LES PIQUES DE L’AS DE CE MARDI

Partagez ce contenu!

LES PIQUES DE L’AS DE CE MARDI

SenePlus  |   Publication 05/01/2021

LE SAMES DEPOSE UN PREAVIS DE GREVE

Le dilatoire du gouvernement a fini par irriter le Syndicat Autonome des Médecins du Sénégal (Sames). Pour contraindre les autorités étatiques à l’application du protocole d’accord signé en 2014, le secrétaire général du Sames, Dr Amadou Yéri Camara va déposer un préavis de grève dans la semaine. Dans la plateforme revendicative des médecins, figurent l’indemnité de représentation médicale, la gestion des ressources humaines par le ministère de la Santé, l’octroi de parcelles à usage d’habitation, la prise en charge des médecins en spécialisations et les internes. Dr Camara dénonce les agressions dont sont victimes les médecins en 2020 de la part du ministre de la Santé dans la gestion des ressources humaines.

PAIEMENT DES 2000 ENSEIGNANTS SORTANTS

Les deux mille enseignants nouvellement sortants ont râlé hier dans les médias pour réclamer deux mois de salaires. Depuis leur prise de service en novembre, ils n’ont pas encore vu la couleur de l’argent. Interpellé, le directeur de la Formation et de la communication du ministère de l’Education explique cette situation par la fin de l’année budgétaire. Toutefois, il rassure que les salaires de ces sortants des écoles de formation seront payés avant le 10 janvier prochain. Selon Mohamed Moustapha Diagne, le ministère des Finances a fait les états financiers.

LE SG ADJOINT DES TRANSPORTEURS ROUTIERS ECOPE 3 MOIS…

Le secrétaire général adjoint des transporteurs routiers affiliés à la Cnts, Abdourahmane Niang et son co-prévenu, Ibrahima Sy ont comparu hier, au tribunal des flagrants délits de Dakar. Ils sont poursuivis pour apologie du délit d’instigation, d’actes divers et entrave à la libre circulation de travail. Le syndicat des transporteurs routiers avait entamé une grève le 25 décembre dernier pour dénoncer les tracasseries policières, les immobilisations forcées des véhicules par les agents municipaux (sabots) et les abus d’Afrique pesage. Ce jour-là, Abdourahmane Niang et Ibrahima Sy ont été arrêtés par les forces de l’ordre pour avoir empêché les transporteurs défaillants de travailler. Devant le prétoire hier, les prévenus ont balayé d’un revers de la main les accusations portées à leur encontre. Abdourahmane Niang indique qu’il a quitté Bandia pour rencontrer les manifestants à Nguékhokh et Sindia afin qu’ils ne barrent pas la route. Le responsable syndical a demandé aux transporteurs d’être solidaires et d’observer la grève. Ibrahima Sy a abondé dans le même sens. Le parquet a requis 2 mois de prison ferme contre les deux prévenus. Le tribunal a condamné les syndicalistes à 3 mois avec sursis.

DECES DU PR ABDOULAYE BARA DIOP

Un éminent universitaire tire sa révérence. L’ancien Directeur de l’Institut Fondamental d’Afrique Noire (Ifan) Cheikh Anta Diop, Pr Abdoulaye Bara Diop, est décédé hier, à Dakar. Un des précurseurs de la sociologie au Sénégal, il enseignait plusieurs matières de cette discipline. Il fut également président de la Commission scientifique des Assises nationales et de la Commission Nationale de Réforme des Institutions (Cnri). La cérémonie de levée du corps est prévue aujourd’hui à la Mosquée du Point E. Le sociologue sera inhumé au cimetière de Yoff.

KHALIFA SOUTIENT SONKO

Le communiqué du ministre de l’Intérieur contre Pastef continue de susciter des réactions au sein de la classe politique. Taxawu Senegaal de Khalifa Sall dénonce l’attitude du ministre Antoine Felix Diome. Pour Taxawu Senegaal, l’opération de levée de fonds de Pastef n’est pas constitutive d’une violation de la loi relative aux partis politiques. Khalifa Sall et ses camarades mettent ainsi en garde le ministre de l’Intérieur contre toute tentative d’instrumentalisation de la loi pour servir de motivation à la dissolution d’un parti d’opposition. Plutôt que de faire dire à la loi ce qu’elle ne dit, indique Taxawu Senegaal, le ministre de l’Intérieur devrait veiller à l’application des dispositions de la Constitution relatives au financement des partis politiques. Il est impératif, à ses yeux, de doter le Sénégal d’un cadre légal et réglementaire portant sur le financement de la vie politique. A cet effet, Taxawu Senegaal invite le Gouvernement à engager des concertations inclusives sur le financement des partis politiques et le financement des campagnes électorales en s’inspirant du rapport du Pr El Hadji Mbodj et des propositions des conclusions des Assises nationales sur le financement de la vie politique. Face aux velléités répétées du pouvoir de museler l’opposition, Taxawu Senegaal lance un appel à la vigilance et à la mobilisation.

54 CAS GRAVES EN REANIMATION

La prise en charge des cas graves de Covid-19 devient préoccupante. A ce rythme, les services de réanimation seront débordés. En 24h, on a enregistré 11 cas graves de plus en réanimation. Dimanche, le bilan du ministère de la Santé faisait état de 43 cas graves et lundi la courbe monte à 54 cas graves. Quant aux nouvelles contaminations, on dénombre 106 cas positifs à la covid-19 sur 1 293 tests, soit un taux de positivité de 8, 20%. On note ainsi une baisse de la propagation du virus par rapport aux derniers jours où le taux dépasse les 10%. Les cas contacts sont au nombre de 37 contre 69 cas issus de la transmission communautaires. Ces derniers sont recensés à Kaolack 07, Saint-Louis 06, Mbour 05, Plateau 04, Mbao 04, Ouest-Foire 04, Tamba 04, Liberté6 03, Matam 03, Cité Keur Gorgui 02, Medina 02, Mermoz 02, Richard Toll 02, Almadies1, CitéTobago1, Cité Millionnaire 01, Diamniadio 01, Fatick 01, Guédiawaye 01, Keur Massar 01, Liberté3 01, Liberté5 01, Louga 01, Mamelles 01, Maristes 01, Niary Tally 01, Ouakam 01, Point E 01, Rufisque 01, Sacré-cœur3 01, Thiès 01, Tivaouane 01, Touba 01 et Yoff 01 cas. A noter que 100 malades sont déclarés guéris et trois décès sont enregistrés. Le Sénégal enregistré 19.803 cas dont 17.615 guéris, 424 décès et 1.763 sous traitement.


Partagez ce contenu!

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*