Le Centre national de transfusion sanguine (Cnts) s’est vidé de son sang

Partagez ce contenu!

Le Centre national de transfusion sanguine (Cnts) s’est vidé de son sang

https://actusen.sn La pénurie de poche de sang s’accentue au Sénégal. Et c’est le Centre national de transfusion sanguine (Cnts) qui a tiré la sonnette d’alarme. Sur son compte officiel Twitter, il a constaté un risque «réel» de pénurie de sang. Sur ce, il a invité les compatriotes à un élan de solidarité.
«C’est le moment. Nous allons vers une pénurie. Le stock est faible. Nous avons besoin de vous. N’attendons plus les situations d’urgence», lancent les responsables du Cnts à l’endroit du grand public. Toutefois, ils demandent aux donneurs de respecter le délai prescrit. C’est-à-dire : «tous les 3 mois pour les hommes et tous les 4 mois pour les femmes !»

LE GÉNÉRAL FRANÇOIS NDIAYE ENVOIE UNE MISSION À MANSOUR FAYE

Emedia Le ministre du Développement communautaire et de l’Equité territoriale devrait recevoir, dans les prochains jours, une équipe du comité Force Covid 19 que dirige le Général François Ndiaye. Il s’agira pour cette équipe de « vérifier sur place et sur pièce » les dépenses effectuées dans le cadre de l’aide alimentaire initiée dans le Programme de résilience. C’est ce qui est ressorti de la réunion que ce comité a eu avec la société civile, ce jeudi 27 août 2020. Cette rencontre qui s’est tenue au Building administratif avait pour objectif de faire un bilan d’étape de la mission qui leur a été confiée.
Le département ministériel, en charge de l’achat et de la distribution de cette aide, dirigé par Mansour Faye, avait fourni au comité du Force Covid-19 des documents sur « l’état de la situation de l’aide alimentaire ». Pour le Général François Ndiaye, une vérification des documents qui sont mis à leur disposition par les services du ministère du Développement communautaire et de l’Equité territoriale est une nécessité et le principe retenu est de la faire sur place.
Ce débat, sur la gestion de l’achat de vivres pour les populations a été posé par la société lors de cette rencontre. S’adressant aux membres du comité Force Covid-19, le président de l’Ong 3D, Moundiaye Cissé, demande s’ils ont reçu les justificatifs des dépenses qui ont été effectuées par le ministre du Développement communautaire et de l’Equité territoriale.

Diète financière aux membres comité Force Covid-19

Pour M. Cissé, cette question préoccupe bon nombre de Sénégalais. Un avis qu’il partage avec le Coordonnateur du moyen Y en a marre, Aliou Sané. « Beaucoup de Sénégalais estiment que le Comité n’aura pas les coudées franches pour sévir avec le retard dans sa mise en place », a déclaré Aliou Sané.
Pour les rassurer, Mouhamed Massamba Seye note que Mansour Faye a déjà posé un acte en faisait ’’l’état de la situation’’ à la date du 19 août 2020. Seulement, note le représentant des non alignés dans le comité, les services du ministère du Développement communautaire n’ont pas fourni pièce par pièce les dépenses effectuées dans le cadre de programme comme l’ont fait leurs collègues du ministère des Transports concernant le transport de cette aide alimentaire.
C’est une diète financière chez les membres du Comité de suivi des Opérations de Force Covid-19. Au regard de leur manière de fonctionner, on pourrait affirmer qu’ils sont soumis à un régime militaire à l’image du président de ce comité, le général François Ndiaye. En effet, explique le Général, les membres du comité utilisent leurs propres moyens pour effectuer les missions. Pourtant, le comité dispose d’un budget de 191 millions de F CFA. Mais, cette somme est dépensée avec « beaucoup de parcimonie et de retenue ». Cela fait qu’à ce stade de parcours du comité, seuls 73 millions FCF ont été dépensés sur le budget mis à sa disposition, renseigne le Général. Babacar FALL


Partagez ce contenu!

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*