LE PRÉSIDENT DE LA CCIAD VEUT PRIVILÉGIER LE DIALOGUE POUR UNE CHAMBRE CONSULAIRE ‘’FORTE’’

Partagez ce contenu!

 LE PRÉSIDENT DE LA CCIAD VEUT PRIVILÉGIER LE DIALOGUE POUR UNE CHAMBRE CONSULAIRE ‘’FORTE’’

Dakar, 2 sept (APS) – La Chambre de commerce, d’industrie et d’agriculture de Dakar (CCIAD) veut renouer le dialogue et la collaboration avec ses partenaires publics et privés, en perspective des réformes devant mener à une chambre consulaire ‘’forte’’, a déclaré son président, Abdoulaye Sow.
‘’Nous voulons une réforme consulaire pour montrer une chambre de commerce forte’’, a réaffirmé M. Sow, mercredi, au cours d’une rencontre avec la presse.
Selon lui, ‘’la chambre doit mettre les moyens, recueillir les avis, appliquer l’esprit de la réforme pour le bien des chambres consulaires’’.

‘’Nous allons organiser des concertations, mieux communiquer sur les missions de la chambre. Nous avons un projet fédérateur, notamment la construction du siège, inscrit dans le programme d’actions prioritaires (PAP2)’’ a-t-il promis.

Cette réforme, qui a fait l’objet d’une loi en 2017, porte sur la création de la chambre nationale de commerce, d’industrie et de services du Sénégal (CCI-SN). Elle sera représentée dans chaque région par une chambre régionale de commerce, d’industrie et de services.
Toutefois, les chambres consulaires existantes continuent de fonctionner à titre transitoire jusqu’à la mise en place des nouvelles assemblées consulaires, résultant de l’application de la présente loi et de ses décrets d’application.
Ainsi, toutes les 14 chambres consulaires du Sénégal sont dans une phase transitoire en attendant les décrets d’application de la loi de 2017.
Le président Sow et les membres du bureau de la CCIAD, qui s’expliquaient sur leur différend avec le président de l’Union nationale des chambres de commerce du Sénégal (UNCCIAS), Serigne Mboup, ont confirmé la suspension de leur participation dans cette structure, jusqu’à nouvel ordre.
‘’Nous restons membres, mais nous ne participons pas aux réunions et activités’’, a précisé le président du CCIAD. Abdoulaye Sow a rappelé que sur instruction de la ministre du Commerce, des élections ont été organisées et les membres élus de l’assemblée de la CCIAD ont voté dans la sérénité pour élire le président de la chambre.
‘’Neuf mois après notre élection, nous nous attelons à traduire en actes le programme de notre mission’’, a indiqué M. Sow, soulignant que la Chambre de commerce de Dakar fonctionne ‘’convenablement’’.
Selon lui, le vote du budget de la CCIAD est une autre illustration de la bonne marche de notre institution. Le budget, dit-il, a été voté le 9 juillet dernier par une écrasante majorité, pour un montant d’1 miiliard 800 millions de francs CFA.
Sur les 60 titulaires, 58 élus l’ont ‘’approuvé’’, a ajouté le président Abdoulaye Sow.SBS//MD/ASG


Partagez ce contenu!

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*