LES PIQUES DE L’AS DE CE LUNDI

Partagez ce contenu!

LES PIQUES DE L’AS DE CE LUNDI

SenePlus  |   Publication 24/08/2020

Le Cadre de Solidarité du Walo au front

Le cadre de Solidarité du Walo salue le professionnalisme de la Cellule d’enquêtes et d’inspections de l’Armp qui a mené des investigations sur le contrat Senelec et Akilee. Dans un communiqué parvenu à «L’As», les partisans du ministre Mouhamadou Makhtar Cissé estiment que l’Armp a disculpé leur leader accusé à tort. «Au vu de ces éléments nouveaux mettant totalement hors de cause le ministre Mouhamadou Makhtar Cissé, il apparaît clairement que l’objectif visé à travers la cabale organisée était de jeter le discrédit sur un digne fils du Sénégal, au mépris des intérêts supérieurs des usagers de l’électricité», se félicite le Cadre de solidarité du Walo. Ainsi, il se réjouit du dénouement heureux de ce feuilleton «Senelec-Akilee» qui avait fini de tenir en haleine tout un peuple, reléguant au second plan la priorité du moment à savoir la lutte contre la Covid-19. Il rappelle que les conclusions du rapport de l’ARMP établissent, de manière irréfutable, la régularité et la transparence de la création de la société Akilee ainsi que les conditions d’établissement du contrat tant décrié liant les deux sociétés. «Le Cadre de Solidarité du Walo invite les autorités en charge de la Senelec à se ressaisir en respectant et en appliquant les conclusions de ce rapport de l’ARMP afin que la Senelec reste dans la sphère de la légalité en tant que société nationale», indique la même source. Les responsables et cadres politiques du Département de Dagana renouvellent leur engagement à défendre les intérêts du Walo et de ses fils.

Réunion en cachette d’une bande d’homos à Nioro

Des homosexuels qui voulaient tenir une réunion en cachette ont été sommés de déguerpir par la gendarmerie, samedi, à Nioro. Une bande de 10 personnes identifiées comme des homosexuels s’étaient réunies au Cdeps de la commune. Cependant, les autorités administratives, avisées de ce plan, ont rapidement saisi la gendarmerie. Arrivés sur les lieux, les pandores les ont d’abord interrogés avant de disperser aussitôt la foule. «C’est le médecin-chef qui nous a autorisés à tenir cette rencontre ici», se justifient les homosexuels devant l’adjoint au maire, El Hadji Wack Ly. Mais le médecin-chef nie totalement ces allégations. «C’est l’Association nationale de lutte contre le Sida qui est venue pour dépister ces homosexuels. C’était le vrai motif de leur rencontre en cachette», a indiqué M. Ly. A préciser que parmi les 10 homosexuels, 5 sont de Kaolack, les 5 autres résident à Nioro.

Un camion tue un garçon de 14 ans à Kaffrine

Un camion, qui roulait à vive allure, a tué un garçon âgé de 14 ans à Kaffrine, hier dimanche 23 août 2020. G. Diagne et son camarade qui essayaient de traverser la route sur une bicyclette ont eu la malchance de croiser le camion fou en partance de Ziguinchor. G. Diagne est mort sur le coup, tandis que l’autre garçon est sorti indemne de l’accident. Le camion s’est finalement renversé après avoir heurté un arbre. Son conducteur est grièvement blessé et reçoit actuellement des soins à l’hôpital régional de Kaffrine. La police a ouvert une enquête. Agression d’un taximan à Pikine Les supputations vont bon train à Pikine. L’affaire a suscité beaucoup de commentaires. Il s’agit d’une altercation en pleine circulation entre un chauffeur particulier à bord d’une voiture 4×4 immatriculée DK 7702 AS et un taximan répondant au nom de Deymane Diène. A la suite d’une violente dispute, le conducteur du 4×4 a dégainé son pistolet pour intimider le taximan. Ce dernier qui aurait reçu un coup de pistolet s’est retrouvé avec une blessure à la tête. Qui a tort ? Qui a raison? Pour le moment, on ignore les raisons de la querelle. Sans doute, l’enquête ouverte par la Police de Pikine édifiera l’opinion. En attendant que l’affaire soit tirée au clair, nos sources signalent que le chauffeur Deymane Diène n’a pas encore été entendu par les enquêteurs parce qu’il est interné à l’hôpital. Cela dit, le conducteur du véhicule 4×4 est en train de méditer sur son acte dans les locaux de la Police de Pikine.

L’Ucs prête à croiser le fer avec Pastef à Ziguinchor

L’Union des Centristes du Sénégal (Ucs) que dirige le maire de Ziguinchor, Abdoulaye Baldé, est déjà prête à aller aux élections locales parce qu’elle a bilan à défendre notamment dans la capitale du Sud que le leader de Pastef, Ousmane Sonko, compte briguer. Selon le coordonnateur national du mouvement des jeunes de l’Ucs, Me Sally Mamadou Thiam, leur formation politique ne craint pas Ousmane Sonko pour avoir fait des réalisations visibles à Ziguinchor. Les jeunes centristes étaient en caravane de sensibilisation contre la Covid-19 à la gare interurbaine des Baux maraîchers de Pikine où ils ont distribué des gels antiseptiques et des masques.

Deux menuisiers trafiquants de chanvre indien

Le Commissariat d’arrondissement des Parcelles Assainies a déféré au parquet Abdoulaye S. et Ibrahima D. pour détention et trafic en association de chanvre indien. Les mis en cause, menuisiers de profession, ont été alpagués à Grand Médine par les éléments de la brigade de recherches du Commissariat au cours d’une opération de sécurisation. D’après nos sources, c’est suite à une infiltration de l’endroit dénommé «Café Gui» que les mis en cause ont été appréhendés avec 10 cornets de chanvre indien. Toutefois, les mis en cause ont nié être propriétaires de la drogue, arguant avoir été au mauvais endroit au mauvais moment. Des allégations qui n’ont pas convaincu les limiers. Puisque Abdoulaye S. et Ibrahima D. sont poursuivis pour détention et trafic en association de chanvre indien.

La collision de deux pirogues fait un mort à Guet-Ndar

Restons à Guet-Ndar qui a vécu un week-end macabre. Un autre pêcheur de 21 ans du nom de Ndiawar Coumba Ndiaye a perdu la vie lors d’une collision entre deux pirogues, hier aux environs de 4 heures du matin, en pleine mer. La grande embarcation a heurté une autre plus petite. Un autre pêcheur est également grièvement blessé. Il est interné à l’hôpital régional de Saint-Louis, de même que le corps du défunt.

Urgences panafricanistes Sénégal à Bambey

Une délégation de l’Ong Urgences panafricanistes Sénégal s’est rendue hier à Bambey pour soutenir le Collectif pour la Défense des Terres de Bambey dont les membres sont menacés d’expulsion de leurs propres maisons où ils habitent depuis plus de 20 ans. Selon ces activistes, leurs champs ont été confisqués par la mairie et le cimetière est menacé de destruction. Selon ces panafricanistes, le plan d’aménagement de la ville est complètement bouleversé. C’est pourquoi, ils exigent du Conseil Municipal l’annulation de l’attribution fallacieuse des parcelles, la redistribution des parcelles en respectant les critères d’attribution et la restitution aux membres du collectif de leurs terres et champs. Ils interpellent Aïda Mbodj et l’Etat du Sénégal qui semblent valider cette injustice.

17 décès liés à la Covid-19 enregistrés à Kaolack

La pandémie à coronavirus poursuit sa propagation à Kaolack avec son lot de victimes. A ce jour, la région de Kaolack a enregistré 17 décès liés à la Covid-19. Hier seulement, la région a déploré deux décès liés à la pandémie. Au même moment, le nombre de cas positifs prend l’ascenseur. Hier, six cas ont été déclarés positifs à la covid-19 dont un cas issu de la transmission communautaire, deux cas contacts recensés à Nioro, deux cas contacts à Kaolack et un cas contact à Guinguinéo. La région compte actuellement 181 cas positifs.


Partagez ce contenu!

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*