LES PIQUES DE L’AS DE CE MARDI

Partagez ce contenu!

LES PIQUES DE L’AS DE CE MARDI

SenePlus  |   Publication 06/04/2021

JEUX DE CARTES – Un «combat» et des barrières

Le combat Lac de Guiers 2 contre Eumeu Sène fait partie de ces confrontations de gladiateurs à oublier vite. Elles ne peuvent pas entrer dans l’histoire. Impossible. Pourtant, ce duel était bien parti pour rester dans les annales. Il s’agit de la rencontre entre deux géants à la suite d’une longue pause des arènes due à cette terrible maladie du coronavirus. Le premier grand regroupement dans un stade à Dakar depuis le début de cette pandémie, actant du coup la fin de l’état d’urgence et de celui de catastrophe naturelle clos officiellement le 19 mars dernier. La libération des énergies surtout juvéniles. La date est symbolique : 4 avril date de notre indépendance, notre libération. Mais les lutteurs du jour n’ont pas voulu se “libérer”. Ils ont voulu nous montrer que les “gestes barrières” étaient encore de mise. Durant 45 minutes de combat, aucune initiative sérieuse, aucune action spectaculaire n’a été tentée. Les acteurs n’ont pas voulu jouer. Ils ont refusé de “croiser le fer”. Etil n’y a pas eu match. Certes, il faut deux lutteurs pour un combat, mais Lac 2 n’a pas déçu tous ceux-là qui sont convaincus que sa stratégie est d’être sur la défensive, d’être passif. En “laissant faire” son adversaire et essayer d’exploiter la moindre faille. Avant-hier dimanche, il a donné un coup à sa carrière si ordinaire. Eumeu Sène, roi des arènes déchu, n’avait pas grand-chose à gagner. Il ne voulait pas être à nouveau humilié après sa dernière chute spectaculaire contre Modou Lô, actuel roi. Aussi, après une longue carrière en dents de scie, veut-il finir en beauté pour une retraite tranquille. C’était à Lac 2 d’être d’attaque pour offrir à ses sympathisants un bon cadeau d’indépendance. Macky Sall a encore fait un bon discours le 3 avril. Beaucoup de promesses à la jeunesse. Il a vraiment compris “ses” jeunes. Il faut qu’il aille donc au-delà des promesses et qu’il pose des actes forts pour mettre fin aux misères de ce temps. Un de ses opposants, Thierno Alassane Sall, argue que le président de la République n’a rien compris. Qu’il confond Pâques et Noël. Thiey TAS ! Lui a-t-il compris ?

Mim Reew

Aida Patra en soutien pour Adji Sarr

Après les manifestations de soutien à l’endroit de l’opposant Ousmane Sonko, dans le cadre des accusations de viols et de menaces de mort portées contre lui par la masseuse Adji Sarr, des femmes qui défendent son accusatrice ont décidé de descendre dans la rue pour se faire entendre. Sur une affiche parvenue à «L’As», des dames de la diaspora coachée par la célèbre Aïda Patra invitent «toutes les femmes et les hommes de vérité» à leur sit-in qu’elles organisent demain à partir de 16 heures à la Place de la Nation, anciennement appelée Place de l’Obélisque. L’objectif de la manifestation est non seulement de réclamer justice pour Adji Sarr mais aussi de dire stop aux violences faites aux femmes en général. Ainsi leur soutien à la masseuse la plus célèbre du Sénégal vient s’ajouter à celui du Collectif pour la Défense des Droits de Adji Sarr (CODDAS), basé aux Etats-Unis, et aussi à celui de la fédération des femmes du monde rural. Dire donc que le feuilleton Sonko-Adji Sarr est loin de connaître son épilogue…

L’administration américaine encense Macky

Le nouveau Président des Etats-Unis Joe Biden et son équipe sont impatients de travailler avec le Sénégal. C’est ce qu’a indiqué le secrétaire d’État américain, Antony Blinken, dans un message de félicitations adressé au peuple sénégalais à l’occasion de la fête de l’indépendance du pays de la Téranga. Ce travail consistera, selon lui, à renforcer les institutions démocratiques, développer le commerce et les investissements, améliorer la santé publique et lutter contre le changement climatique. Estimant que l’avenir du Sénégal est radieux, Antony Blinken affirme que le partenariat étroit entre le Sénégal et les Etats-Unis est enraciné dans leurs idéaux communs de démocratie participative, de respect des droits de l’homme et de prospérité inclusive. D’après le secrétaire d’Etat, son pays apprécie le leadership régional du Sénégal, notamment à travers sa contribution aux opérations de maintien de la paix de l’ONU. Il a rappelé également que l’Amérique soutient le Sénégal dans ses efforts pour faire progresser la tolérance, la paix et la prospérité en Afrique de l’Ouest, comme nous l’avons fait depuis sa fondation.

La Marine pêche 03 pêcheurs de Thiaroye

La Marine nationale a sauvé trois pêcheurs saisonniers de Thiaroye. Ces derniers étaient portés disparus en mer depuis le 1er avril. La Marine nationale qui avait lancé les recherches a retrouvé les pêcheurs le 04 avril, à 86 km au Sud de Dakar. Après les premiers secours, les pêcheurs ont été remorqués à la Base Amiral Gassama. Ils sont arrivés le 05 avril vers 04h du matin.

Faible mobilisation des femmes de Bby

Les femmes de la coalition Benno bokk Yaakaar (Bby) de la région de Dakar ont battu hier le rappel des troupes en direction des Locales de 2022. Elles se sont donné rendez-vous à l’Arène Nationale de Pikine. Annoncée en grandes pompes, la mobilisation n’a pas été au rendez-vous, malgré les moyens mis à la disposition des responsables. Auparavant, la plate-forme des femmes leaders de l’Apr de Pikine que dirige Aïssatou Dièye Diaby avait accueilli à l’entrée de Pikine la coordonnatrice nationale des femmes de Bby, Ndèye Saly Diop Dieng, par ailleurs ministre de la Femme, pour l’accompagner jusqu’à l’arène nationale. La faiblesse de la mobilisation s’explique, d’après nos sources, par la frustration des militants à la base des partis de la mouvance présidentielle qui dénoncent l’accaparement des moyens par leurs responsables.

908 détenus graciés

Au total, ce sont 908 détenus qui ont bénéficié d’une grâce présidentielle à la veille du 61eanniversaire de l’indépendance du Sénégal. Le Président Macky Sall a donné une seconde chance à des détenus condamnés pour diverses infractions. Ainsi, 811 détenus ont eu une remise totale de peines et 63 une remise partielle de peines. Aussi, 16 détenus considérés comme de grands malades ont recouvré la liberté ainsi que 05 mineurs et 05 vieux âgés de plus de 65 ans. Huit détenus condamnés à la perpétuité ou à des peines allant jusqu’à 20 ans de réclusion criminelle ont humé l’air de la liberté.

Forum de l’emploi de Tamba

Le Directeur Général de la Sicap S.A, Mamadou Kassé, à travers l’association «Anka Wouli» dont il est le Président d’honneur, a organisé un forum de l’emploi le weekend à Tambacounda. La rencontre qui a vu la mobilisation de la jeunesse au Centre Culturel régional avait pour but d’engager une réflexion avec la jeunesse de Tambacounda, afin d’approfondir la réflexion entamée par le gouverneur lors du comité régional de développement (CRD) sur la problématique de l´emploi des jeunes de la région. Tous les mouvements citoyens, les ASC, les mouvements de jeunes notamment les conseils régionaux, locaux et communaux de la jeunesse, entre autres, ont pris part au forum. Selon Mamadou Kassé, le forum devra recueillir des propositions d’auto-emplois pour que Tambacounda ne soit pas laissée en rade dans l´utilisation de la masse financière qui a été dégagée par le chef de l’Etat, notamment les 350 milliards Fcfa sur 3 ans.

305.000 personnes déjà vaccinées

Le programme de vaccination contre le coronavirus se poursuit tranquillement, malgré le tollé soulevé par les effets secondaires signalés chez des personnes qui ont pris des doses du vaccin AstraZeneca, un peu partout à travers leur monde. Fidèles à leur ligne de conduite qui est arrimée à celle de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), les autorités sénégalaises continuent d’utiliser les doses de vaccin destinées à barrer la route à la propagation de la covid-19 qui sont à leur disposition. Ce dimanche 04 avril 2021, 2 507 personnes ont été vaccinées. Ce qui porte le nombre total depuis le début de la campagne de vaccination à 305 364.

Pas de décès lié à la covid-19

Le Sénégal n’a pas enregistré de nouveaux décès liés au coronavirus entre le samedi 03 et le dimanche 04 avril. Mais malgré l’absence de décès causés par la maladie dans les bulletins quotidiens d’hier et d’avant-hier du ministère de la Santé, de nouvelles contaminations ont été signalées. Ainsi, sur 1 421 tests réalisés dans le bilan du jour de ce lundi, 69 sont revenus positifs, soit un taux de positivité de 4, 86%. Les cas positifs du 05 avril sont composés de 29 cas contacts et de 40 cas issus de la transmission communautaire. Depuis l’apparition du coronavirus au Sénégal jusqu’à présent, 39 093 cas ont été déclarés positifs dans le pays, dont 37 767 guéris. Parmi les 262 patients sous traitement, 28 cas graves sont pris en charge dans les services de réanimation.

 Habib Niang forme 500 femmes

Les militantes du responsable de l’Alliance pour la République (Apr) à Thiès, Habib Niang ont bénéficié d’un séminaire de formation sur la gestion financière des crédits mobilisés pour elles, Samedi au centre forestier de Thiès. Au départ, ce sont 250 présidentes de groupements qui étaient conviées à la session de formation mais finalement, plus 500 femmes venues des 19 quartiers qui ont bénéficié de cette session initiée par Habib Niang. La présidente des femmes, Seynabou Dieng a souligné que cette session de formation initiée par leur président Habib Niang témoigne de l’importance qu’il porte à l’autonomisation des femmes et la création d’emplois. Pour sa part, Habib Niang a fait savoir qu’il s’est engagé en politique en partie pour contribuer à l’autonomisation des femmes parce qu’elles constituent un pilier non négligeable de notre économie. Son ambition est de participer à la création d’emplois comme. Il urge de son avis que les responsables politiques et les acteurs de développement s’inscrivent tous dans cette dynamique pour résoudre le problème du chômage.

Serigne Mountakha Mbacké

Chose promise, chose faite. Le Khalife général des Mourides a joint la parole à l’acte en remettant samedi la somme de 50 millions aux plénipotentiaires de la confrérie Hizbut Tarqiyyah, ces derniers qui sont chargés de remettre l’argent aux familles des morts et des blessés lors des manifestations passées dans le pays. La clé de répartition a été établie comme suit, d’après le chef de la délégation des plénipotentiaires, Mohamed Lamine Diouf. Les familles qui ont eu un mort ont bénéficié de 02 millions et 200 000 francs jusqu’à un million en fonction de la gravité des blessures. C’est à cet effet que la famille Barry à la Médina a reçu 2 millions.


Partagez ce contenu!

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*