LES PIQUES DE L’AS DE CE LUNDI

Partagez ce contenu!

LES PIQUES DE L’AS DE CE LUNDI

SenePlus  |   Publication 14/09/2020

Vers un Gouvernement élargi

Une folle rumeur de remaniement circule dans les chaumière depuis quelques temps. Mais le chef de l’Etat qui veut sans doute avoir une maîtrise sur son agenda, déroute tout le monde. Quoique insatisfait, Macky Sall continue de cheminer avec son équipe considérée pourtant comme le gouvernement le plus faible depuis son arrivée au pouvoir en 2012. Ce qui est quand même sûr, c’est que l’idée taraude l’’esprit du chef de l’Etat qui, d’ailleurs, l’a dit à mi-mot lors de la conférence des leaders de Benno Bokk Yakaar qu’il a présidée la semaine dernière. En effet, d’après des sources de «L’As», il a salué l’apport des nouveaux alliés en insistant sur le ralliement des partis politiques et des personnalités de grande envergure à sa cause, facilitant ainsi sa victoire sans bavure au premier tour de la présidentielle de 2019. En conséquence, a-t-il ajouté, cela entrainera un élargissement des forces dans la gestion de l’Etat. Tout semble indiquer qu’il s’agit là d’une mise en place prochaine d’un Gouvernement de majorité élargie avec l’entrée dans l’attelage gouvernemental de libéraux et de socialistes qui ont soutenu sa candidature. «Il n’a pas donné de noms, ni parler de Gouvernement, mais il a bien parlé de partage de responsabilités dans la gestion de l’Etat. Personnellement, j’ai pensé à des gens comme Oumar Sarr, Me Aïssata Tall Sall, Me Ousmane Ngom, Modou Diagne Fada…etc qui ont une grande expérience de l’Etat », a commenté un leader de parti ayant pris part à la visioconférence. Quoi qu’il en soit, il se dit aussi dans son entourage que l’idée de faire revenir le poste de Premier ministre n’est pas à écarter dans le package de lois qui sera déposé devant l’Assemblée Nationale après lecture du rapport spécial de la commission politique du dialogue national en octobre prochain lors de l’ouverture de la session unique du Parlement. Par ailleurs, Macky Sall a prorogé de quelques mois les travaux des autres commissions du Dialogue National.

Interdiction de vente et usage de la chicha

Devenu une mode chez les adolescents, l’usage de la chicha est désormais interdit au Sénégal. Le ministère de Santé et de l’Action Sociale ainsi que celui du Commerce et des Petites et Moyennes entreprises ont pris un arrêté conjoint portant interdiction de l’importation, de la distribution, de la vente et de l’usage de la chicha ou narguilé ou tout autre appareil similaire. Ainsi, les importateurs et distributeurs de chicha disposent d’un délai de six mois pour arrêter leurs activités. Les récalcitrants encourent des sanctions.

420 kg de chanvre indien

Les éléments de la brigade régionale des stupéfiants de Thiès ont saisi 420kg de chanvre indien ce samedi. Exploitant une information, les limiers ont réussi à mettre la main sur l’herbe prohibée. Les éléments de l’Ocrtis ont effectué une descente à la Pointe Sarène qui, grâce son ouverture maritime et sa côte déserte, est l’une des principaux lieux de débarquement des trafiquants. À cause des patrouilles de la douane dans la nuit de vendredi à samedi, les trafiquants ontjugé imprudent de transporter la marchandise. Leur stratégie consiste alors à garder la drogue dans un endroit sûr et attendre le moment opportun pour le transporter. Les éléments de la brigade régionale des stupéfiants de Thiès installés au commissariat urbain de Saly, ont pu retrouver la drogue. Ils ont attendu des heures dans leur planque sans apercevoir le moindre mouvement de charretiers, qui, d’habitude acheminent vers d’autres lieux.

Extension du cimetière de Pikine

Les Pikinois veulent l’extension de leur grand cimetière musulman qui est plein. Ils ont tenu hier, un rassemblement pour alerter les autorités sur la question et les spéculations foncières aux alentours des lieux. A les en croire, des gens construisent nuitamment ou durant les weekends pour échapper à la vigilance des populations.

Culture

A l’initiative de la galerie «Art Time» basée à Abidjan, l’artiste américain établi en France Jon One exposera ses œuvres à Dakar, du 12 novembre au 2 décembre prochain. Le dynamisme culturel à Dakar, notamment dans le domaine du street art, a inspiré la galerie Art Time basée à Abidjan (Côte d’Ivoire). Celle-ci va exposer l’artiste urbain américain John Andrew Perello dit Jon One -l’un des plus cotés au monde-, dans la capitale sénégalaise, du 12 novembre au 2 décembre. Dans cette perspective, l’équipe d’Art Time vient de boucler une mission de prospection à Dakar. Compte tenu du regain d’intérêt observé dans le street art, il s’agira, selon Guillaume Studer d’ArtTime, d’aller dans les quartiers pour mieux comprendre, pas forcément les artistes les plus connus. Pour Studer, l’Afrique est une terre d’inspiration et de créativité. Au-delà d’exploiter un art qui prend le dessus sur les autres expressions, poursuit-il, il sera également question d’organiser des masters class pour les jeunes avec une composante sensibilisation.

Dabakh 23 ans déjà

C’est ce lundi 14 septembre 2020 que cela fera 23 ans jour pour jour que Serigne Abdoul Aziz Sy Dabakh a été rappelé à Dieu. Régulateur social engagé, grand soufi, brillant intellectuel, humaniste, homme de Dieu, le saint homme était connu pour ses prises de position sans équivoque et ses vibrants plaidoyers en faveur des populations démunies et autres couches défavorisées.

Précision du Directeur de l’hôpital Abass Ndao

Dans l’édition de «L’As» du weekend dernier, nous avons écrit que le Directeur de l’hôpital Abassa Ndao a fait déférer ses collègues. Dr Maguette Seck nous a contactés pour préciser qu’il a retiré sa plainte à la suite de l’intervention de certains membres du cabinet du ministre de la Santé, de syndicalistes à l’image de Sidiya Ndiaye et de l’ancien directeur de cabinet au ministère de la Santé Farba Lamine Sall qui fut son formateur au Cesag. Autrement dit, l’action publique. Par conséquent, il n’y aura pas de procès contre les mis en cause.

Sit in à Abass Ndao

Restons à l’hôpital Abss Ndao pour signaler que la crise n’est pas encore terminée en dépit du retrait de la plainte du Directeur de l’hôpital. Selon Makhfouf Aïdara qui a contacté «L’As», les travailleurs vont tenir un sit-in aujourd’hui de 9h à 13h suivi d’une grève jeudi prochain.

Le départ de Ndèye Saly Diop Dieng et de Niokhobaye Diouf exigé

Dans tous leurs états, des maîtres coraniques regroupés autour du Collectif «Aar Daaar» ont fait face à la presse hier, pour dénoncer les harcèlements dont ils se disent victimes. Du coup, ils exigent les départs du ministre de la Femme, du Genre et de la Protection des Enfants, Ndèye Saly Diop Dieng et du Directeur de la promotion des droits de l’enfant, Niokhobaye Diouf. Pour eux, le programme de l’Etat «zéro enfant dans la rue» est synonyme de «zéro enfant dans les daaras». Selon ces maîtres coraniques, l’urgence devrait être «zéro enfant» dans les inondations et dans les programmes musicaux des télévisions qui pervertissent les enfants et non la chasse aux daaras.

Pikine «Ci la book»

A Pikine, le leader du mouvement politique citoyen «Pikine ci la bokk», Thierno Ndom Ba membre de la mouvance présidentielle a offert un important lot de matériels à des sinistrés des inondations à Pikine-Ouest, Pikine-Est,Guinaw rails Sud,Yeumbeul-Sud et Keur Massar. Il s’agit entre autres de matelas, des produits phytosanitaires, 06 motopompes et du carburant. Des camions hydro cureurs au nombre de 06 ont été déployés dans ces localités. Thierno Ndom Ba a remis également une enveloppe financière pour les besoins de journées de nettoiement.

Lamine Diack

La semaine qui s’annonce sera décisive pour Lamine Diack écrit liberation online. En effet, c’est ce 16 septembre que l’ancien président de l’athlétisme mondial et ses coprévenus seront édifiés sur leur sort. Pour rappel, le procureur François-Xavier Dulin avait requis quatre ans de prison contre Lamine Diack, et cinq contre son fils Papa Massata. Le parquet avait aussi réclamé contre chacun 500. 000 euros en guise d’amende et une interdiction d’exercer dans le sport. L’Iaaf avait, par le biais de son avocat, Me Régis Bergonzi, demandé un total de 41,2 millions d’euros de dommages et intérêts aux six coprévenus (Lamine Diack, Habib Cissé, Gabriel Dollé, et les trois absents au procès à savoir Papa Massata Diack, Valentin Balakhnichev et Alexeï Melnikov). Le ministère public avait aussi requis quatre ans de prison et la confiscation de 1,8 million d’euros contre l’ancien président de la fédération russe Valentin Balakhnitchev. Habib Cissé, pour sa part, risque trois ans dont 18 mois de prison avec sursis.

Interdiction de tournage de film sans autorisation

Le directeur de la cinématographie, Hughes Diaz, menace certains producteurs des séries audiovisuels. Dans un communiqué, M. Diaz décide de remettre de l’ordre dans le secteur. Il prévient les acteurs que désormais, il ne sera toléré aucun tournage de film sans autorisation. A l’en croire, en cas de violation de la loi, il sera procédé, en partenariat avec les forces de sécurité publique, à la saisie du matériel de tournage et des négatifs, assortie d’une amende de 3 à 10 millions Fcfa, pour le long-métrage et de 1 à 5 millions Fcfa pour le court métrage.


Partagez ce contenu!

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*