LES PIQUES DE L’AS DE CE JEUDI

Partagez ce contenu!

LES PIQUES DE L’AS DE CE JEUDI

SenePlus  |   Publication 10/09/2020
Ousmane Mbaye éjecté, Omar Diallo nouveau Dci
Le glaive s’est enfin abattu sur le directeur du commerce intérieur (Dci) Ousmane Mbaye dont la gestion est des plus controversées. On se rappelle l’histoire du ciment et du pain où ses compétences avaient été fortement remises en cause. Aminata Assome Diatta a porté son choix sur Oumar Diallo. Le désormais ex chef du service régional du commerce de Dakar est quand à lui, un homme du sérail très bien respecté par ses collègues commissaires aux enquêtes économiques. Il était de tous les fronts dans les médias pour expliquer des décisions et défendre des consommateurs.

Mbour : Apr sans siège

L’Alliance pour la république ne dispose plus de siège dans le département de Mbour. Après la Présidentielle, les responsables ont refusé de payer la location des deux permanences qui symbolisaient les deux tendances qui rivalisaient dans le département. Aujourd’hui, faute de paiement de loyer, ils ont tous été chassés de leurs locaux. Jusque-là, l’ensemble des responsables du parti au pouvoir dans le département de Mbour ne veut pas encore chercher un nouveau local malgré le cri du cœur des jeunes aperistes. Même si le département compte deux ministres, un député, des directeurs généraux, des PCA, des membres du HCCT et CESE, tout ce monde opte pour l’omerta.

Le Sénégal dépasse la barre des dix mille guérisons

Alors qu’une tendance baissière du nombre de cas positifs de coronavirus est notée, la courbe des guérisons devient exponentielle. Hier, le Sénégal a dépassé la barre des dix mille guérisons. D’après le ministère de la Santé et de l’Action Sociale, sur 14 102 cas déclarés positifs 10 176 sont guéris contre 293 décédés. Aussi les cas sous traitement ont connu une baisse. Le Sénégal qui avait atteint la barre des quatre mille est désormais à 3 632 cas sous traitement. Le ministère de la Santé et de l’Action sociale a, par ailleurs, indiqué hier que sur les 1 317 tests réalisés, 58 sont revenus positifs, soit un taux de positivité de 4,40 %. Il s’agit de 21 cas issus de la transmission communautaire répartis entre Kaolack 02 cas, Almadies 01 cas, Bignona 01 cas, Dakar Plateau 01 cas, Diamniadio 01 cas, Maristes 01 cas, Mbour 01 cas, Niary Tally 01 cas, Nord-Foire 01 cas, Mbao 01 cas, Ouakam 01 cas, Ouest-Foire 01 cas, Richard-Toll 01 cas, Rufisque 01 cas, Saint-Louis 01 cas, Sangalkam 01 cas, Thiès 01 cas, Yeumbeul 01 cas, Yoff 01 cas et Ziguinchor 01 cas. Les autorités sanitaires ont aussi recensé 36 cas contacts et 01 cas importé enregistré à l’aéroport. Elles ont déclarés 88 patients hospitalisés guéris. Seulement 34 cas graves sont pris en charge dans les services de réanimation et un décès est déploré.

Alphabétisation

C’est officiel. La caravane de sensibilisation et de distribution de matériels de riposte contre la Covid-19, prévue le samedi 12 septembre 2020, dans le cadre de la célébration de la 45ème Semaine nationale de l’Alphabétisation et des Langues nationales, est annulée. Pour cause, à en croire une note signée par la Directrice de l’Alphabétisation et des Langues nationales du Ministère de l’Education Nationale : les inondations créées par les dernières pluies et la situation difficile qu’elles ont provoquée chez certains de nos citoyens. Par ailleurs, selon certaines indiscrétions glanées par «L’As», l’annulation de la caravane résulte de la dénonciation par certains acteurs du caractère folklorique de la Journée.

Guy Marius Sagna

L’activiste Guy Marius Sagna a été reçu hier par les travailleurs de l’usine de fabrication de carreaux sise à Sindia. Sur la demande des ouvriers, une rencontre d’information a été tenue pour expliquer au détail près les conditions « inhumaines » que la direction de Twyford inflige aux ouvriers. Dans les prochains jours, une action commune avec le coordinateur national de Frapp France dégage par ailleurs coordonnateur national du mouvement Aar liñu bokk est envisagée, pour exiger de l’entrepreneur chinois qu’il respecte le code de travail.

Aly Ngouille Ndiaye

Aly Ngouille Ndiaye, ministre de l’Intérieur, a visité hier 4 des 6 points critiques de Thiès, qui ont été très touchés par les inondations occasionnées par les dernières pluies. Selon lui, des solutions rapides peuvent être trouvées dans certains cas techniquement pas difficiles à prendre en charge. « Nous allons voir ce qui peut être mis dans le cadre du plan orsec pour le faire rapidement et pour le reste, il sera pris en charge dans le cadre du plan décennal de lutte contre les inondations », a-t-il souligné. Compte tenu des dégâts notés à Thiès, il a promis qu’une partie de l’enveloppe des 3 milliards de Fcfa reviendra à des populations sinistrées de la capitale du Rail.

Pr Alioune Sané traîné en justice pour escroquerie

Alors qu’il ne dispose même pas d’agrément pour ouvrir une école de formation, Pr Sané a encaissé les mensualités de 6 étudiants d’un montant de 2 millions 25 mille francs. Conséquence, ces derniers ont été privés d’examen final du Bep. Pour ce motif, ils l’ont attrait devant le Tribunal de Grande Instance de Dakar pour escroquerie. En effet, après deux ans de formation en restauration, les 6 étudiants en l’occurrence Fatou Mbacké, Saly, Moussa Guèye, Nicole Bass, Adama Sané et Maguette Yop n’ont pas pu faire leur BEP du fait que l’établissement n’avait pas un agrément de l’Etat. Sachant qu’ils ont été roulés dans la farine par leur directeur, ils l’ont traduit en justice pour rentrer dans leurs fonds. Devant le prétoire, le prévenu Alioune Sané a reconnu les faits sans ambages. « J’ai ouvert une école sans avoir une autorisation. C’est par la suite que j’ai commencé à faire des démarches. Mais il y a eu un retard. Les étudiants ne savaient pas que l’école n’était pas fonctionnelle. Leur filière n’était pas autorisée. J’ai déposé la demande d’autorisation le 2 mars 2020. Sachez qu’il y a d’autres branches dans l’école. Mais c’est le rajout de cette branche qui a posé problème », a-t-il expliqué. Prenant la parole, les victimes ont à l’unanimité réclamé le remboursement de leurs mensualités des deux années de formation. L’avocat de la défense quant à lui prétend que le prévenu est de bonne foi. Il a plaidé une application bienveillante de la loi en sa faveur. Au finish, le tribunal a condamné Alioune Sané à 3 mois assortis du sursis. En sus de la peine, il devra allouer aux parties civiles la somme de 2 millions 25 mille francs CFA


Partagez ce contenu!

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*