Le Troisième Mandat De Macky Est Lancé…«Juridiquement »

Partagez ce contenu!

Le Troisième Mandat De Macky Est Lancé…«Juridiquement »

https://www.xibaaru.sn Le troisième mandat de Macky prend forme. Aymérou Gningue vient de lancer le premier jet de la conceptualisation du troisième mandat de Macky

Aymérou Gningue lâche le morceau  : Et si Macky Sall sera candidat en 2024 ?

Il y a un célèbre proverbe qui dit que « le fils du maure ne rapporte que ce qu’il a entendu les adultes parler sous la tente ». Le Président du groupe parlementaire Benno Bokk Yaakar à l’Assemblée nationale, Aymérou Gningue vient de lâcher le mot. De par sa position à l’Assemblée nationale, Aymérou Gningue ne peut rien dire au hasard. Invité de l’émission ‘’Grand Jury’’ de la RFM, Aymérou Gningue affirme que « juridiquement, le Président Macky Sall peut briguer un troisième mandat en 2024 ».
Aymérou Gningue argumente  : « Quand le Conseil constitutionnel a dit en 2012 que Abdoulaye Wade était candidat, les gens sont allés aux élections et ont fait le choix, en disant on va l’écarter. Comme juridiquement, il (Me Abdoulaye Wade) est candidat, nous on va l’écarter. C’est pourquoi, la question du troisième mandat peut se poser dans d’autres pays limitrophes, mais ça ne peut pas se poser au Sénégal ».
Jamais, auparavant, un membre de l’Alliance pour la République (APR), de par sa position au niveau du dispositif présidentiel n’avait osé avancer à ce point sur ce sujet, comme ne l’a fait Aymérou Gningue.
Le Président de la République Macky Sall avait limogé de leurs postes Sory Kaba de directeur des Sénégalais de l’Extérieur et Moustapha Diakhaté de ministre conseiller. Tous deux avaient affirmé que le Président Macky Sall ne pouvait se présenter à un troisième mandat en 2024. Après les avoir limogés, le Président Macky Sall avait menacé de sanctionner tout responsable de l’APR qui oserait se prononcer pour ou contre sur un troisième mandat.
Si Aymérou Gningue vient se prononcer sans aucune crainte sur la question alors qu’il s’expose à des sanctions, d’autant que le bureau de l’Assemblée nationale est sur le point d’être renouvelé, parce que quelque part, il a des assurances. Aymérou Gningue se montre tellement sûr de son sujet qu’il persiste  : « Juridiquement, il n’y a aucun doute qu’il peut. Je vous dis juridiquement, il n’y a pas de problème, parce que moi aussi je lis les textes. Ce n’est même pas une question qui doit être posée, parce qu’elle a été déjà réglée ».
Aymérou Gningue s’est vraiment voulu catégorique. S’il en est ainsi alors que le bureau de l’Assemblée nationale est sur le point d’être renouvelé et que son poste de Président du groupe parlementaire de BBY se trouve en jeu, c’est parce qu’il doit obtenir des gages quelque part. Qui peut être derrière lui ? En tout cas, s’il n’est pas démis de son poste lors du renouvellement du bureau de l’Assemblée nationale, cela ne voudra dire qu’effectivement le Président Macky Sall va être de la course à l’élection présidentielle en 2024.La rédaction de


Partagez ce contenu!

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*