Le Sénégal vers le chaos : l’alerte est d’un membre de l’APR qui dénonce une injustice manifeste…

Partagez ce contenu!

Le Sénégal vers le chaos : l’alerte est d’un membre de l’APR qui dénonce une injustice manifeste…

https://www.lactuacho.com Invité de l’émission « Diné ak jamono », de la télévision Walfadji, M. Thiam, dirigeant du mouvement « Macky Mo niou dooy » marque plus d’un, avec sa position jugée véridique et sans complaisance.
En dépit de son appartenance à l’APR, il condamne, avec la dernière énergie, l’injustice dont il croit  Ousmane Sonko Victime. En deux jours ces quelques minutes qu’ont duré son intervention dans l’affaire Sonko a recueilli plus de 75 mille vues, plus de 400 commentaires à 99% d’éloges envers lui, plus de 2 mille « j’aime » face à 50 contre.
Pourtant à l’entame, il a réaffirmé sa fidélité à Macky et en leur parti « S’il finit son Mandat en 2024, il y aura un autre candidat au sein du Parti », a-t-il dit
Sur un autre aspect, « la Justice au Sénégal est à magnifier et elle est une des meilleures à l’image des pays occidentaux ».
Mais des injustices il a en dénoncé  :
« Mais force est de reconnaitre qu’il y a une politique de deux poids deux mesures, en atteste l’appel à la violence du député Dembourou Sow, qui n’a été ni sanctionné ni inquiété
La commission des lois à l’Assemblée a été saisie, mais pas de suite. Penda Bâ avait insulté les wolofs et toute la nation sans exception. Elle a été arrêtée, puis libérée. Mais pire, l’Etat lui a offert un passeport diplomatique pour la faire sortir du pays.
L’immunité parlementaire d’Oumar Sarr ex PDS avait été levée sur demande de la CREI, au moment où la justice l’attendait, il a été nommé ministre. Toutes ces injustices ont été notées dans un soi-disant « état de droit ».


Partagez ce contenu!

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*