LES PIQUES DE L’AS DE CE JEUDI

Partagez ce contenu!

LES PIQUES DE L’AS DE CE JEUDI

SenePlus  |   Publication 03/09/2020

Macky demande au Gouvernement un rapport détaillé sur la lutte contre les inondations

Le président de la République a réclamé mercredi au gouvernement ‘’un rapport détaillé’’ de l’exécution du Programme décennal de lutte contre les inondations durant la période 2012-2022. ‘’Le chef de l’Etat a (…) demandé au ministre de l’Eau et de l’Assainissement (…) de lui soumettre un rapport détaillé sur l’état de mise en œuvre du Programme décennal de lutte contre les inondations sur la période 2012-2022’’, lit-on dans le communiqué du conseil des ministres. Selon le texte, Macky Sall a également demandé au même ministre ‘’d’intensifier, à l’échelle du territoire national, l’exécution de la matrice d’actions prioritaires adoptées pour faire face aux inondations au titre de l’année 2020’’. De même a-t-il recommandé aux ministres concernés par les inondations ‘’d’accorder une priorité spéciale à la restructuration et à la rénovation des quartiers inondables, notamment ceux de Kaolack, Saint-Louis, Kaffrine, Ziguinchor, Guédiawaye et Pikine’’. Il veut que cela soit fait ‘’en relation avec les maires des communes’’ concernées.

L’Ofnac a reçu la déclaration du ministre Cheikh Oumar Hann

Depuis l’annonce de la déclaration de patrimoine de 34 ministres sur les 35 membres du gouvernement, tout le monde tente de découvrir l’identité du ministre récalcitrant. Et c’est le nom du ministre de l’Enseignement Supérieur, de la recherche et de l’innovation, Dr Cheikh Oumar Hann qui est agité. Il n’en est rien selon le ministre de l’Enseignement Supérieur himself qui est en convalescence. Dr Cheikh Oumar Hann dément formellement cette info. Il indique avoir fait sa déclaration de patrimoine avant la date indiquée par le Président Macky Sall. Il prend à témoin les agents de l’Office National de Lutte contre la Fraude et la Corruption (Ofnac). A l’en croire, malgré son état de santé, il était en contact avec les agents de l’Ofnac pour déclarer son patrimoine.

TF1 gagne son procès contre Excaf Telecom

Le tribunal de commerce Hors Classe de Dakar a tranché le contentieux opposant la chaine de télévision française TF1 et la société Excaf. En effet, la TF1 Distribution a trainé en justice Excaf Télécom pour diffusion des chaines TF1, TFX et TMC sur son bouquet. Statuant publiquement en référé et en premier ressort, le Tribunal de Commerce a rejeté l’exception d’incompétence soulevée par Excaf Telecom et sa requête de fin de non recevoir liée au défaut de qualité à agir. Rendant le verdict dans le fond, le tribunal de Commerce a ordonné l’arrêt par la société Excaf Telecom de toute diffusion des chaines TF1, TFX et TMC et ce, sous astreinte de 10.000.000 Fcfa par jour de retard et par chaine.

Barth fait expulser la société 37 cinq SARL

Restons au Tribunal de Commerce pour dire que le divorce est consommé entre la commune de Mermoz Sacré Cœur et son désormais ex-partenaire. Barthelemy Dias a poursuivi en justice la société 37 cinq SARL. Et le tribunal, statuant publiquement lundi dernier en référé et en premier ressort, a constaté la résiliation du bail liant les deux parties. C’est ainsi que le juge a ordonné l’expulsion de la société 37 cinq SARL de l’immeuble formant le lot B à distraire du TF N°21.926/DG situé à Sacré Cœur 3, ce tant de sa personne de ses biens ainsi que de tous occupants de son chef. Le tribunal met les dépens à la charge de la société 37 cinq SARL.

La BIS sommée de créditer le compte de l’Asutic

L’Association des Utilisateurs des Tic défendue par Me Ibrahima Niang a fait condamner la Banque Islamique du Sénégal (BIS). Le tribunal de commerce en son audience du lundi dernier, et statuant en référé commercial et en premier ressort, a ordonné à la BIS de créditer le compte de l’Asutic des montants des virements reçus de ses partenaires étrangers sous astreinte de 200.000 Fcfa par jour de retard à compter de la notification de la décision. Il met les dépens à la charge de la Banque Islamique du Sénégal.

La société Elyseuk Sénégal condamnée au profit de Locafrique

Ne quittons pas le tribunal de Commerce Hors Classe de Dakar sans signaler le contentieux opposant Locafrique et la société Elyseuk Sénégal Sarl. Le juge des référés, statuant en premier ressort, a constaté la résiliation du contrat de créditbail conclu entre les deux parties. A la suite de cela, il a ordonné à la société Elyseuk Sénégal Sarl de restituer à Locafrique S.A le matériel, objet dudit contrat sous astreinte de 500.000 Fcfa par jour de retard à compter de la signification de la présente décision. Toutefois, le tribunal estime qu’il n’y a pas lieu à référé quant à la demande de provision. Par conséquent, il ne trouve pas nécessaire d’ordonner l’exécution provisoire sur minute et avant enregistrement de la présente décision.

La France va participer au financement de la 2e phase du TER

Le Président Macky Sall a informé, hier, le Conseil des ministres de sa participation à Paris le 27 août 2020 à la rencontre des Entrepreneurs de France, en qualité d’invité d’honneur. Il dit s’être entretenu, à cette occasion, avec son homologue français, le Président Emmanuel Macron sur plusieurs questions relatives à la coopération bilatérale. Il a ainsi informé le Conseil de la confirmation de la participation de la France au financement de la deuxième Phase de la ligne du Train Express Régional (TER) Diamniadio-AIBD, aux côtés de la Banque Africaine de Développement (BAD) et de la Banque Islamique de Développement (BID). Au sujet du fonctionnement optimal du Campus universitaire franco-sénégalais, Macky Sall a invité le ministre de l’Enseignement supérieur à parachever avec la partie française la mise en place opérationnelle des organes de direction de l’établissement.

Détails du meurtre à Keur Mbaye Fall

On en sait un peu plus sur l’assassinat de Hamady B tué le 24 août dernier à Keur Mbaye Fall. La brigade de Gendarmerie de la localité qui avait ouvert une enquête avait interpellé Mouhamed S. le présumé meurtrier. Mais qu’est-ce qui a réellement motivé ce crime ? Nos sources renseignent que le sieur Hamady B. et ses acolytes avaient dans la soirée du 23 août intercepté Mouhamed au quartier Darou Salam pour le déposséder de son téléphone portable. Le lendemain, Mohamed qui a reconnu Hamady comme un de ses agresseurs, a décidé de laver l’affront à sa manière. Une vengeance qui va mal tourner. Puisque les deux voisins vont se bagarrer jusqu’à ce que mort s’est ensuivie. Informés, les pandores de Keur Mbaye Fall avaient effectué une descente sur les lieux du drame pour procéder au constat d’usage et interpellé le présumé meurtrier Mouhamed S. Les résultats de l’autopsie font état plaie traumatique pénétrante de la face antérieure de la mine gauche avec section musculaire et vasculaire, hémorragie interne et externe à la suite de coups et blessures volontaires par un objet dur, pointu et tranchant. A l’interrogatoire, Mouhamed S. a nié avoir poignardé la victime. Malgré tout, il a été déferré au parquet pour meurtre.

Le gangster Babacar Mbeur tombe à Keur Mbaye Fall

Réputé être un malfrat dangereux, Babacar B. alias «Mbeur» qui écumait la zone de Keur Mbaye Fall pour agresser d’honnêtes citoyens en compagnie de sa bande, a été mis hors d’état de nuire par les éléments de la brigade de Gendarmerie de la localité. Les pandores qui font des patrouilles permanentes dans la localité ont interpellé le mis en cause au cours d’une opération de sécurisation. Il a été arrêté en état d’ivresse. Nos sources renseignent que le reste de la bande est activement recherché.

Les anciens du lycée Charles De Gaulle rénovent les passerelles

Préoccupés par la situation de leur établissement, les anciens du lycée Charles De Gaulle de Saint Louis ont mis la main à la poche pour rénové les passerelles reliant les différents blocs de l’établissement. Ce qui va faciliter le déplacement des élèves et enseignants en cette période d’examens du baccalauréat. La réhabilitation de cet ouvrage a coûté la somme de 1,5 million Fcfa. Désormais, il est plus d’accéder aux différents bâtiments du lycée sans patauger dans la cour inondée par les eaux de pluie. Le lycée Charles De Gaulle est le plus grand centre d’examen du baccalauréat de la région de Saint-Louis.

Sénégal : Un ancien ministre rwandais décède en prison

Édouard Karemera n’est plus. Selon RFI qui donne l’information, l’ancien ministre rwandais est décédé lundi dernier, à la veille de ses 69 ans. Selon la même source, un de ses avocats sénégalais, Me Félix Sow a étéavisé par la famille du défunt. Et d’après l’autopsie réalisée mardi, la direction de l’administration pénitentiaire a précisé qu’il s’agit d’une mort naturelle. Édouard Karemera a ministre de l’Intérieur dans le gouvernement intérimaire du Rwanda, en avril 1994, mais aussi vice-président de MRND, le Mouvement révolutionnaire national pour le développement, l’ancien parti présidentiel. Il avait été condamné par le Tribunal pénal pour le Rwanda pour son rôle dans le génocide, notamment la mise en place des milices Interahamwe. Édouard Karemera était détenu au Sénégal, à la prison de Sebikotane, depuis décembre 2017, suite à un accord entre les autorités de Dakar et les Nations unies.

Baccalauréat à Pikine et Guédiawaye

A l’instar des autres localités du pays, les épreuves du Baccalauréat général ont débuté hier dans le calme en banlieue. Au total, ce sont 20 295 candidats répartis dans 32 centres et 55 jurys entre les Départements de Pikine et de Guédiawaye qui vont à la recherche de leur premier diplôme universitaire. Les organisateurs ont pris toutes les dispositions avec l’appui des collectivités territoriales pour éviter la contamination des candidats. D’après l’inspecteur d’académie de Pikine-Guédiawaye, Gana Sène qui effectuait une tournée dans certains centres d’examen, le protocole sanitaire a été bien respecté partout où ils sont passés. Il a fait le tour aux centres Mame Yelly Badiane, Banque Islamique de Guédiawaye et au Lycée de Thiaroye. Concernant les canaux pour la délibération, M. Sène a tenu à préciser que ça sera fait par message pour les candidats qui le désirent ou par affichage dans les centres ou à certaines grandes surfaces. Ce, pour éviter les rassemblements dans ce contexte de pandémie de Covid-19.

Contrôle de portables au Lycée de Thiaroye

S’il y a un centre d’examen qui ne badine pas avec le respect strict des mesures barrières et du non usage du téléphone portable, c’est bien celui du Lycée de Thiaroye. Le président du centre, Ansoumana Goudiaby, est ferme sur les directives. Ainsi, dès les premières heures de la matinée, il a préposé des agents équipés de thermo-flashs et de produits antiseptiques à la porte, qui rappellent en même temps aux candidats que le téléphone portable est strictementinterdit. Les candidats sont prévenus que tout téléphone trouvé dans un sac, le propriétaire sera suspendu de l’examen. Un avertissement que les surveillants ont rappelé aux candidats dans les salles où il y avait également des gels antiseptiques.

Le laveur de voiture tombe avec 01 kg de chanvre indien

Le Commissariat central de Ziguinchor a déféré au parquet Abdourahmane.F, un récidiviste condamné à plusieurs reprises pour des faits de trafic de drogue. Le quidam, âgé de 35 ans et présentant comme un laveur de voitures se livrait au trafic de stupéfiants. Il profitait des heures creuses pour mener son business. Malheureusement, Abdourahmane qui revenait de Bignona à bord d’un véhicule de transport est tombé avec 01 kilogramme de chanvre qu’il avait dissimulé dans ses bagages. Il a été arrêté au cours d’une opération de contrôle d’un check point le 30 août dernier aux environs de 13 heures.


Partagez ce contenu!

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*