Louis, plus précisément du quartier Sor, était dans la ville balnéaire pour passer quelques jours de vacances. Le couple n’était pas à ses premières vacances dans la villa. Malheureusement cette fois-ci, un court-circuit électrique a provoqué l’incendie qui a abrégé leur vie.

Le ministre Alioune Sarr à la résidence «La Palmeraie»

Restons à la résidence «La Palmeraie», pour dire que le ministre du Tourisme et des Transports aériens, Alioune Sarr, s’est rendu sur les lieux du drame. A la tête d’une délégation, Alioune Sarr a constaté les dégâts causés par les flammes. Très affecté par drame, le ministre du Tourisme a été laconique avec la presse. Il s’est contenté juste de compatir à la douleur de la famille éplorée et d’évoquer la problématique de sécurité.

 Assane Diouf devant la barre mercredi prochain

Sale temps pour les activistes, dira l’avocat Me Cheikh Khoureysi Ba. L’affaire Assane Diouf est allée très vite. Son dossier a été traité en mode fast track. L’activiste qui a eu une altercation, lors de son live nocturne, avec un automobiliste, a été cueilli par la police. Ce qui est bizarre dans cette affaire, selon la robe noire, c’est que l’automobiliste n’a pas jugé opportun de porter plainte contre l’activiste, mais sur ordre de la hiérarchie, les policiers qui avaient procédé à l’interpellation des deux hommes sur les lieux de la bagarre ont retenu Assane Diouf qui est poursuivi du chef de destruction des biens d’autrui. Après une nuit de garde à vue, l’activiste a été présenté au procureur de Pikine Guédiawaye. A l’issue de son face-à-face avec le procureur de Pikine-Guédiawaye, Assane Diouf a été libéré. Seulement, il va comparaître devant le tribunal demain.

2e session ordinaire du Cese

La deuxième session ordinaire du Conseil Economique, Social et Environnemental (Cese) se tiendra du 14 septembre au 12 novembre prochain. L’annonce est faite par la cellule de communication de l’institution dirigée par Idrissa Seck. Mais, les travaux se dérouleront en visioconférence en raison des restrictions liées à la Covid-19. Pour cette session, les deux thèmes portent sur : «Erosion côtière» et «Révolution numérique et Employabilité des jeunes». Le premier thème sera étudié dans le cadre de l’intercommission composée par la commission du Cadre de vie, de l’Environnement et du Développement durable et la Commission du Développement territorial et local. Le second thème sera examiné dans le cadre de l’inter-commission constituée de la Commission du Développement industriel, de l’Energie et des Technologies, de la Commission du Cadre de vie, de l’Environnement et du Développement durable et de la Commission de la Jeunesse, de l’Education, de la Formation, de l’Emploi et du Travail.

Mouvement ensemble pour Guédiawaye

Les jeunes de Guédiawaye ont décidé de mutualiser leurs forces pour développer leur localité. Réunis autour du mouvement «Ensemble pour Guédiawaye» (EPG), ces jeunes d’ici et de la diaspora ont montré, face à la presse hier, leur volonté de réunir tous les mouvements associatifs de la localité pour changer leur localité. Une association qui se veut inclusive. De l’avis du président du comité de pilotage Tamsir Amadou Salif Ba, plus de 50 ans après sa création, Guédiawaye a connu des progrès timides dans les domaines politiques, économique, social, culturel etc. Ce qui pousse aujourd’hui « ses fils à mobiliser toutes les ressources humaines pour développer ensemble la ville. Même s’il reconnaît que des évolutions ont été notées relativement à son statut politique et administratif, l’ancien directeur général de l’Agence de l’Informatique de l’Etat (Adie) renseigne que l’avancement de la ville demeure largement insuffisant au regard du potentiel immense dont elle regorge. A l’en croire, Guédiawaye est l’une des zones les plus prisées de la région de Dakar du fait de ses atouts environnementaux. Pour Tamsir Salif Ba, chaque ressortissant de Guédiawaye doit trouver sa place dans EPG en y apportant son talent, ses compétences et ses ambitions.

17.000 compteurs de Sen’Eau impropres à l’utilisation

Les soupçons du président de Sos Consommateurs, Me Massokhna Kane, ont été confirmés par la Division de la Métrologie du ministère du Commerce. L’avocat avait alerté sur la mauvaise qualité des compteurs de Sen’Eau qui sont à l’origine des factures d’eau trop chères. La Division de la Métrologie qui s’était saisie du dossier, avait convoqué toutes les parties prenantes pour assister aux tests sur lesdits compteurs au laboratoire d’étalonnage du Port Autonome de Dakar (PAD). Le résultat est sans équivoque. Le nombre de compteurs défectueux de marque «Itron» avait dépassé le seuil de tolérance d’erreurs conformément à la réglementation en vigueur, confirmant ainsi la position de SOS consommateurs. Ce qui signifie, d’après un communiqué signé par Me Kane, que tout le stock de 17.000 compteurs de marque «Itron» a été considéré comme «non conforme» et donc mauvais et impropre à l’utilisation. Ainsi, SOS consommateurs demande au ministère du Commerce de saisir immédiatement le stock des 17.000 compteurs de marque Itron détenus par Sen’Eau, en vue de sa destruction au nom de la protection des consommateurs sénégalais. L’avocat invite les consommateurs à s’opposer à l’installation de tout compteur de cette marque ou le cas échéant, d’en demander le changement s’ils ont déjà été installés. Sen’Eau est invitée à rembourser les usagers.

EL Hadji Diadji Condé sous mandat de dépôt

El Hadji Diadji Condé a été placé hier sous mandat de dépôt par le juge du 2e cabinet. «Selon Libération online», le sort des députés de Benno Bokk Yaakaar (Bby) Mamadou Sall et Boubacar Biaye, trempés dans cette affaire de trafic de passeports diplomatiques, est désormais entre les mains du juge instructeur.

 Alpha Condé : «Je préfère être tué que de signer ma démission»

«Je préfère être tué que de signer ma démission.» C’est ce que Alpha Condé a indiqué à la délégation de la Cedeao qui l’a rencontré récemment, d’après «Jeune Afrique». Selon la même source, «l’ancien Président guinéen demeure détenu dans l’antenne des forces spéciales installée dans une aile du Palais du peuple, à l’entrée de Kaloum, et plus précisément dans la suite où vivait précédemment le lieutenant-colonel Mamady Doumbouya»..

Hôpital Psychiatrique de Thiaroye

L’hôpital psychiatrique de Thiaroye rencontre de nombreux problèmes. En effet, la structure sanitaire de niveau 03 souffre de vétusté, d’un manque de psychiatres et de matériel. Ce qui a poussé le responsable local du Sdt/3S de la structure sanitaire, Ousseynou Wade, à exiger des autorités étatiques plus de considération pour leur espace de travail très fréquenté.

Gakou veut déboulonner Aliou Sall

Absent de la scène politique de Guédiawaye depuis plusieurs mois, le leader du Grand parti (Gp) Malick Gakou a refait surface à travers la coalition Yewu askan wi. Et c’est pour annoncer son intention de déboulonner les maires de la mouvance présidentielle dont ceux de Benno Bokk Yaakaar y compris celui de la Ville de Guédiawaye Aliou Sall. Ce dernier, qui est arrivé en 2013 à Guédiawaye, a réussi à s’imposer dans l’espace politique jusqu’à décimer les bases de Gakou dont la commune de Sahm notaire. Et la question qu’on se pose est de savoir si Gakou pourra inverser la tendance. C’est dire que la bataille politique de Guédiawaye aura lieu.

Fuites d’hydrocarbures à Dalifort

Les populations de la commune de Dalifort courent un réel danger avec des fuites d’hydrocarbures des pipelines de la Société Africaine de Raffinage (Sar) au niveau des bassins de rétention, qui peuvent affecter les yeux. Nos sources signalent qu’une équipe de l’administration dirigée par le Gouverneur de Dakar, Al Hassan Sall et le Préfet de Pikine étaient hier sur les lieux avec les autorités du ministère de l’Environnement et de la Sar pour procéder à l’inspection des lieux en vue de trouver des solutions


Partagez ce contenu!

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*