Le DG de la Sicap plus préoccupé par les Locales

Partagez ce contenu!

Le DG de la Sicap plus préoccupé par les Locales

https://www.enqueteplus.com ‘’La Sicap SA est à la fois performante et compétitive. Elle se porte bien avec de belles perspectives rendues possibles par la confiance que les Sénégalais d’ici et de la diaspora placent en elle’’. Ainsi s’exprimait, dans une interview accordée au quotidien ‘’Le Quotidien’’, le directeur général de la Sicap, Mamadou Kassé.
Cependant, l’on est tenté de lui dire que certains de ces Sénégalais d’ici et de la diaspora regrettent leur choix. En effet, ils ont acheté des appartements mis en vente par cette société et sis à la rue 10. Il leur avait été promis qu’ils auront leurs clés en main en décembre 2020.
A moins de deux mois de décembre 2021, toujours rien. Pis, aucune explication ne leur a été donnée sur le retard accusé. Aujourd’hui, Mamadou Kassé semble être plus préoccupé par les élections locales de janvier prochain. ‘’Naturellement, je serai candidat (à la mairie de Tambacounda). Et de manière ferme, je n’envisage pas d’ignorer cette demande des Tambacoundois, toutes catégories confondues, de me mettre à leur service pour un développement urbain cohérent’’, disait-il.Il y travaille donc et ce sont les usagers de la Sicap qui en paient les pots cassés

Scandale financier à la SICAP : Le jeu trouble de la société

Nouvelles révélations dans le scandale financier aux relents d’escroquerie sur deniers publics qui secoue la Société immobilière du Cap-Vert (SICAP).
Les 4,2 milliards FCFA, décaissés dans le cadre d’une opération foncière portant sur 70 hectares, ont été sortis des caisses de la Sicap, sous forme d’avances.
Avant la signature de l’acte de vente.
D’après Libération qui donne la nouvelle, la SICAP a payé 270,4 millions Fcfa pour les impenses sur un terrain qui ne lui appartient pas, 293,7 millions Fcfa pour les « frais notariaux » alors que l’acte de vente n’existe même pas.
Bref, la SICAP a fait jeu trouble. À deux reprises, la société immobilière a assigné Fara Ndiaye Tall, le vendeur présumé, devant le tribunal avant de retirer purement et simplement ses plaintes.
Sommée par huissier de sortir la preuve que les 4,2 milliards F CFA ont été bien versés à Fara Ndiaye Tall, la Sicap garde toujours, curieusement, un silence assourdissant.
Un dernier décaissement de 500 millions F CFA a été fait, malgré la révocation des “mandataires” Mafal Fall et Mouhamadou Touré.


Partagez ce contenu!

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*