Le solde budgétaire déficitaire de 1197, 4 milliards FCFA à fin octobre 2020

Partagez ce contenu!

Le solde budgétaire déficitaire de 1197, 4 milliards FCFA à fin octobre 2020

A fin octobre 2020, l’exécution budgétaire s’est traduite par un solde déficitaire de 1197, 4 milliards contre 562, 2 milliards, un an auparavant. Selon la Direction de la prévision et des études économiques (Dpee), cette situation est favorisée par une exécution soutenue des dépenses publiques, associée à une baisse des mobilisations des ressources internes sur la période.
En effet, les ressources mobilisées à fin octobre 2020 (2146, 9 milliards) se sont contractées de 1, 1% tandis que les dépenses totales (3344, 3 milliards) ont progressé de 22, 4%, en glissement annuel
Selon la Dpee, les ressources sont composées de recettes budgétaires (1921 milliards), de dons (205, 7 milliards) et de recettes exceptionnelles (20, 2 milliards). S’agissant de la baisse des ressources, elle est liée un repli des recettes budgétaires (-4, 9%), atténuée par une hausse des dons (+37, 5%).
Pour sa part, la diminution des recettes budgétaires est imputable aussi bien aux recettes fiscales qu’aux recettes non fiscales qui ont affiché des baisses respectives de 4, 7% et 8, 2% pour s’établir à 1814, 3 milliards et 106, 7 milliards.
Concernant les dépenses budgétaires, elles sont évaluées à 3344, 3 milliards à fin octobre 2020 contre un montant de 2732, 6 milliards un an auparavant, soit une hausse de 611, 7 milliards (+22, 4%). Cette situation reflète une progression des dépenses courantes, notamment, la masse salariale (+13, 6) et les autres dépenses de fonctionnement et des investissements (+38, 9%) qui se sont respectivement établies à 686, 1 milliards et à 1151, 7 milliards.
Toutefois, cette orientation est atténuée par la réduction des intérêts sur la dette qui se sont repliés de 13, 3 milliards (5, 1%) pour s’établir à 249, 4 milliards. Concernant les dépenses d’investissement, elles sont estimées à 1257, 1 milliards, en hausse de 21, 3%, à la faveur des investissements financés sur ressources intérieures (687, 6 milliards) et ceux sur ressources extérieures (569, 5 milliards).Adou FAYE


Partagez ce contenu!

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*