Le coup de gueule de Mame Makhtar : “Que ceux qui bunkérisent Adji Sarr…”

Partagez ce contenu!

Le coup de gueule de Mame Makhtar : “Que ceux qui bunkérisent Adji Sarr…”

iGFM – (Dakar) Mame Makhtar Gueye, porte-parole du collectif des religieux pour la paix civile, s’est offusqué des difficultés qu’ils éprouvent pour rencontrer la plaignante Adji Sarr. Ce, dans le cadre de la médiation qu’ils ont entreprise dans l’affaire du viol présumé. Ci-dessous sa tribune.
“Y en a marre ! Que ceux qui bunkérisent toujours Adji Sarr veuillent bien permettre aux Médiateurs religieux de la rencontrer, (comme ils l’ont fait sans problème samedi 27/02 dernier avec Ousmane Sonko). Sous peine d’accréditer la thèse du complot politicien!
La Justice doit certes poursuivre sereinement son travail, en toute impartialité, mais que l’on laisse également aux médiateurs le soin de faire le leur. Qui n’est autre que d’œuvrer à la préservation de la stabilité sociale et de la paix civile.
Lesquelles auront rarement été autant mises à rude épreuve, du fait de cette affaire privée que certains semblent s’évertuer vaille que vaille à faire sortir de son cadre.
Cette crise aura déjà suffisamment généré de violences et semé la désolation dans la société sénégalaise. Avec son lot d’affrontements sporadiques dans les quartiers populaires, elle continue de favoriser des saccages et incendies de biens publics et privés; de provoquer des dizaines de blessés. Dont le cas grave du jeune manifestant Boubacar Bâ, finalement amputé de l’avant-bras droit. Il est agé de 16 ans seulement !
Faudrait-il que nous restions les bras croisés jusqu’à ce que cette situation délétère dérape dramatiquement, en se soldant par des pertes en vies humaines (qu’à Dieu ne plaise) ? Pour qu’ensuite nous nous mettions à jouer le rôle (hypocrite) du médecin après la mort ?
Alors, laissez-nous terminer notre boulot ! Ce pays nous appartient à tous et nous devons le construire ensemble ! La médiation continue !”


Partagez ce contenu!

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*