LE M2D MAINTIENT LA PRESSION SUR MACKY SALL

Partagez ce contenu!

LE M2D MAINTIENT LA PRESSION SUR MACKY SALL

https://www.seneplus.com/ On assiste à un vrai dialogue de sourds. Malgré un contexte marqué par des violences inouïes dans le pays à cause de l’arrestation du député Ousmane Sonko, aucun des protagonistes ne veut lâcher du lest.
Malgré les violentes manifestations qui sévissent dans le pays ces derniers jours, la plateforme Mouvement de Défense de la Démocratie (M2D) appelle à réitérer les rassemblements ces trois jours à venir. En effet, selon ce groupement de plusieurs membres de l’opposition et de la société civile, le chef l’Etat a mis en exergue son incapacité à écouter les aspirations du peuple.
On assiste à un vrai dialogue de sourds. Malgré un contexte marqué par des violences inouïes dans le pays à cause de l’arrestation du député Ousmane Sonko, aucun des protagonistes ne veut lâcher du lest. Ainsi, si la voix du président de la République Macky Sall est très attendue dans ce qui ce passe dans le pays, les membres de l’opposition regroupés dans la plateforme M2D quant à eux maintiennent la pression à 100 degrés. «Le M2D appelle le peuple sénégalais à descendre massivement dans les rues de Dakar et dans les régions, départements, communes et villages pendant 3 jours à compter du lundi 8 mars, jour de lutte et d’affirmation des droits des femmes, qui seront invitées à sortir et à marcher aux côtés de leurs petits-enfants et enfants pour les aider dans leur quête d’un avenir meilleur», a soutenu la plateforme dans une déclaration rendue publique. Donnant les causes de cette insistance, les camarades du député Ousmane Sonko, Dr Cheikh Tidiane Dièye, Y en a marre et autres politiques pensent qu’une immense contestation a déferlé sur toute l’entendue du territoire sénégalais, désavouant publiquement Macky Sall et son gouvernement devenus condescendants devant le peuple.
A les en croire, malgré cette répression aveugle et disproportionnée qui a occasionné la mort de plusieurs sénégalais froidement abattus, incapable de sentir et comprendre les pulsions profondes de cette jeunesse désemparée, parce que trahie par son gouvernement corrompu et inapte, Macky Sall s’est caché derrière son ministre de l’Intérieur Antoine Diome. Pour, insistent-ils, insulter tout le peuple sénégalais en taxant cette vaillante jeunesse de terroristes pour faire plaisir à certains de ses parrains étrangers. «Le propos belliqueux, le ton martial et la rhétorique guerrière employés par ce ministre cachent pourtant mal son profond désarroi et sa peur panique qui transparaissaient, à vue d’œil, sur son visage, sa gestuelle et son langage corporel», fulminent-ils dans le communiqué.
Revenant en outre sur les actes de pillages notés durant ces manifestations, la plateforme affirme : «Le M2D voudrait attirer l’attention des sénégalais et de la communauté internationale sur le fait que les actes de pillage et de saccage de biens publics et privés, quoique condamnables et regrettables, sont la résultante de deux facteurs : d’une part, c’est un réflexe de survie d’une population affamée, humiliée et frustrée de voir les richesses de la Nation confisquées par une minorité. En second lieu, une partie des pilleurs pourrait parfaitement être des éléments des nervis et des casseurs recrutés et payés par le régime de Macky Sall et ses alliés pour commettre des forfaits afin de les attribuer aux défenseurs de la démocratie, dans le but de ternir leur image et discréditer la lutte. Mais c’est peine perdue car nul ne se trompe plus sur le véritable visage de Macky Sall». Dans la foulée, elle invite le Haut Commandement de la Gendarmerie nationale à refuser que cette institution prestigieuse et respectée, qui fait la fierté de tout le peuple sénégalais, ne soit manipulée et utilisée contre le peuple.
Faisant part par ailleurs de leurs exigences, les membres de la plateforme déclarent : «La libération immédiate de tous les prisonniers politiques illégalement et arbitrairement détenus dans les prisons de Macky Sall, le rétablissement immédiat des signaux des télévisions Walf et SenTV, la reconnaissance et le respect du droits des citoyens à la manifestation pacifique conformément à la Constitution.» Elle demande aussi l’ouverture d’une enquête pour identifier, juger et condamner tous les individus mêlés de près ou de loin au complot sordide ayant conduit notre pays dans cette crise grave et dangereuse. Mamadou Mbakhé NDIAYE


Partagez ce contenu!

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*